lundi 27 janvier 2020

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?


Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Malgré nous de Claire Norton

Je suis en train de lire
Play de Franck Parisot

Je lirai ensuite
Je ne sais pas encore =) 

samedi 25 janvier 2020

Actu Flash de la semaine #17


Toutes les unes ou deux semaines, le samedi à travers "L'actu Flash de la semaine" je reviendrais sur une actu croisée durant ces derniers jours. Une actu liée aux livres, mais qui peut aussi bien être une information, un post croisé sur les réseaux sociaux ou une photo. Le tout présenté en seulement quelques lignes. 


C'est un des titres que j'attends le plus de ce début d'année 2020 qui vient juste de se révéler...


Et oui le prochain roman de Julien Sandrel est annoncé et s'intitule donc Les étincelles ! Regardez-moi un peu cette belle couverture jaune soleil, une couverture qui en plus d'être synonyme de vie et de chaleur, sera idéale pour que nous ne passions pas à côté en librairie.

Julien Sandrel, forcément, vous connaissez ! Oui oui Julien Sandrel, l'auteur des magnifiques romans La chambre des merveilles et La vie qui m'attendait. Ça vous parle mieux maintenant, je pense non ? Pour rappel la chronique de La chambre des merveilles est par ici cliquez, et celle de La vie qui m'attendait est là.

Résumé du roman Les étincelles :


Bref, vous comprenez maintenant pourquoi pour moi, c'est un titre super attendu. Une nouvelle fois, je suis persuadée que l'auteur nous livrera une magnifique histoire aux personnages attachants et pleine d'émotions... Le rendez-vous, notez bien, est pour le 26 février, date de publication pour Les étincelles. Il nous reste donc un mois environ à patienter, un mois pour vous permettre de vous rattraper si vous n'avez pas encore lu l'auteur.

Les étincelles à paraître le 26 février chez Calmann-Levy.
Au passage le titre La vie qui m'attendait sortira le même jour en format poche chez Le Livre de Poche.

jeudi 23 janvier 2020

Premier chapitre, premiers mots #3


Le premier chapitre d'un roman peut être déterminant, peut donner rapidement le ton de l'histoire qui se déroulera sous nos yeux, tout comme il peut être aussi déroutant ou intriguant. Du coup de temps en temps, je vous proposerais de découvrir les premiers mots d'un premier chapitre issu d'un roman lu, d'un roman en cours ou d'un roman seulement feuilleté, d'un roman m'appartenant, d'un roman emprunté ou d'un roman découvert au hasard. En soi, des premiers mots prémices d'une nouvelle histoire à découvrir...

Aujourd'hui, je vous propose de découvrir les premières phrases du premier chapitre du titre de Karine Giebel Ce que tu as fait de moi. J'ai laissé volontairement passer le prologue pour ne pas gâcher toute l'intensité de celui-ci, mais voici comment nous entrons donc dans cette histoire...


"En arrivant dans les locaux de la DDSP de L., le commissaire divisionnaire Jaubert eut l'impression de pénétrer dans une église par un jour d'enterrement. Le silence frappait, écrasant. Les regard meurtris fuyaient à son approche, il surprit même quelques larmes sur les joues d'un jeune brigadier. Flanqué du commandant Delaporte, son adjoint, et de deux agents de son équipe, Jaubert se laissa guider dans les interminables couloirs par un gardien de la paix qui avait l'air aussi choqué que ses collègues. Aucun doute, une tragédie venait de marquer ces lieux à jamais."

mardi 21 janvier 2020

"Art et décès" de Sophie Hénaff


Alors que le premier film d'Eva Rosière est en cours de tournage, son réalisateur est assassiné, malheureusement pour elle tout semble la désigner comme coupable idéale. C'est le commissaire Anne Capestan, et son équipe, qui sont chargés de mener l'enquête. L'équipe investit alors les plateaux de tournage et Capestan finit même par découvrir que ce film met en fait l'histoire de sa propre brigade...

Après avoir lu il y a quelques mois les deux premiers livres de Sophie Hénaff, Poulets Grillés et Rester Groupés, il me tardait de retrouver toute cette sacrée bande de personnages dans Art et décès.

On retrouve donc tous les fameux personnages découverts dans les deux précédents romans, ces flics bien particuliers qui forment à eux toute une brigade des plus singulière. Ce drame sur le tournage du film d'Eva, va alors remettre Anne dans le grand bain des enquêtes alors que celle-ci revient de 18 mois de congé maternité. Un retour haut en couleur pour celle-ci...

Quel plaisir de se plonger dans ce roman, de retrouver Anne, Eva, Dax, LeBreton et les autres. On a comme l'impression de retrouver notre bande de potes un peu tarés sur les bords, mais qu'on aime tant. Cette nouvelle enquête est l'occasion pour tous de montrer de quoi ils sont capables, mais aussi de prouver à quel point ils apprécient leur chère Eva qu'ils veulent à tout prix disculper de tout soupçon. 

Nouvelle enquête, nouvelle intrigue qui nous tient une fois de plus en haleine, cette plongée dans les coulisses d'un tournage est frétillante, on s'amuse des susceptibilités de chacun, des jeux d'acteurs improvisés des membres de notre brigade qui crèvent l'écran et surtout on se régale du nouveau rôle d'Anne de mère avec sa petite Joséphine qui ne la quitte pas d'une semelle... Parce que même si on commence à bien connaître les personnages, Sophie Hénaff fait en sorte qu'on découvre encore de nouvelles facettes de chacun d'eux et pour notre plus grand plaisir avec l'arrivée de Joséphine et ce tournage, on est servi.

Une fois de plus Sophie Henaff nous fait plonger totalement dans l'histoire que nous réserve Art et décès, aussi bien par son intrigue, mais aussi et surtout, par cet humour décapent que l'on déguste au fil des pages. L'écriture de l'auteure est relevée, piquante, l'humour est tellement grisant qu'on se régale du début à la fin ! Ses personnages sont totalement atypiques, leurs répliques nous font parfois littéralement éclater de rire, et pourtant, pourtant il y a aussi un côté très sérieux avec l'enquête qu'ils doivent résoudre. Honnêtement, les romans policiers de Sophie Hénaff ne ressemblent à aucun autre et c'est tant mieux.

Bref, j'ai adoré une nouvelle fois me plonger dans ce titre de Sophie Hénaff. Art et décès suit la lignée des précédents, on est réellement pris dans l'intrigue de celui-ci et on déguste les péripéties de notre brigade de "poulets grillés". Après celui-ci, c'est simple, j'en redemande ! Alors j'espère grandement qu'une suite nous sera proposée, en attendant filez vite découvrir l'auteure.

Art et décès de Sophie Hénaff est disponible aux Éditions Albin Michel.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
tournage
meurtre
enquête
humour
brigade

lundi 20 janvier 2020

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?


Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Sinestra de Armelle Carbonel

Je suis en train de lire
Ce que tu as fait de moi de Karine Giebel 

Je lirai ensuite
Je ne sais pas encore =) 

Flash-back chronique #7 : "De la part d'Hannah" de Laurent Malot


Dans ce nouveau rendez-vous, et comme son nom peut le laisser entendre, j'ai décidé de vous proposer d'anciennes chroniques. Des chroniques que j'avais publiées il y a de cela plusieurs années avant d'écrire sur le blog, postées sur différentes plateformes. L'occasion de remettre en lumière des romans que j'ai appréciés, qui m'ont marqué ou qui méritent tout simplement d'être encore mis sur le devant de la scène...




Hannah a dix ans et un caractère bien trempé. Elle vient de passer trois ans dans un sanatorium, lorsque, du jour au lendemain, on décrète qu’elle n’est plus malade et doit rejoindre son petit village de Dordogne. À La Chapelle-Meyniac, les cancans des mégères vont bon train. Hannah s’en méfie. En 1961, en pleine guerre d’Algérie, les blessures de la Seconde Guerre mondiale ne sont pas cicatrisées. Rien de pire que les rumeurs, surtout lorsqu’elles concernent votre mère…

Après avoir passé trois ans dans un institut pour guérir une tuberculose, un médecin décrète qu'Hannah est guérie et qu'elle peut donc retourner dans sa famille. Lorsque son grand-père vient la chercher, la petite fille sait que son retour à la maison sera difficile.

Entre l'absence de sa mère qui est d'autant plus marquée par les rumeurs que les mégères du village propagent et murmurent à son passage, son père distant et froid qui finit par quitter la maison pour éviter la mobilisation ou encore la petite guerre que se livrent les enfants de l'école entre eux ; Hannah doit se ré-adapter à une vie "normale" heureusement soutenue par ses grands-parents. Mais bien des secrets risquent de bouleverser encore son existence...

C'est à travers le regard d'Hannah elle-même que l'on découvre son histoire. Laurent Malot en fait une petite fille fragile par son histoire et son manque d'amour maternel, mais néanmoins forte qui ne baisse pas les bras face aux épreuves de la vie.

Bien plus que l'histoire d'Hannah et de sa famille, c'est aussi tout un village qui a été bouleversé par la Seconde Guerre Mondiale et qui en garde une certaine amertume dont Hannah en fait les frais. En plus de son histoire personnelle, Hannah va également découvrir une part historique de son passé...

L'intensité du roman est donc portée par la narration. Des phrases simples, des mots et des expressions d'enfants ainsi que des pensées enfantines font de ce livre une histoire bouleversante. Avec une force admirable, la petite fille se bat contre les rumeurs et préjugés tout en gardant l'espoir que tout se terminera bien, et l'auteur réussit à merveille à véhiculer cela à travers ses mots.

Laurent Malot réussit alors à faire avec De la part d'Hannah un véritable hymne d'espoir.

De la part d'Hannah de Laurent Malot est désormais disponible aux Editions Le Livre de Poche.

samedi 18 janvier 2020

Let's go pour 2020 !


Et voilà, 2020 a bel et bien commencé ! Une nouvelle année donc qui s'ouvre, douze nouveaux mois pour élargir nos horizons et vivre pleinement.

Alors je sais, habituellement, j'en profite pour vous faire un petit article de "bonnes résolutions", bonnes résolutions que beaucoup prennent d'ailleurs n'est ce pas ? Mais cette fois-ci, pas de bonnes résolutions, mais plutôt une continuité de ce que j'ai pu réaliser depuis l'année dernière.

Alors pour commencer, je vous propose de retrouver justement l'article qui était dédié aux bonnes résolutions 2019, souvenez-vous et cliquez juste ici pour y accéder !

Certains points ont été de vrais petits succès, pour d'autres un peu moins. Raison de plus d'ailleurs de ne plus me lancer dans ce genre de résolutions jamais tenues... Mais j'ai décidé de ne retenir que le positif, et de poursuivre donc dans cette voix !

Le plus important pour moi est de toujours prendre du plaisir dans la lecture ! Parce que pour moi, la lecture est et a toujours été avant tout une dose de plaisir et d'évasion, l'occasion de me déconnecter du quotidien et de m'offrir quelques heures teintées de douceur, d'émotions ou de frissons. Donc s'il y a bien une chose qui sera toujours au cœur de tout, c'est cela, prendre du plaisir à lire ce que je veux, comme je veux et quand je veux ! Je me suis rendue compte qu'en m'accordant beaucoup plus de liberté dans mes choix de lecture, depuis plusieurs mois, je me sentais encore plus sereine après avoir lu. J'ai mis un peu de côté les nouveautés, cette "course" pour toujours être au courant de tout et au pas des dernières sorties et quel soulagement, ne m'intéressant qu'aux titres qui m'attirent vraiment le plus. Le résultat, c'est que j'ai déniché de véritables pépites dans des romans retrouvés au fond de ma PAL ou des titres quasiment inconnus piochés à la médiathèque et quelle joie !

J'ai aussi baissé drastiquement mes achats, finis d'acheter un bouquin sur un coup de tête et j'ai retrouvé le plaisir aussi de m'offrir un roman de temps en temps, de prendre le temps de bien le choisir ou d'attendre une sortie en particulier avec beaucoup d'impatience. Du coup, grâce à cela, j'ai réussi à tenir ma PAL à un niveau plus ou moins constant avant de réussir maintenant à la faire baisser doucement étage par étage et ça, c'est le pied ! J'ai réussi à trouver un bon compris en allant très régulièrement maintenant à la médiathèque pour emprunter bon nombre de livres que je désire lire.

En fait, j'ai réussi à trouver un bon équilibre dans ma façon de lire. Je ne me restreins pas dans mes choix, dans mes envies, mais j'emprunte plus que je n'achète, je prends un peu plus de temps pour trouver le bon livre qui se cache dans ma bibliothèque et de tout cela s'en est découlé plus de plaisir et moins de culpabilité. Donc c'est tout cela que je souhaite poursuivre pour 2020, c'est réussir à garder cette lancée qui me plaît si bien, sans me préoccuper des autres, ni de cette course aux nouveautés qui fait rage dans cet univers =)

J'espère donc que pour vous, vous avez aussi trouvé ce genre d'équilibre dans votre plaisir de lire ! Parce que je le répète, mais le plus important dans la lecture doit rester le plaisir avant tout, alors peu importe ce que vous lisez du moment que cela vous convient...

Oh et au passage, 
je vous souhaite toujours des nuits blanches de lecture, 
des thrillers à en frissonner d'effroi, 
des romances à vous donner envie de (re)tomber amoureux, 
du feel-good à vous rendre heureux, 
des heures de lecture à vous faire oublier votre quotidien, 
des PAL monstrueuses, mais qui nous rendent heureux 
et surtout surtout de prendre toujours autant de plaisir 
dans tout ce que vous pouvez faire !