lundi 30 septembre 2019

Premier chapitre, premiers mots #1


Le premier chapitre d'un roman peut être déterminant, peut donner rapidement le ton de l'histoire qui se déroulera sous nos yeux, tout comme il peut être aussi déroutant ou intriguant. Du coup de temps en temps, je vous proposerais de découvrir les premiers mots d'un premier chapitre issu d'un roman lu, d'un roman en cours ou d'un roman seulement feuilleté, d'un roman m'appartenant, d'un roman emprunté ou d'un roman découvert au hasard. En soi, des premiers mots prémices d'une nouvelle histoire à découvrir...


Pour ce nouveau petit rendez-vous, le livre ouvert devant moi correspond à ma lecture en cours. Un livre qui a attendu un sacré moment dans ma PAL et que je suis donc en train de lire... D'ailleurs après ça, je retourne à sa lecture.



"Tout ça, c'était à cause du Mur de Berlin.
S'il n'avait pas été question du Mur de Berlin, Cecilia n'aurait jamais trouvé la lettre et ne serait pas là, assise à la table de sa cuisine, à tenter d'ignorer la petite voix qui lui disait de l'ouvrir.
L'enveloppe, recouverte d'une fine pellicule de poussière, tirait sur le gris. Dessus, quelques mots d'une écriture aussi familière que la sienne, griffonnés au stylo bille bleu. Au dos, une bande de ruban adhésif jauni. Quand l'avait-il écrite ? Visiblement, des années plus tôt, mais comment s'en assurer ?
Elle ne l'ouvrirait pas. Elle ne devait pas l'ouvrir, c'était très clair. D'ailleurs, elle avait déjà décidé de ne pas l'ouvrir, et il n'y avait pas plus déterminé qu'elle, alors inutile de revenir là-dessus?
Quoique, honnêtement, si elle l'ouvrait, ce ne serait pas la fin du monde. N'importe quelle femme en ferait autant, sans l'ombre d'une hésitation. Comment réagiraient ses amies si elle les appelait, là maintenant, pour leur demander leur avis ?"

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?


Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Nous étions merveilleuses de Laure Rollier

Je suis en train de lire
Le secret du mari de Liane Moriarty

Je lirai ensuite
La librairie des nouveaux départs de Jen Mouat

samedi 28 septembre 2019

Flash-back chronique #6 : "La réelle hauteur des hommes" de Jo Ann Von Haff


Dans ce nouveau rendez-vous, et comme son nom peut le laisser entendre, j'ai décidé de vous proposer d'anciennes chroniques. Des chroniques que j'avais publiées il y a de cela plusieurs années avant d'écrire sur le blog, postées sur différentes plateformes. L'occasion de remettre en lumière des romans que j'ai appréciés, qui m'ont marqué ou qui méritent tout simplement d'être encore mis sur le devant de la scène...



Le coup de foudre est-il possible par écrans interposés ? Tomber amoureux de quelqu'un sans le connaître dans la vraie vie est-ce de la folie ? Et qui se cache réellement derrière ce mystérieux pseudonyme...

Mélanie est une jeune illustratrice passionnée par son travail. Travaillant à domicile elle y consacre beaucoup de temps mais n'oublie jamais quotidiennement de passer sur le blog du mystérieux LittleJohn. Qui est-il ? le mystère reste entier, mais à travers ses posts quotidiens il est suivi par des milliers de personnes dont Mélanie qui doit avouer avoir le béguin pour lui. Mais comment aimer quelqu'un qu'on ne connaît pas ? Mélanie garde cela secret, même si sa meilleure amie se doute de quelque chose, et quand elle entre enfin en relation avec LittleJohn la jeune femme n'a plus qu'une idée en tête le rencontrer... Mais LittleJohn lui ne semble pas prêt à cela, pourquoi ? Pourquoi attendre quand il semblerait que ces deux personnes semblent presque être faites l'une pour l'autre...

Je suis tombée sur ce roman sans en connaître l'histoire, attirée par sa couverture et son titre je me suis plongée dedans en pensant lire une romance plutôt "standard" mais Jo Ann von Haff à travers La réelle hauteur des hommes nous offre bien plus que cela ! L'auteure nous offre des émotions, une rencontre magnifique, une histoire qui arrive à nous surprendre et le roman est au final un vrai coup de coeur. 

On y rencontre donc Mélanie, jeune femme qui nous paraît de suite sympathique. Elle a un métier qui la passionne, des amies fidèles, une famille qui l'est tout autant mais cache le béguin qu'elle a pour ce fameux LittleJohn... comment avouer aimer quelqu'un qu'on ne connaît absolument pas ? Est-ce seulement possible ? Alors elle l'imagine, le dessine même et à travers ses dessins sera amenée à entrer en contact avec lui mais toujours de manière virtuelle via les mails.

On fait aussi la connaissance de LittleJohn, Jonathan de son vrai prénom, et on se pose bon nombre de questions. Il semble aussi que ses échanges avec Mélanie lui plaisent bien, mais on comprend que le jeune homme cache quelque chose et durant de longues pages on se demandera quoi ! Je dois vous avouer que quand j'ai appris ce que c'était j'étais surprise, sous le choc même ! Comment s'attendre à ça ? Je ne vous en dis pas plus, mais je n'aurais jamais imaginé ce que c'était pour ma part et après cela j'ai eu beaucoup de mal à lâcher ce roman.

C'est donc deux personnages, deux jeunes gens qui cachent chacun des secrets mais qui finiront par se révéler l'un à l'autre. L'histoire est terriblement bien menée du début à la fin, on finit par réellement s'attacher à Mélanie et LittleJohn plus qu'on ne le pense d'ailleurs.

En plus d'une romance qui nous enchante, La réelle hauteur des hommes est aussi une magnifique leçon de vie. Vous découvrirez pourquoi à travers ses pages, mais cela vous touchera. C'est une reconstruction après des épreuves de la vie, presque une nouvelle chance qui est enfin saisie mais dont il faudra réussir à surmonter les obstacles. 

Jo Ann von Haff nous transporte dans son histoire grâce à son écriture toujours tendre et douce au fil des pages. L'auteure réussit à nous toucher plus d'une fois, à nous faire sourire aussi et à nous faire plonger surtout totalement dans l'histoire de Mélanie mais aussi celle de LittleJohn. Elle véhicule aussi un puissant message sur la force de l'amour ou encore sur ce qui fait qu'on est quelqu'un de grand aux yeux des autres.

Vous l'avez compris, La réelle hauteur des hommes a été un véritable coup de coeur pour moi ! On ne s'attend pas à cette tournure dans l'histoire et plein de petits événements et éléments vont faire que ce n'est pas qu'une simple romance et je vous conseille vivement de découvrir ce roman. 

La réelle hauteur des hommes de Jo Ann Von Haff est notamment disponible aux Editions BMR.

vendredi 27 septembre 2019

"Blood Orange" de Harriet Tyce


Avocate pénaliste, Alison Wood passe plus du temps au travail qu'avec sa famille, ce qui explique d'ailleurs que sa vie familiale se dégrade, d'autant plus qu'elle entretient une relation clandestine avec un de ses collègues, Patrick. Lorsque celui-ci lui confie sa toute première affaire de meurtre, Alison va véritablement plonger dans l'histoire de sa cliente accusée d'avoir tué son mari d'une quinzaine de coups de couteaux. Au fil des entretiens avec celle-ci, Alison va finir par se poser bon nombre de questions sur sa propre situation personnelle...

Cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu un thriller de La Bête Noire, plutôt échaudée par quelques déceptions. En me plongeant dans Blood Orange de Harriet Tyce, j'espérais alors vraiment être happé dans une histoire au suspens haletant, et bien, ce fut le cas !

Blood Orange, c'est donc l'histoire d'Alison, l'histoire de cette avocate pénaliste qui perd peu à peu pieds entre son travail et les nombreux secrets qu'elle entretient autour de celui-ci, et sa relation familiale qui prend l'eau avec un mari qui semble la repousser de plus en plus. Cette première affaire de meurtre va alors faire prendre conscience de bien des choses à notre personnage principal, pour une intrigue qui va véritablement s'intensifier pour notre plus grand plaisir.

En ouvrant les pages de ce roman, j'étais loin de m'imaginer à quel point l'histoire allait me tenir en haleine ! Alors qu'on aurait tendance à imaginer qu'on va simplement suivre Alison Wood dans une affaire plutôt sombre dont elle va devoir dénouer l'intrigue, petit à petit, c'est une toute autre histoire qui se déroule au fil des chapitres, l'histoire même d'Alison. En effet, on découvre un personnage très complexe qui paraît certes très forte au niveau professionnel, mais qui est tout autant dépassée par l'attitude de son mari.

Tel un venin qui se propage, l'atmosphère du roman change petit à petit, l'intrigue ne fait que s'accentuer au fil de la lecture. On sent que quelque chose de sombre se cache, on retient notre haleine jusqu'à un final détonnant. Un régal !

Harriet Tyce avec une écriture intense, profonde et qui sait happer le lecteur dans son histoire offre avec Blood Orange un thriller vraiment palpitant. Point de scènes à vous faire grimacer non, mais une histoire qui ne cesse de gagner en intensité, qui laisse planer une certaine lourdeur au fil des pages et nous amène à douter.

Bref, j'ai vraiment beaucoup apprécié Blood Orange de Harriet Tyce finissant même par vraiment le dévorer, du coup, je vous conseille vivement de le découvrir et vous m'en direz des nouvelles !

Blood Orange de Harriet Tyce est disponible chez Robert Laffont dans la collection La Bête Noire.

Merci à NetGalley & Robert Laffont

5 mots en bref pour décrire ce livre :
justice
avocate
mensonges
intensité
pesant.

mardi 24 septembre 2019

"Quand l'amour s'en mail" de Tamara Balliana


Solène prend très à coeur son rôle de témoin auprès de sa meilleure amie, et c'est donc naturellement qu'elle souhaite lui organiser un super enterrement de vie de jeune fille. Pour cela, elle prend alors contacte avec Léonie, surnommée Léo, la soeur de la future mariée, mais une erreur de destinataire va alors faire parvenir son mail à Léo un jeune architecte parisien qui lui répond ! Au fil des échanges de mails, une véritable correspondance débute alors entre Solène et Léo, chacun se livrant un peu plus à l'autre au fil du temps, et Léo finit alors par vouloir découvrir la mystérieuse jeune femme derrière tout ça. Solène refuse catégoriquement toute rencontre, mais pourquoi ? Le jeune homme est bien décidé à le découvrir...

Tamara Balliana est une auteure dont vous avez l'habitude de voir le nom sur le blog dorénavant, alors forcément j'ai découvert son dernier roman Quand l'amour s'en mail et je l'ai littéralement dévoré !

Une erreur de mail qui finit par une correspondance au quotidien, voilà d'où part toute l'histoire de ce roman. Pour Solène, ces mails deviennent une habitude, une attente même, tout comme pour Léo qui finit par s'attacher à la jeune femme. Alors forcément cette rencontre, pourquoi la refuser ? Pourquoi vouloir rester cacher derrière son écran ? Quand les fils se dénouent, on plonge alors dans un tout autre aspect de l'histoire.

Quel roman ! Quelle histoire ! J'ai adoré Quand l'amour s'en mail, je me demande même si ce titre n'est pas devenu mon préféré de Tamara Balliana ! L'histoire n'est pas qu'une simple romance, loin de là, mais honnêtement, j'en dirais peu pour vous laisser apprécier tout cela tout autant que moi au fil des pages.

Solène et Léo sont des personnages terriblement attachants. La jeune femme est douce, et bien que quelque peu timide, c'est aussi une battante qui défend ses idées. Léo quant à lui a presque tout du gendre idéal avouons-le ! On tombe rapidement sous son charme d'ailleurs...

Quand l'amour s'en mail, c'est l'amour, l'amitié, mais aussi la différence, le regard des autres. Même si on se doute de l'issue du roman, c'est un peu le souci avec ce genre littéraire, c'est une histoire qui se déguste et s'apprécie du début à la fin. J'ai retrouvé avec énormément de plaisir l'écriture de Tamara Balliana, toujours aussi douce, parlant des sentiments avec justesse, mais aussi avec une pointe d'humour et de légèreté. L'auteure offre ici des personnages avec une vraie histoire personnelle, histoire pas toujours très rose, mais qui ne sombre pour autant jamais dans le pathos bien au contraire, elle brise un peu les clichés et c'est tant mieux !

Bref, vous l'avez déjà compris, mais j'ai vraiment adoré ce roman (oui je le répète encore). Je l'ai dévoré, le laissant de côté avec regret, m'attachant véritablement à Solène. Quand l'amour s'en mail, c'est vraiment l'exemple même de romance que j'apprécie grandement, c'est tout en légéreté, mais par la même occasion ça offre aussi un aspect plus délicat à propos de certain sujet. Cette histoire m'a d'ailleurs grandement fait penser au titre de Jo Ann Von Haff La réelle hauteur des hommes que j'avais tout autant adoré.

"Dans ma tête, la vie, c’est comme une multitude de routes. Tu as l’autoroute, celle qui va exactement où tu voulais aller. Parfois, tu es obligé de la quitter pour emprunter un itinéraire secondaire, ou tu choisis même de le faire volontairement. Et tu peux avoir de belles surprises. Même si le chemin est un peu plus long, tu peux rejoindre ta destination initiale, tu prends du plaisir à faire ce détour. Tu peux même te retrouver à un endroit où tu n’avais pas prévu d’aller, mais peu importe si au final l’endroit est beau, tu ne crois pas ?"

Quand l'amour s'en mail de Tamara Balliana est disponible chez Montlake Romance.

Merci à NetGalley & Amazon Publishing


5 mots en bref pour décrire ce livre :
erreur
correspondance
rencontre
amour
mystère.

mardi 17 septembre 2019

"Du mauvais côté de la loi" d'Olivia Rigal


Alors qu'Emily suivait de brillantes études de droit, elle doit interrompre ses études afin de travailler après que sa belle-mère ait dilapidé l'héritage de son père. Elle, qui se rêve avocate, devient alors assistante juridique de Gabriel Cooper un prosécuteur assistant. Lorsque le frère d'Emily se retrouve mêlé à une affaire de drogue, la jeune femme n'hésite pas à faire tout ce qu'elle peut afin de prouver son innocence auprès de Gabriel Cooper...

Je me suis intéressée au titre Du mauvais côté de la loi d'Olivia Rigal attirée par le titre et le résumé de celui-ci.

Du mauvais côté de la loi est un roman qui mêle affaire juridique et romance. Emily a tout d'une future grande avocate, mais en attendant sa place d'assistante juridique ne lui laisse que peu de champ libre. Avec l'histoire qui arrive à son frère, elle n'hésite plus à collaborer plus férocement avec Gabriel Cooper, un prosécuteur assistant dévoué et prêt à tout pour se défendre et défendre ses affaires. Forcément, déjà attirés l'un par l'autre, tout cela ne va faire que plus les rapprocher.

Ce que j'ai trouvé le plus intéressant dans ce roman, c'est tout l'aspect du système judiciaire qui nous est exposé. Les affaires qui animent Emily et Gabriel nous offrent un aperçu intense de la justice américaine, de son fonctionnement, de bien des aspects différents de chez nous. C'est particulièrement tout cela qui m'a plu dans Du mauvais côté de la loi.

Pour l'histoire entre Emily et Gabriel, malheureusement, là, je n'y ai pas trouvé d'attrait quelconque. Il faut dire que c'était couru d'avance, on se doutait bien dès le début de la tournure que prendraient les événements, et surtout ni l'un ni l'autre n'ont réussi à faire en sorte que je m'attache à eux réellement. Leur personnalité m'a plutôt même parfois agacé, vraiment, je regrette de ne leur avoir rien trouvé qui pouvait me plaire réellement.

Du mauvais côté de la loi d'Olivia Rigal est alors une lecture en demi-teinte pour moi. Comme souligné juste au-dessus, un aspect du titre m'a plu, mais hélas pas l'autre... J'aurais sûrement mieux adhéré s'il n'y avait que finalement l'intrigue judiciaire dans ce titre, car pour moi la romance naissante entre les deux personnages n'est pas assez creusée et intense pour qu'elle apporte réellement un aspect profond à l'histoire. C'est dommage parce que finalement, je ne retiendrais pas grand chose de cette lecture au final... Maintenant, pour découvrir un peu plus cela, il est de votre rôle de vous plonger dans la lecture de ce titre !

Du mauvais côté de la loi d'Olivia Rigal est disponible chez Montlake Romance.

Merci à NetGalley & Montlake Romance.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
justice
affaires
innocence
attirance
relation.

lundi 16 septembre 2019

Retour sur le défi estival de faire baisser ma PAL !



Vous souvenez-vous ? Il y a quelques semaines, je vous parlais de mon petit défi habituel de l'été, à savoir profiter de cette période pour faire baisser ma PAL. Pour rappel, l'article était juste ici ! Il est temps maintenant de faire un petit retour à ce propos.

Pour ce bel été qui touche doucement à sa fin, c'est clairement une jolie réussite pour mon objectif de faire baisser ma PAL. Les beaux jours se sont succédés, tout autant que mes lectures qui se sont avérées être diverses et variées.

J'ai donc aussi bien fouillé dans les rayonnages de ma bibliothèque que dans les recoins de ma liseuse afin de dénicher des livres parfois en attente depuis bien trop longtemps.

De juin à début septembre, ce sont donc 36 titres qui sont sortis de ma PAL. Oui 36, plus que je ne l'espérais finalement. Il faut dire que j'ai fouillé dans tous les coins, ressortis des titres qui y traînaient depuis bien trop longtemps, j'ai dépoussiéré des couvertures qui n'avaient plus revu la lumière du jour, mais j'ai aussi fureté dans mes liseuses parce que parmi ces 35 romans lus, il y en a 9 qui sont des e-books.

Alors honnêtement, je ne vais sûrement pas vous parler de tous ces livres lus (j'ai abandonné l'idée même.), et il serait vraiment trop long d'en dresser une liste alors je vous montre ça en photo finalement. En tout cas, sachez que parmi ces livres, j'ai eu de magnifiques lectures, des coups de cœur, des émotions, des petites déceptions aussi, mais chacune fut synonyme de découverte et de plaisir !


C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?


Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Je peux très bien me passer de toi de Marie Vareille

Je suis en train de lire
Le jour où Anita envoya tout balader de Katarina Bivald

Je lirai ensuite
Je ne sais pas encore =)

lundi 9 septembre 2019

1 · 2 · 3... ce mois-ci, je les lis


Et si je vous montrais trois titres que je lirais ce mois-ci ? C'est l'idée de ce rendez-vous. Même si ma liste de lecture évoluera au fil des jours, une chose est sûre, je lirais à coup sûr ces trois romans que je vous présente déjà.

Le mois de septembre est maintenant bien installé, la reprise est faite et le rythme quotidien est de nouveau en place. Pour ce mois-ci, découvrez donc les trois romans mis à l'honneur que je vais lire dans les jours et semaines qui suivent. Parmi eux, deux titres de ma PAL, mais aussi et surtout le roman Filles de la mer de Mary-Lynn Bracht qui m'a été vivement recommandé.




Rester groupés de Sophie Hénaff

Ça bouge au 36 quai des Orfèvres. De nouvelles recrues rejoignent les rangs de la brigade maudite du commissaire Anne Capestan, dont Saint-Lô, sorti de l'hôpital psychiatrique dans la peau de d'Artagnan et Ratafia, rat policier. Sale affaire pour l'équipe de bras cassés : trois assassinats éparpillés sur le territoire. Un point commun : le tueur a prévenu ses victimes. Cerise sur le gâteau : l'ex beau-père de Capestan est l'une d'elles.
_____

Le secret du mari de Liane Moriarty

Jamais Cecilia n'aurait dû lire cette lettre trouvée par hasard dans le grenier. Sur l'enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n'ouvrir qu'après ma mort ». La curiosité est trop forte, elle l'ouvre et le temps s'arrête... À la fois folle de colère et dévastée par ce qu elle vient d'apprendre, Cecilia ne sait que faire : si elle se tait, la vérité va la ronger, si elle parle, ceux qu elle aime souffriront.

_____

Filles de la mer de Mary-Lynn Bracht

Il est parfois plus difficile de respirer en dehors de l'eau que dans les profondeurs des vastes océans...

Sur l'île de Jeju, au sud de la Corée, Hana et sa petite soeur Emi appartiennent à la communauté haenyeo, au sein de laquelle ce sont les femmes qui font vivre leur famille en pêchant en apnée.

Un jour, alors qu'Hana est en mer, elle aperçoit un soldat japonais sur la plage qui se dirige vers Emi. Aux deux filles on a maintes fois répété de ne jamais se retrouver seules avec un soldat. Craignant pour sa soeur, Hana rejoint le rivage aussi vite qu'elle le peut et se laisse enlever à sa place. Elle devient alors, comme des milliers d'autres Coréennes, une femme de réconfort en Mandchourie.

Ainsi commence l'histoire de deux soeurs violemment séparées. Alternant entre le récit d'Hana en 1943 et celui d'Emi en 2011, Filles de la mer se lit au rythme des vagues et dévoile un pan sombre et bouleversant de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale en Asie. Au fil du récit, par la grâce de leurs liens indéfectibles, les deux héroïnes nous ramènent vers la lumière, ou l'espoir triomphe des horreurs de la guerre.

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?


Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Malgré elle de David-James Kennedy

Je suis en train de lire
Belle-arrière-grand-mère de Janine Boissard

Je lirai ensuite
Filles de la mer de Mary-Lynn Bracht

vendredi 6 septembre 2019

"Les sales gosses" de Charlye Menetrier McGrath


À 81 ans, Jeanne vient d'être placée en maison de retraite par ses enfants. Chacun se renvoie la balle quant à cette décision, mais pour Jeanne, c'est une véritable trahison. Pour se venger, elle a décidé de simuler la démence et de tous les rendre dingues. Bien que tout cela va grandement l'amuser, elle va aussi finalement faire la connaissance d'un groupe de pensionnaires qui va rapidement bousculer son quotidien.

Les sales gosses de Charlye Menetrier McGrath est un roman que j'avais remarqué lors de sa parution et que j'ai finalement pu me procurer à la bibliothèque. Et bien grand bien m'a pris de m'attarder sur ce titre !

Quel sacré roman ! Voilà ce que je peux tout de suite vous dire. En se plongeant dans Les sales gosses on est vraiment loin d'imaginer ce que celui-ci renferme.

Jeanne est un sacré personnage ! Aucune mamie ne lui ressemble. Dès les premières pages, elle nous fait littéralement exploser de rire, il faut dire que son petit jeu de simuler la démence est particulièrement réjouissant et mener d'une main de maître. Mais Jeanne est aussi un personnage terriblement attachant. Comment ne pas sourire en découvrant ses pensées, comment ne pas vouloir l'accompagner un peu plus longuement dans son histoire ?

Au fil des pages, après les douces folies que nous dégustons, on découvre aussi un autre aspect de l'histoire qui se déroule au fil des chapitres. La rencontre de Jeanne avec ce sacré petit groupe de pensionnaires, va aussi être l'occasion de la connaître un peu plus, d'en apprendre davantage sur sa vie et finalement c'est aussi avec une certaine émotion que nous lisons Les sales gosses.

Ce titre est vraiment une magnifique découverte, alors certes il m'a beaucoup fait rire, mais pas que. L'histoire de Jeanne, c'est aussi montrer qu'il n'est jamais trop tard pour vivre, pour se faire des amis, pour faire ce qu'on n'a pas pu réaliser avant, et même pour rattraper le temps perdu. Parce que oui, à 81 ans, bon nombre de choses sont encore possibles.

Charlye Menetrier McGrath offre ici un très bon roman. Pleine de bons sentiments, son écriture est vive, lumineuse, teintée de beaucoup d'humour. Les sales gosses cache une très belle histoire qui réussit aussi bien à nous amuser qu'à nous toucher, et on déguste finalement ce roman avec énormément de plaisir.

Bref, vous l'avez compris, mais j'ai vraiment adoré ce titre de Charlye Menetrier McGrath. C'est une vraie petite bulle de bonheur, qui m'a offert un de mes plus gros fous rires de lecture et la rencontre avec Jeanne à vraiment été belle. J'ai même refermé ce livre avec regret, alors n'hésitez vraiment pas à découvrir Les sales gosses, un roman aussi loufoque que touchant.

Les sales gosses de Charlye Menetrier McGrath est disponible aux Éditions Fleuve.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
Mamie
démence
vengeance
humour
amitiés.


mardi 3 septembre 2019

"Ne pas déranger" de Mily Black


Louise a un travail qui fait rêver : elle teste des hôtels de luxe à travers le monde. La jeune femme timide et réservée partage tout cela avec son responsable Francis, qui ne la laisse pas indifférente. Lorsqu'un jour la valise de Louise est malheureusement échangée avec une autre, les tenues moins sages que la sienne contient normalement, vont finalement peut être l'aider à lâcher un peu prise...

Ne pas déranger de Mily Black est un roman que j'avais vu passer sur les réseaux sociaux avant d'avoir finalement un jour entre les mains sa couverture toute rose...

Ce roman, c'est donc l'histoire de Louise ou Lou comme l'appelle sa sœur jumelle. Réservée, timide et introvertie, la jeune femme n'ose pas prendre les devants avec son collègue Francis. Alors le destin finit par lui donner un petit coup de main, enfin le destin... Plutôt sa tendre sœur.

Ne pas déranger est un roman plutôt divertissant. À la lecture de son résumé, avouons-le on se doute bien de la tournure que vont prendre les événements. Heureusement, Louise est un personnage qui s'avère rapidement attachant. Ses hésitations, ses petites manies, mais aussi le fait qu'elle finisse par oser se lancer, tout cela font d'elle une personne qui nous fait sourire à maintes reprises et qu'on a vraiment envie d'accompagner au fil des pages.

Même si Ne pas déranger est loin d'être un livre exceptionnel, Mily Black offre à ses lectures une lecture sympathique. C'est fluide, plutôt bien écrit, ponctué de quelques notes de sensualité et de pas mal d'humour. Le tout forme une histoire qui s'est avérée être tout à fait idéale pour les vacances.

Alors si vous avez envie d'une romance sympathique et sans prise de tête, ce roman tout rose de Mily Black fera très bien l'affaire...

Ne pas déranger de Mily Black est disponible aux Éditions Diva Romance.


5 mots en bref pour décrire ce livre :
travail
voyage
timidité
oser
romance. 

lundi 2 septembre 2019

Je les glisserais bien dans ma poche #8


Vous aussi vous aimez beaucoup trop les livres en format poche ? Moi, j'avoue, je plaide coupable. Résister à un livre de poche est trop difficile, ils ont tout pour eux ! Ils sont petits donc ne prennent pas trop de place et ils ont des petits prix donc on culpabilise moins à en acheter deux ou trois... Du coup, je me suis dit, et si de temps en temps, je faisais une petite sélection de cinq formats poche (maximum) qui sortent bientôt ? L'occasion de mettre en avant quelques titres qui me font envie, qui vous font peut-être aussi envie, et qui finiront bien un jour dans nos bibliothèques.

Pour cette nouvelle sélection, je vous
propose de (re)découvrir trois romans tous 
bien différents les uns des autres !


Sauvage de Jane Harper
à paraître le 28 aout

De retour à Melbourne après un séjour éprouvant dans sa ville natale, l’agent fédéral Aaron Falk apprend la disparition d’Alice Russell, son témoin clé dans une affaire de blanchiment d’argent à grande échelle. Celle-ci n’est jamais revenue d’un challenge d’entreprise dans le bush. Alors que l’enquête plonge Falk au cœur d’une nature magnifique mais impitoyable, surtout en plein hiver, il découvre que les participants ont tous quelque chose à cacher. Et qu’Alice, femme cruelle et insensible, est loin d’être appréciée par ses collègues. Le compte à rebours pour la retrouver vivante est enclenché mais, si les langues se délient progressivement, tout le monde ne semble pas prêt à coopérer.



Sleeping Beauties de Stephen King & Owen King
à paraître le 04 septembre

Un phénomène inexplicable touche les femmes sur toute la planète : une sorte de cocon les enveloppe durant leur sommeil, et si l'on tente de les réveiller, on prend le risque de les transformer en véritables furies. Bientôt, presque toutes sont touchées par la fièvre Aurora, et le monde est livré à la violence masculine. À Dooling, petite ville des Appalaches, la mystérieuse Evie semble immunisée contre cette épidémie. Cas d'étude pour la science ou créature démoniaque, échappera-t-elle à la fureur des hommes privés soudainement de femmes ?



Les petites reines de Clémentine Beauvais
à paraître le 04 septembre

À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont le malheur d’avoir gagné le « concours de Boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse, terminant respectivement Boudin d’Or, d’Argent et de Bronze.

Comme elles n’ont pas l’intention de se lamenter sur leur sort, elles décident d’organiser un grand voyage à vélo, direction Paris, l’Élysée. L’idée ? Torpiller la garden-party du 14 Juillet ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attirerait l’attention des médias…

Un road-trip déjanté et comique, 100 % made in France, avec de la vraie cuisine du terroir et des colorants naturels.

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?


Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Famous Love : Will de Rachel Van Dyken

Je suis en train de lire
Miss Alabama et ses petits secrets de Fannie Flagg 

Je lirai ensuite
Je ne sais pas encore =)