lundi 18 décembre 2017

"Une bouteille de larmes" de Nick Alexander


Victoria et Penny sont deux soeurs que tout sépare. Victoria mène une vie confortable dans un bon quartier de Londres avec son mari et son fils, tandis que Penny vit elle dans une petite ville au bord de la mer et surtout peine à boucler les fins de mois. Lors d'un week-end en famille chez Penny, les souvenirs du réveillon de Noël 1975 qui a fait basculer leur vie remontent à la surface et surtout les secrets qui l'entourent. Penny comprend alors que des choses lui ont été cachées, mais entre Victoria, Penny et leur mère va-t-il être enfin possible pour elles de se comprendre vraiment ?

Je n'avais encore jamais lu de livre de Nick Alexander, mais après avoir croisé son nom plusieurs fois, je me suis laissée tenter par son titre Une bouteille de larmes.

Une bouteille de larmes, c'est donc une histoire familiale, presque une véritable saga familiale même. Il y a ces deux sœurs, Penny et Victoria qui ne se côtoient plus tellement, elles ont chacune leur famille et ne vivent pas non plus dans le même milieu, et il y a leur mère entre les deux. Ce trio de femmes est marqué par un certain Noël en 1975, marqué par un terrible drame qui depuis a changé leur relation. Penny n'avait que cinq ans et ignore ce qui se cache réellement derrière tout cela, c'est autour de ces secrets et de cette intrigue que se déroule le roman.

Une histoire de famille, des secrets que chacun cache aux autres, une mère au milieu d'une relation entre deux sœurs compliquée voilà un peu le point de départ de ce roman. C'est d'ailleurs l'intrigue principale de celui-ci, on se posera mille et une question attendant avec plus ou moins de patience des révélations sur tout cela.

Mais dans Une bouteille de larmes, c'est aussi les relations différentes entre deux familles et deux modes de vie distincts. Ici, cela montre bien que l'herbe n'est pas vraiment plus verte ailleurs. Penny envie le train de vie de Victoria, tandis que Victoria même si elle ne se l'avoue pas, envie la relation que sa sœur a avec ses enfants et son mari. Mais les tensions sont nombreuses parmi tout ce beau monde, les réflexions et les reproches fusent toujours rapidement et aux secrets déjà bien trop nombreux, s'ajoutent les difficultés quotidiennes.

Le point de départ me plaisait bien, j'avais l'impression de vraiment plonger dans une saga familiale où je n'allais jamais être au bout de mes surprises. Ce fut en partie le cas. Mais, tout s'est rapidement trop éparpillé. Alors que j'aurais apprécié que les secrets autour de ce réveillon de Noël soient plus creusés et plus au centre de tout, plein d'éléments se sont ajoutés à cela, trop peut-être même selon mon avis personnel. Alors oui, d'autres thèmes et points sont abordés par la même occasion, avec notamment l'histoire du fils de Victoria, mais ceux-ci ont eu alors un petit côté bâclé, limite expéditif même. À trop vouloir en faire, Nick Alexander a semblé trop s'éparpiller dans cette histoire.

J'ai néanmoins découvert l'écriture de Nick Alexander qui m'a plutôt plu. L'auteur à toutes les cartes en mains pour livrer une histoire familiale réussi, des personnages complexes, des secrets qui ont un impact sur tous, une diversité intéressante dans cette famille, et tout cela permet d'avoir une intrigue qui tient vraiment la route et qui nous tient en haleine jusqu'à la fin. Le petit bémol ira donc à cette impression de vouloir trop en faire souligner un peu plus haut.

Une bouteille de larmes de Nick Alexander est vraiment un livre intéressant à découvrir. Vous plongerez dans une histoire familiale lourde, parfois même pesante en vous demandant sans cesse ce qui s'est vraiment passé ce fameux soir-là...

"Chaque fois que vous plongez dans vos souvenirs, chaque fois que vous vous autorisez à éprouver du chagrin et chaque fois que vous pleurez, la bouteille se vide un peu. Et elle devient alors un peu moins lourde à porter."

Une bouteille de larmes de Nick Alexander est disponible chez AmazonCrossing en cliquant ici !

Merci à NetGalley & AmazonCrossing.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
famille
secrets
rancoeurs
difficultés
mère.

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?



Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Un goût de cannelle et d'espoir de Sarah MCCoy

Je suis en train de lire
La danse hésitante des flocons de neige de Sarah Morgan

Je lirai ensuite
L'empire de sable de Kayla Olson.

dimanche 17 décembre 2017

"Hôtel Grand Amour" de Sjoerd Kuyper


Vic, 13 ans, marque le but décisif de son équipe de foot, mais ce moment de joie se transforme vite en panique lorsque son père s'effondre victime d'un infarctus. Rapidement, Vic et ses trois sœurs n'ont pas d'autre choix que de faire tourner l'hôtel familial, mais pour ces quatre enfants, rapidement tout semble les dépasser. Les clients sont mécontents et partent, un créancier débarque et ils apprennent alors qu'ils n'ont que quinze jours pour sauver l'hôtel. Les péripéties vont s'enchaîner pour ces enfants qui n'ont qu'un seul objectif, sauver l'hôtel et surtout ne rien dire à leur père.

C'est dans le cadre de la dernière Masse Critique Jeunesse de Babelio que j'ai donc découvert ce roman. Je me suis laissée tenter par son titre à vrai dire, Hôtel Grand Amour, sans en savoir vraiment plus que cela sur ce livre de Sjoerd Kuyper.

On suit donc Vic dans cette véritable aventure. Cet adolescent de 13 ans s'est mis en tête avec ses sœurs de gérer seuls l'hôtel familial durant l'hospitalisation de leur père, mais forcément rien ne se passera comme ils l'imaginaient et les situations cocasses vont s'enchaîner.

C'est un livre qu'on peut qualifier de totalement loufoque cet Hôtel Grand Amour. Les personnages sont tous plus originaux les uns que les autres, les situations sont des plus cocasses et les gaffes s'enchaînent au fil des pages. Vic et ses sœurs ne semblent pas vraiment réaliser au début ce qui leur arrive et tout part rapidement à la dérive. Lorsqu'ils prennent conscience de la gravité des événements, l'échéance est proche et les décisions qu'ils prennent sont des plus surprenantes.

Avec Hôtel Grand Amour, Sjoerd Kuyper (difficile à prononcer n'est ce pas ?) propose un roman qui a tout pour plaire aux adolescents ! Des personnages hauts en couleur et qui malgré les apparences sont très liés, des situations cocasses qui ne peuvent qu'amuser le lecteur, un livre qui ne perd jamais son rythme et qui se lit rapidement et une histoire originale avec la famille au centre de tout.

Hôtel Grand Amour de Sjoerd Kuyper est disponible aux Éditions Didier Jeunesse.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
enfants
accidents
famille
péripéties
humour.

vendredi 15 décembre 2017

"Une histoire d'amour sans caribou" de Charlie Wat


Veuve depuis trois ans, Fanny jongle entre son emploi d'aide-soignante dans une maison de retraite et un quotidien chargé avec ses deux enfants. Elle ne pense qu'aux autres, et plus à elle. Alors qu'elle a développé une véritable amitié avec un des pensionnaires de sa maison de retraite, lorsque celui-ci lui demande d'aller retrouver son amour perdu, c'est avec ses enfants que Fanny part accomplir cette mission. Elle débarque alors dans un chalet en plein milieu des montagnes et est loin de se douter des péripéties qui l'attendent...

Charlie Wat maintenant vous connaissez non ? Il y avait d'abord eu L'amour à nu, puis Il était encore une fois, maintenant c'est au tour d'Une histoire d'amour sans caribou. Pour la troisième fois, Charlie m'avait confié son roman peu avant sa parution et je l'ai dégusté comme un chocolat chaud qui réchauffe les papilles et le cœur...

Il s'agit donc de l'histoire de Fanny, Fanny cette maman qui depuis trois ans a un quotidien épuisant pour pouvoir combler ses enfants, Fanny qui ne pense plus qu'à elle, mais toujours aux autres. La preuve une fois de plus quand elle part à la montagne pour faire plaisir à son cher ami. Ce séjour à la montagne va être... explosif, surprenant et va marquer plus d'un personnage.

"De toute façon, ce n'était pas comme si elle avait envie de plaire. Plaire était même le cadet de ses soucis. Pour plaire, il fallait avoir du temps et elle en manquait. Pour plaire, il fallait avoir de l'assurance et elle était née sans la moindre goutte de ce fluide. Pour plaire, il fallait en avoir envie et elle avait autant envie que de manger des radis à 10 heures du matin. Pour plaire, enfin, il fallait avoir quelqu'un à séduire."

C'est donc une nouvelle comédie romantique que nous offre Charlie Wat avec Une histoire d'amour sans caribou, mais pas que. C'est aussi une histoire de famille, une histoire de secrets qui pèsent de plus en plus lourds, et c'est une histoire qui fait croire que la magie de Noël opère vraiment.

Se plonger dans ce livre, c'est comme s'attabler près du feu dans cette jolie auberge de montagne avec un chocolat chaud et une bonne part de tarte pour observer toute cette histoire qui se déroule autour de nous. Il y a Fanny et ses enfants, mais il y a aussi ce couple qui s'aime depuis maintenant de très longues années comme aux premiers jours, cette jeune Canadienne enceinte, ce représentant en aspirateurs qui drague tout le monde et bien d'autres... C'est leur tenir compagnie durant quelques jours, ces quelques jours qui vont leur réserver plus de surprises qu'ils ne le pensaient possibles et qui nous font sourire.

J'ai beaucoup aimé le fait qu'on trouve une multitude de personnages auxquels on s'attache tous ! Cela m'a un peu fait penser au roman Le bonheur n'a pas de rides d'Anne Gaëlle Huon. Ils ont chacun leur histoire, leurs petits secrets et apportent tout leur petit quelque chose au livre. Bien entendu, on s'attache beaucoup plus à notre petite famille. On a vraiment envie qu'elle ait un nouveau départ, qu'ils retrouvent un peu leur joie d'antan. On a vraiment l'impression de les accompagner dans leur péripétie à la neige.

J'ai surtout aussi beaucoup aimé retrouver l'écriture de Charlie Wat que j'apprécie toujours autant. C'est toujours si spontané, frais, tendre, agréable et le tout ponctué d'humour. Il y a de l'amour qui plane au-dessus de chaque page, mais aussi des effluves d'amitié et une bonne dose d'humour qui allège les moments les moins amusants. Et puis quand on s'y attend le moins, Charlie Wat réussit à nous émouvoir, réussit à faire d'une scène un grand moment d'émotions et autant vous l'avouer, je n'ai pu retenir une petite larme à la fin d'Une histoire d'amour sans caribou.

En bref, avec Une histoire d'amour sans caribou on passe un vrai bon moment ! C'est une lecture qui fait plaisir, qui fait du bien, qu'on a envie de lire sous un plaid douillet avec le sourire aux lèvres et qui est surtout idéale pour cette période de l'année. On rit, on sourit, on est touché et on a l'impression d'être dans un cocon familial qu'on referme à regret... Pari réussi !!

Oh et une dernière chose, pourquoi ce fameux caribou dans le titre alors ? À vous de le découvrir, mais cette histoire de caribou ne vous laissera pas insensible, croyez-moi...

Une histoire d'amour sans caribou de Charlie Wat est disponible sur Amazon en cliquant par ici !

Merci ma chère Charlie pour ta confiance.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
hiver
famille
enfants
rencontres
amour(s).

jeudi 14 décembre 2017

"Le Club #3 : Love" de Lauren Rowe


ATTENTION risque de spoiler si vous n'avez pas le Le Club #1 : Flirt et Le Club #2 : Match !

Après que Sarah soit sortie de l'hôpital, avec Jonas, ils décident une fois pour toutes de vraiment en finir avec Le Club. C'est en compagnie de Josh, Kate et Henn qu'ils partent alors à Las Vegas pour essayer d'y parvenir. Mais pour réussir, il va falloir également que Jonas et Sarah finissent par se faire vraiment entièrement confiance...

Love est donc le troisième et dernier tome de la trilogie Le Club de Lauren Rowe que j'ai lu juste après le deuxième. Un troisième livre qui, lui, tient toutes ses promesses et conclu parfaitement bien l'histoire de Jonas et Sarah.

Tout comme le précédent, l'histoire reprend là où on quittait Jonas et Sarah. Cette fois-ci, notre couple est plus que déterminé à mettre fin aux agissements du Club. Lorsqu'ils partent pour Las Vegas là où se trouve leur base, ils sont alors loin d'imaginer ce qui les attend vraiment, tout comme le lecteur...

Enfin ! Enfin, dans ce livre, tout bouge et tout se met en œuvre pour faire tomber Le Club. Après bien des frayeurs, Jonas et Sarah prouvent qu'ils sont prêts à tout pour y parvenir et on aime ça. En plus de cette intrigue, c'est aussi l'occasion d'en savoir plus sur le passé de Jonas, sur son enfance, qui le torturait encore. Au fil des chapitres, en attendant qu'il se dévoile vraiment à Sarah, certains nous permettent de faire un retour en arrière sur son enfance et ce qui a marqué sa vie. C'est un des points forts de Love, les secrets de chacun qui sont enfin révélés et nous comprenons alors mieux nos personnages.

Bien entendu, la relation entre nos deux personnages est toujours aussi intense, fusionnelle, charnelle, et ils se complètent et se comprennent toujours aussi bien. Au fil des trois tomes, leur relation a vraiment évolué et on a suivi cela avec plaisir.

Avec Love, Lauren Rowe a vraiment livré un roman réussi et surtout une fin digne de ce nom. L'auteure aura gardé une écriture toujours aussi sensuelle, ponctuée aussi de pointes d'humour et une intrigue qui, malgré quelques lenteurs (notamment dans le tome 2) nous aura tenu en haleine.

La trilogie Le Club est unes des rares sagas de ce genre que j'ai en entier et apprécié. Jonas et Sarah sont deux personnages complexes que j'ai apprécié découvrir et accompagner dans leur histoire tellement passionnelle. L'idée de ce Club bien particulier est très originale et Lauren Rowe a très bien maîtrisé l'intrigue créée autour de celui-ci. Bref, je vous conseille vraiment de découvrir ces livres et cette auteure. Pour les amateurs du genre, je sais que c'est une trilogie qui saura les combler !

Le Club #3 : Love de Lauren Rowe est disponible dans la Collection &moi.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
passionnel
fin
plan
stratégie
folie.

mercredi 13 décembre 2017

"Le Club #2 : Match" de Lauren Rowe


ATTENTION risque de spoiler si vous n'avez pas lu Le Club #1 : Flirt !

Alors que Jonas et Sarah surfent toujours autant sur les vagues du plaisir ensemble, Sarah essaie de se tenir à l'écart du Club après avoir eu son appartement cambriolé. Leur relation est toujours intense, mais l'ombre du Club plane hélas toujours sur eux. Alors quand Sarah découvre que Jonas y est toujours connecté, la jeune femme est loin de s'imaginer ce qui se passe...

Il y a quelques semaines, je découvrais Lauren Rowe et sa saga Le Club avec le premier tome, souvenez-vous en cliquant par ici. J'ai eu l'occasion de trouver les suivants à ma médiathèque et après avoir dévoré le premier, je n'ai donc pas hésité une seconde à découvrir la suite.

L'histoire reprend là où nous étions arrivés dans le précédent, Sarah s'est donc installée chez Jonas après avoir retrouvé son appartement dévasté. La relation entre les deux est toujours aussi intense et électrique, même de plus en plus, mais ils espèrent toujours trouver une solution pour le Club afin d'en être totalement libérés. Entre deux parties de jambes en l'air, ils essaient alors de trouver plans et stratégies pour cela...

Je suis assez mitigée après la lecture de Match. Autant, j'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver Jonas, Sarah, Kate ou encore Josh, mais autant j'ai eu l'impression de rester en surface concernant l'intrigue de celui-ci. La relation de Sarah et Jonas est au cœur de ce livre bien entendu, mais un peu au détriment des plans pour faire tomber le Club. J'ai eu l'impression que toutes les cinq pages, il y avait une scène de sexe, parfois qui se déroulait alors que la situation en plus ne s'y prêtait pas vraiment ! Alors la petite Sarah du début, elle a très vite pris ses marques avec Jonas, c'est le moins qu'on puisse dire...

J'aurais apprécié que l'accent soit donc mis sur autre chose, j'apprécie Sarah et Jonas, mais là le sexe était vraiment omniprésent alors qu'on veut savoir où toute cette histoire va les mener. En revanche, à la lecture des dernières pages, c'est presque le choc tellement on ne s'y attend pas. Tout s'accélère d'un coup et la scène finale atteint son objectif : faire en sorte qu'on veuille absolument et rapidement lire la suite.

Laure Rowe avec Match a toujours une écriture vive et sensuelle, et offre avec Sarah et Jonas une histoire et une histoire d'amour assez marquantes. L'auteure manie l'érotisme au fil des pages avec talent, pour les amateurs du genre il y a tout ce qu'il faut.

Malgré la petite déception que l'intrigue autour du Club ne soit pas plus exploitée dans ce deuxième tome, j'ai tout autant apprécié l'histoire de Sarah et Jonas. Je vous avoue d'ailleurs qu'en refermant Match, je me suis précipitée sur l'ultime tome de la trilogie...

Le Club #2 : Match de Lauren Rowe est disponible dans la Collection &moi.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
amour 
érotisme
secrets
plan
passion.

lundi 11 décembre 2017

"Les chroniques de la Faucheuse" de Mickaël Druart


La Grande Faucheuse, la connaissez-vous vraiment ? Et si on vous proposait d'en savoir un peu plus sur elle, sur son mode de fonctionnement, sur son "armée de faucheurs" ? On les rencontre au fil de leurs missions et on croise des fauchés qui vivent leurs derniers instants sur terre ou leurs premiers de l'autre côté. C'est ce que contient le journal de bord de la Faucheuse et assistée par Josiane son bras droit, elle mène ses affaires d'une main de maître.

Cela faisait un moment que je suivais cette fameuse Faucheuse de Mickaël Druart via Facebook et que j'avais déjà eu l'occasion de lire certains de ses textes. Lorsque Mickaël a annoncé que son livre Les Chroniques de la Faucheuse allait être édité, comment ne pas être super ravie pour lui ? Alors ni une ni deux, je me suis plongée dedans et j'en suis ressortie... vivante !

Les Chroniques de la Faucheuse est un recueil de nouvelles, un recueil dans lequel la mort nous est contée. Nous y croisons de multiples personnages, impossible d'en faire la liste, mais des personnages tous bien particuliers parfois même marquants qu'ils soient du côté des faucheurs que celui des fauchés. C'est une toute nouvelle recrue qui fait son travail pour la première fois, c'est une petite fille qui fait pleurer la Mort, c'est une mamie qui ne veut pas passer de l'autre côté par exemple. Chaque nouvelle nous est présentée par la Grande Faucheuse, c'est une anecdote ou un souvenir marquant d'un faucheur, et apporte son lot d'histoires.

C'est tout un panel d'émotions que nous traversons en lisant Les Chroniques de la Faucheuse. Tantôt, une nouvelle nous amuse, nous fait sourire, voir rire par le ton humoristique utilisé, et tantôt une nouvelle nous émeut et nous touche. L'auteur jongle parfaitement d'un ton à un autre, ne laissant pas au lecteur l'occasion de se lasser. La mort reste le fil rouge de ce livre, mais abordée de bien des façons différentes. Chaque nouvelle a sa propre petite touche personnelle, ce petit je ne sais quoi qui retient l'attention et aucune ne ressemble à l'autre.

Mickaël Druart offre avec Les Chroniques de la Faucheuse un livre vraiment original et réussi ! De par ses personnages, ces fameux faucheurs qui n'ont pour seul point commun que leur cape les masquant, par les histoires abordées avec ces fauchés d'univers différents et par les pointes d'humour et d'émotions qui se succèdent au fil des pages. On ne s'ennuie pas, on ne se lasse pas, et on en vient à apprécier vraiment la Grande Faucheuse (si si croyez-moi) et sa fameuse Josiane.

Laissez-vous tenter par Les Chroniques de la Faucheuse sans hésiter ! Plongez-vous donc dans ses pages afin d'en savoir plus sur la Faucheuse, vous ne resterez pas de marbre durant votre lecture de toutes ces histoires, et vous vous sentirez incroyablement vivant en refermant ce livre....

"Je ne connais plus triste retournement de situation que l'abandon d'un rêve d'enfant. On apprend, avec l'âge, à les ranger dans un petit coffre. Mais crois-moi, mon jeune ami. Jamais tu ne les oublieras."

Les Chroniques de la Faucheuse de Mickaël Druart est disponible aux Éditions BOZ'DODOR.

Merci à SimplementPro & Mickaël Druart.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
nouvelles
originalité
humour
émotions
mort.