jeudi 21 septembre 2017

"Pour une vie meilleure" de Susan Wiggs


Il y a un an, Annie était productrice de la plus célèbre émission de cuisine présentée par son mari Martin Harlow et venait d'apprendre qu'elle était enceinte. Il y a un an, elle découvrait aussi que Martin lui mentait et lui brisait le cœur, et était victime d'un terrible accident. Aujourd'hui elle doit tout recommencer, et elle désire finalement de changer. Elle retourne alors chez ses parents dans le Vermont, et au cœur de leur exploitation de sirop d'érable, elle est soutenue par toute sa famille, mais également par Fletcher son premier amour qui est toujours là pour elle.

Je ne connaissais pas Susan Wiggs avant de croiser son titre Pour une vie meilleure, et j'ai découvert depuis que cette auteure américaine rencontrait beaucoup de succès avec ses très nombreux romans plébiscités pour leur émotion et leur psychologie, ce qui reflète parfaitement ce titre.

Annie est une brillante jeune femme a qui tout réussit. Elle a un mari célèbre, une émission qui cartonne et elle vient d'apprendre qu'elle est enceinte. Mais le temps d'une journée, une seule, toute sa vie bascule et c'est là le véritable point de départ de cette histoire.

C'est un terrible accident dont est victime Annie, car lorsqu'elle se réveille elle découvre, tout comme nous, qu'elle a été plongée un an dans un coma profond. En un an toute sa vie a changé, d'autant plus qu'elle ne se souvient pas de tout, et elle doit alors tout réapprendre. Sa famille la soutient, tout comme Fletcher son grand amour d'adolescence. Annie d'ailleurs oscille souvent entre réalité et souvenirs, et toute son histoire nous est alors dévoilée. Une histoire marquée par l'amour, l'amour sincère d'un homme qu'elle redécouvre.

"C'est bizarre les souvenirs tu ne trouves pas ? soupira-t-elle. On ne peut ni les toucher ni les tenir dans les mains, et pourtant ils détiennent un pouvoir immense."

Pour une vie meilleure est un roman doux, profond, marqué par une histoire emplie de souvenirs. On se laisse porter par l'histoire d'Annie, par ces retours dans le passé qui ponctuent ce roman, et par cet amour qui semble vibrer littéralement entre elle et Fletcher. On se doute bien que reprendre une vie normale pour Annie va être difficile, mais on a presque envie de la pousser dans les bras de Fletcher qui n'attend qu'elle depuis des années ! Même si on s'attache beaucoup à elle, on a aussi parfois envie de la secouer, son indécision auprès de Fletcher est légèrement agaçante, elle ne sait pas ce qu'elle veut alors que le bonheur lui est à portée de main.

Susan Wiggs avec Pour une vie meilleure offre une romance douce, sensible et pleine de tendresse. A travers l'histoire d'Annie, l'auteure met en avant la force de l'amour et des souvenirs, l'illusion aussi qui peut se créer d'une relation qu'on croit pourtant parfaite. Notre héroïne ouvre les yeux sur bien des choses, peut-être parfois faut-il juste un moment pour découvrir la vérité sur ce qui nous entoure...

Pour une vie meilleure est un roman qui offre une gentille parenthèse entre deux livres plus intenses. L'histoire d'Annie s'apprécie, mais il ne faut rien attendre d'exceptionnel de celle-ci non plus. C'est un livre léger, porté par une plume délicate qui respire la douceur.

"Pourquoi la joie et la tristesse provoquaient-elles toutes les deux des larmes ? Pourquoi ce même feu dans la gorge et la poitrine ? Etait-ce parce que l'on avait conscience tout au fond de soi du caractère éphémère de l'une et l'autre ? Pleurait-on parce qu'on savait que tout pouvait basculer d'une seconde à l'autre ?"

Pour une vie meilleure de Susan Wiggs est disponible aux Éditions Harlequin.

Merci à NetGalley & Harlequin.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
trahison
accident
temps
amour
indécision.

mercredi 20 septembre 2017

"Nuit après nuit" de Lauren Blakely


Julia Bell est gérante d'un bar-club à San Francisco. La jeune femme n'a pas la langue dans sa poche et sait ce qu'elle veut. Joueuse émérite de poker, derrière son aplomb et cette forte personnalité se cachent un bien sombre secret. Lorsque Clay Nichols débarque un soir dans son bar, l'attirance est immédiate entre les deux qui semblent bien recherchés la même chose. Mais après une nuit entre eux, il s'avère que chacun désire finalement plus de l'autre, surtout Clay. Julia essaye alors de lui échapper, mais son attirance est trop forte, elle tente alors de concilier ce qui se passe avec Clay tout en gardant une part de sa vie loin de lui.

Je ne connaissais pas Lauren Blakely et donc Nuit après nuit est une totale découverte. J'ai enchaîné celui-ci après avoir lu Speedway et j'espérais bien que ce soit une romance du même genre, mais on peut dire que ce fut loin d'être le cas.

Julia et Clay sont deux personnages charismatiques, ils savent tout deux ce qu'ils veulent et surtout ils aiment tout deux dominer dans tous les domaines. Leur première rencontre est décisive, c'est le point de départ d'une folle relation entre les deux. Et dès les premières pages, on peut dire que le ton est donné, c'est une romance érotique !

Une romance érotique, je dois dire que je ne suis pas vraiment une adepte de cela, vous avez déjà pu le remarquer à travers le genre de romance que je lis et apprécie en général. Je n'ai rien contre cela, mais j'ai juste un peu plus de mal à apprécier l'histoire en général. Et dès les premières pages, on peut dire que le ton est donné, c'est une romance érotique ! Leur première nuit reflète d'ailleurs leurs envies, leur passion presque pour le bondage et offre un premier passage où l'érotisme est à son paroxysme.

Derrière cette relation entre eux, il y a l'histoire de Julia. La jeune femme ne cesse de faire allusion à ce secret qu'elle cache de Clay, à son passé qui ne semble pas tout rose, et ça en devient presque agaçant ! Agaçant, car elle en fait référence presque constamment, sans pour autant le dévoiler ne serait-ce qu'un peu. On sait que c'est lié à ces soirées poker, mais pourquoi ? Là est la question qui n'a cessé de me titiller ! On peut dire qu'un certain suspens s'installe au fil des pages.

Nuit après nuit, c'est donc une romance érotique certes, mais qui est aussi portée par ce fameux secret qui plane jusqu'à la fin. Lauren Blakely a une écriture maîtrisée et qui surtout respire l'érotisme. Les relations entre Julia et Clay sont particulièrement intenses et prennent le dessus sur tout le reste. L'auteure d'ailleurs ne se prive pas et n'oublie aucuns détails certainement pour le plus grand plaisir des adeptes de ce genre. A contrario quand ils ont des relations plus tendres, l'impasse est presque fait dessus et j'ai trouvé cela dommage, cela aurait apporté quand même plus de profondeur à cette relation qui finalement se noue entre nos deux personnages.

Nuit après nuit est le premier tome d'une nouvelle saga de Lauren Blakely et je ne doute pas une seule seconde que ce livre plaira aux amateurs de ce genre. Comme dit plus haut, ce n'est pas vraiment ce que j'apprécie en général, même si l'intrigue est là et s'intensifie dans les dernières lignes en plus, je ne sais pas si je lirais la suite ou non car malgré tout, le côté érotique a pris le dessus pour moi.

Nuit après nuit de Lauren Blakely est disponible aux Éditions BMR.

Merci à NetGalley & BMR.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
rencontre
érotisme
secrets
pouvoir
saga.

mardi 19 septembre 2017

"Speedway" de Pascale Stephens


Depuis la mort soudaine de son fiancé, Clémence a du mal à remonter la pente, alors recommencer une histoire, remonter sur une moto ou encore apprendre à connaître un nouvel homme, pour elle c'est tout simplement mission impossible. Et pourtant lorsqu'elle est de retour dans l'univers de la moto, elle y croise Nate qui a été un de ses grands rivales lorsqu'elle s'alignait sur les plus grands prix de moto. Nate semble attirer par Clémence et devant la tristesse dans laquelle semble plonger celle-ci, il lui lance le pari de réussir à la faire reprendre goût à la vie. Le chemin est semé d'embûches, d'autant plus que le passé de Clémence et Nate semble prêt à refaire surface n'importe quand.

Impossible de ne pas lire ce livre après avoir lu son résumé, Speedway de Pascale Stephens promettait d'être le genre de romance que j'apprécie tout particulièrement et je ne me suis pas trompée !

"Un an, un an que mon existence est entre parenthèses et il faut que j'apprenne ce genre de trucs pour m'en rendre compte. La vie a continué sans moi, les autres avancent et moi je stagne, je ne fais plus rien... Je survis."

Clémence est une jeune femme brisée après avoir vécu un terrible drame, elle qui vibrait avec son fiancé sur les circuits de moto s'est retirée de cet univers depuis sa mort. Dès les premières pages, on s'attache à elle, à son histoire, on aimerait être à ses côtés pour la soutenir et la faire relever. Quand elle croise alors de nouveau le chemin de Nate et quand celui-ci lui lance ce pari, qui lui paraît bien stupide, on a véritablement envie d'y croire.

Clémence et Nate sont des personnages forts, charismatiques auxquels on s'attache. Clémence devenue petite coquille vide a besoin de se reconstruire, et bien que Nate qui a cet air de mec arrogant et qui enchaîne les conquêtes ne semble pas être le meilleur placé pour l'aider à se relever, c'est lui qui pas à pas va l'aider à reprendre goût à la vie, et même à l'amour.

Speedway, c'est une magnifique romance, mais pas que ! À travers ce roman, les thèmes du deuil, de la perte, du poids des secrets sont abordés. Au fil des pages, l'histoire entre Clémence et Nate se crée, mais le passé de Clémence est toujours bien présent. C'est normal, comment se relever après cela ? Comment reprendre goût à la vie lorsque votre vie s'est un jour arrêtée brusquement ? Et bien Speedway nous montre que c'est possible !

Pascale Stephens a une écriture qui dégage une véritable intensité. L'intensité est présente dans l'histoire de nos personnages, dans toutes ces embûches qui sèment le parcours de Clémence et Nate, mais surtout dans les émotions. L'auteure qui aborde pourtant des thèmes délicats le fait avec énormément de justesse et de sensibilité. La douleur de la perte de l'être aimé, les fourmillements quand l'amour semble se présenter à nouveau, le courage dont il faut faire preuve pour aller de l'avant, la sensualité des premiers ébats qui tiennent éveillés toute la nuit, tout est parfaitement bien écrit et décrit. On est véritablement touché à la lecture de Speedway, ce qui en fait une romance particulièrement réussie.

Speedway de Pascale Stephens est un coup de cœur ! J'ai eu un vrai coup de cœur pour l'histoire de Clémence, pour la force de Nate a ne rien lâcher et pour cette histoire d'amour qui finit par voir le jour. Je l'avoue, j'ai un gros faible pour les histoires d'amour compliquées et pour celles où un des héros est blessé par la vie. Surtout, l'écriture de l'auteure m'a véritablement conquise et j'ai finalement lu ce roman d'une traite sans le reposer une seule fois. À souligner également que le fait que l'histoire se déroule dans le monde de la moto est très original, et que même si nous n'y connaissons rien dans ce domaine, rien ne nous semble compliqué à comprendre.

Si vous aimez les romances qui touchent, qui offrent une pointe de sensualité, mais qui offrent surtout de belles histoires, n'hésitez pas un seul instant à découvrir Speedway !

"Perdre la personne qu'on aime est une tragédie, Clem... Mais surmonter ce cataclysme révèle ce qu'on a de plus fort en nous. On devient une autre personne, plus mûre, plus assurée, plus consciente de ce qui nous entoure, parce qu'on sait que tout peut s'arrêter très vite."

Speedway de Pascale Stephens est disponible aux Éditions BMR.

Merci à NetGalley & BMR.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
deuil
vitesse
rencontre
amour
renouveau.

lundi 18 septembre 2017

"On n'est jeune que deux fois" d'Adena Halpern


Ellie fête ses soixante-quinze ans, le jour de son anniversaire après avoir longuement observé sa petite-fille de vingt-neuf ans, elle fait alors le voeu de revivre une journée à cet âge-là. Le lendemain matin à son réveil, c'est le cas, elle se réveille dans le corps qu'elle avait à vingt-neuf ans. Le temps d'une journée, notre mamie dynamique retrouve une nouvelle jeunesse et va la partager avec Lucy sa petite-fille et complice. Cette folle journée va être une véritable aventure, d'autant plus que la fille d'Ellie va se mettre en tête un tout autre scénario...

C'est un livre que j'avais reçu dans une des box "Dans ma bulle" que j'ai sorti de mes bibliothèques avec curiosité, et c'est un livre original que j'ai alors découvert.

Ellie est donc notre sacrée héroïne, cette mamie de soixante-quinze ans ne s'attendait pas une seule seconde à ce que son vœu légèrement farfelu se réalise, et pourtant, c'est le cas ! Autant vous dire que lorsqu'elle découvre cela, c'est un sacré grand moment ! Dès les premières pages le ton est donné, dans On n'est jeune que deux fois ça va être rythmé et amusant... et c'est le cas !

Ces vingt-quatre heures entre Lucy et Ellie sont riches en aventure, Ellie veut bien entendu en profiter pleinement et cela va de l'achat de lingerie sexy, à une rencontre avec un charment jeune homme. En une journée, il peut s'en passer des choses vous vous en doutez bien. Cette folle péripétie est aussi accompagnée en parallèle par l'aventure de la fille et la meilleure amie d'Ellie, qui elles en revanche ne se doutent de rien et imaginent le pire. On est rapidement face à deux situations qui sont bien souvent rocambolesques, et on apprécie cela !

Ce vœu va aussi permettre à nos personnages de prendre conscience de bien des choses, cette comédie amusante met aussi l'accent sur le temps qui passe, les questions qu'on se pose toute une vie à propos de certaines décisions, ou encore l'amour. Chacun de ces quatre femmes, va alors remettre en question un point de sa vie et va surtout trouver une réponse.

Adena Halpern avec On n'est jeune que deux fois, offre une comédie originale, amusante et réussie. On ne s'ennuie pas à la lecture de ce roman je peux vous l'assurer ! C'est un vrai moment de détente qui se lit facilement et rapidement. On apprécie d'avoir un personnage principal de cet âge, tout comme on apprécie la grande complicité qui existe entre Lucy et Ellie. L'écriture de l'auteure est simple, sans fioritures et teintée d'une bonne dose d'humour, surtout, quand Ellie interpelle littéralement le lecteur !

On n'est jeune que deux fois est idéal si vous avez envie de découvrir une mamie attachante et dynamique qui semble bien vivre la grande aventure de sa vie. Vous passerez un bon moment de lecture qui vous amusera plus d'une fois, mais qui vous amènera tout de même à penser à ce temps qui passe et qu'on ne rattrape pas...

On n'est jeune que deux fois d'Adena Halpern est disponible aux Éditions Harper Collins Poche.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
mamie
voeu
humour
jeunesse
vie.

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?


Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Mon amie Adèle de Sarah Pinborough

Je suis en train de lire
Les larmes de Tarzan de Katarina Mazetti

Je lirai ensuite
Parfait pour elle de Rose B Vilas

samedi 16 septembre 2017

"Seulement si tu en as envie..." de Bruno Combes


Camille semble mener une vie parfaite, des enfants, un mari aimant, un travail qui semble passionnant. Mais pourtant son mariage semble s'étioler et son quotidien ne la réjouit plus autant qu'avant. Un jour Stephen, son tout premier amour, la recontacte via un réseau social. Devenu bouquiniste, il n'a pourtant jamais oublié Camille. Celle-ci après maintes hésitations décide de le revoir, mais leur histoire est-elle faite pour durer ?

C'est un livre et un auteur que j'avais vu passer de nombreuses fois sur les réseaux sociaux, à l'occasion de la présence de Bruno Combes au salon Saint-Maur en poche, j'en ai alors profité pour céder et acheter Seulement si tu en as envie..., qui me laissait imaginer une douce romance que j'apprécierais. Ce ne fut pas le cas !

Il y a donc Camille, cette maman active a des journées bien chargées entre son travail et sa famille. Dès le début, on comprend que celle-ci n'est pas totalement épanouie, qu'elle semble presque subir son quotidien, et lorsque Stephen la recontacte soudainement un jour, on comprend aussi que ces deux-là ne se sont jamais oubliés. Stephen et Camille avec ces retrouvailles, laissent présager un nouveau départ, un amour de jeunesse qui ne demande qu'à être ravivé et j'aurais vraiment aimé que ce soit le cas...

Seulement si tu en as envie..., m'a laissé sur ma faim. Le résumé nous laisse imaginer une certaine histoire, c'est d'ailleurs pour cela que je l'ai choisi, mais après la lecture de celui-ci, je ne retiens absolument pas cela. Ce livre, c'est plutôt l'histoire d'une femme qui s'ennuie, d'une femme qui se plaît dans l'adultère, mais aussi d'une femme qui ne sait pas prendre de véritables décisions. C'est simple, Camille m'a agacé plus d'une fois par son comportement, ses réflexions et par le fait qu'elle me donnait plutôt l'impression de jouer avec Stephen et ses sentiments ! Alors que Stephen lui en revanche, je l'ai trouvé très attachant et je me disais plus d'une fois "mais elle ne te mérite pas !".

À la lecture de Seulement si tu en as envie..., je n'ai pas eu d'émotions, mise à part le petit attachement que j'avais pour Stephen le reste m'a laissé de marbre. Alors que j'aime ressentir des émotions quand je lis, j'aime quand j'ai l'impression que les personnages se mettent presque à nu devant moi et alors que j'espérais tant de ce livre de Bruno Combes, rien ne s'est produit pour moi.

Bruno Combes offre pourtant une histoire aboutie, au fil des chapitres, on comprend bien où tout cela va mener et c'est le cas d'ailleurs. J'ai beaucoup apprécié en revanche les courts paragraphes qui débutent chaque chapitre, ces courtes réflexions sur la vie ont particulièrement attiré mon attention. Bon, allez, je l'avoue, c'est presque uniquement cela que j'en retiendrais de cette lecture.

"Les surnoms qui traversent les années sont révélateurs de l'amour que l'on porte aux personnes à qui nous les offrons. Ils peuvent être amusants, touchants, quelquefois ironiques, mais jamais méchants."

Faites-vous votre propre avis bien entendu, en lisant ce roman ! Mais pour apprécier pleinement Seulement si tu en as envie..., il ne faut certainement pas s'attarder sur son résumé qui est loin de refléter le vrai contenu de ses pages. Peut-être que je relirais un jour un autre roman de Bruno Combes et que cette fois-ci, je l'apprécierais pleinement...

Seulement si tu en as envie... de Bruno Combes est disponible aux Éditions J'ai Lu.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
retrouvailles
amour de jeunesse
famille
choix
indécision.

vendredi 15 septembre 2017

Cite moi... Raphaëlle Giordano.


Peut-être êtes-vous comme moi à relever des passages, des citations, des extraits lors de votre lecture ? Moi en tout cas, je suis une fervente utilisatrice de post-it et je n'hésite pas à relever bon nombre de citations qui me plaisent au cours de mes lectures. Alors j'ai décidé de vous en parler, vous parler de ces passages qui me touchent, m'interpellent et que j'aime dans ce rendez-vous "Cite moi..."

Pour ce nouveau "Cite moi..." j'ai choisi cette fois-ci de vous parler de citations extraites d'un seul livre. Je vous ai parlé il y a quelques temps de Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une de Raphaëlle Giordano, pour rappel la chronique est ici, et je dois vous avouer que les post-it ont pullulé au fil de ma lecture. Alors j'ai décidé de partager avec vous tout cela dans un article qui lui est dédié, de partager avec vous ces nombreux passages qui m'ont interpellé, touché et qui peut-être feront écho en vous aussi.


  • "Une routinite aiguë. C'est une affection de l'âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude..."

  • "Vous n'imaginez pas le nombre d'analphabètes du bonheur ! Sans parler de l’illettrisme émotionnel ! Un véritable fléau... Ne pensez-vous pas qu'il n'y a rien de pire que cette impression de passer à côté de sa vie faute d'avoir eu le courage de la modeler à l'image de ses désirs, faute d'être resté fidèle à ses valeurs profondes, à l'enfant qu'on était, à ses rêves ?"

  • "Un rêve d'enfant qui part aux oubliettes, c'est la scoliose du cœur assurée."

  • "Chacun a un devoir vis-à-vis de la vie, ne croyez-vous pas ? Apprendre à se connaître soi-même, prendre conscience que le temps est compté, faire des choix qui engagent et ont du sens. Et surtout, ne pas gaspiller ses talents..."

  • "Je suis la seule personne responsable de ma vie et de mon bonheur."

  • "La vie, c'est comme une montgolfière. Pour aller plus haut, il faut savoir se délester et jeter par-dessus bord tout ce qui empêche de nous élever."

  • "Le meilleur moyen de muscler votre affirmation de soi, c'est d'apprendre à être votre meilleure amie ! Vous devez vous valoriser, avoir de la compassion et de l'indulgence pour vous-même et vous donner le plus souvent possible des signes de reconnaissance..."

  • "On récolte ce que l'on sème... Le vieil adage a du bon. Semez du reproche, et vous récolterez rancœur et désenchantement. Semez de l'amour et de la reconnaissance, et vous récolterez tendresse et gratitude."

  • "Aujourd'hui est un cadeau. C'est pour ça qu'on l'appelle "présent"."