samedi 17 novembre 2018

Actu Flash de la semaine #15


Toutes les unes ou deux semaines, le samedi à travers "L'actu Flash de la semaine" je reviendrais sur une actu croisée durant ces derniers jours. Une actu liée aux livres, mais qui peut aussi bien être une information, un post croisé sur les réseaux sociaux ou une photo. Le tout présenté en seulement quelques lignes. 

C'est une info qui nous a été dévoilée le week-end dernier par Marianne Levy, et si vous l'avez loupé sur les réseaux sociaux et bien maintenant vous n'aurez plus d'excuse ! Dans quelques mois, nous allons découvrir son nouveau roman...



Et oui, le prochain roman de Marianne Levy commence à doucement se dévoiler. Chaussures à son pied sortira le 30 janvier 2019, bon, il va falloir faire preuve de patience, je sais bien... Sinon vous pouvez aussi compter les semaines avant que le roman sorte, pour info, c'est dans un peu plus de dix semaines.

Vous avez déjà croisé Marianne Levy sur le blog, si si avec son roman La Malédiction de la zone de confort qui avait été un gros coup de cœur. Pour rappel, je vous en parlais par ici cliquez donc. 

Et Marianne Levy, c'est aussi une auteure tellement sympathique. Comment ça vous ne la suivez pas sur les réseaux sociaux ?! Mais il faut remédier à cela au plus vite ! Marianne peut s'avérer être une grande bavarde (sisi) pour notre plus grand plaisir, mais elle partage aussi sur les livres, les messieurs charmants (personne ne reste insensible face à des acteurs parfois tellement charmants) et bons nombre de petits posts parfois quotidiens teintés de douceur et de sucreries (moi devant une photo de pâtisserie postée par Marianne "Non mais je veuuuuuuuuux !!!"). 

Donc, pour (re)découvrir Marianne Levy vous pouvez la retrouver sur Facebook ici, sur Twitter de ce côté et sur Instagram par là.

Dites sinon en attendant, vous êtes plutôt team Converse ou team escarpins ? Pour ma part sans hésiter, je fais partie de la première (dit la fille qui attend sa nouvelle paire de Converse).


En attendant, vous avez bien noté ? Le rendez-vous est fixé le 30 janvier 2019 pour Chaussures à son pied de Marianne Levy qui paraîtra aux Editions Pygmalion.

jeudi 15 novembre 2018

La Chronique de Lili #13


Lili, ma sœur, est aussi une grande lectrice et plus particulièrement de thrillers et polars. Je lui ai alors proposé d'avoir une petite chronique de temps en temps pour parler de livres, de ce qu'elle veut même ayant un rapport avec ceux-ci, chose qu'elle s'est empressée d'accepter. Vous aurez donc l'occasion dorénavant de retrouver "La chronique de Lili" et c'est elle qui parlera un coup littérature, bibliothèque, auteurs, salons et j'en passe...


______________

Zoom sur Gipsy Paladini

Pour ce petit papier du mois de novembre, je vais vous parler d'une auteure que j'ai découvert sur un groupe Facebook et depuis ça, je suis toujours impatiente de retrouver sa plume. Il s'agit donc de Gipsy Paladini !


Découverte avec son roman Sang pour Sang puis ensuite avec J'entends le bruit des ailes qui tombent, j'ai été plus que heureuse de voir que l'auteure allait sortir une série policière sous le nom de Vices. Auteure publiée et auto éditée, Gipsy est une auteure de talent qui nous fait chavirer sans hésitation dans son monde littéraire aussi noir qu'envoûtant. Vous trouverez en fin de page,l'interview à laquelle Gipsy a gentiment accepté de répondre.


J'entends le bruit des ailes qui tombent est un livre noir, sombre, mais tellement addictif qu'on se plonge dans le monde de Gipsy sans s'en rendre compte. Les phrases sont percutantes, affolantes, mais malgré la noirceur de cette histoire on en redemande sans sourciller.


Avec Sang pour Sang,vous plongerez dans la première enquête du personnage Al Sériani. Flic New-Yorkais au caractère fort asocial, alcoolique, mais que pour ma part j'ai trouvé aussi attachant va enquêter sur des tueurs qui vont le plonger dans une véritable descente aux enfers.

Les livres sont disponibles en version Kindle et Papier sur Amazon.


La ville. Ses quartiers mal famés, ses odeurs étrangères, ses peuples déracinés… Pas facile de s’en accommoder quand on a grandi dans un village paisible et que l’on s’est construit à travers les films de justiciers. Voilà 6 mois que Marie a intégré la BJV, une brigade spécialisée dans la prise en charge des jeunes victimes, et elle a bien du mal à se faire accepter. La pendaison de Lucie, une lycéenne apparemment sans problème, lui donne l’opportunité de prouver qu’elle mérite sa place au sein de l’équipe. C’est sans compter la malveillance de certains collègues bien décidés à se débarrasser d’elle. Marie, sera-t-elle suffisamment armée pour affronter la cruelle réalité alors qu’un lourd secret la handicape ? 


Les 608. Une cité abandonnée, dernier refuge des laissés-pour-compte. Un jeune délinquant disparaît dans des conditions mystérieuses et une vieille dame y est brûlée vive. Bien que les deux affaires ne semblent pas liées, les mêmes ombres cernent les personnes impliquées.
Grâce à la dernière enquête qu’elle a brillamment résolue, l’avenir de Marie à la BJV semble bien engagé. Sa confiance est renforcée par les sentiments toujours plus forts qui l’unissent à Zolan. Seule ombre au tableau : Sophie, sa rancunière collègue, qui ne se conforme pas à cette idylle. Si les destins tragiques des réfugiés la déstabilisent, ce sont les animosités qui bourgeonnent dans la brigade qui l’inquiètent. Zolan est lui aussi tiraillé par les fantômes issus de son adolescence tumultueuse. Chacun à leur manière, ils s’escriment à les contrer. 
Mais le destin ne frappe pas toujours là où on l’attend... 

Avis :

Comme les précédents, Gipsy a accroché mon cœur de suite grâce à une chose… Un flic ! Zolan.
Je suis littéralement tombée amoureuse de ce personnage attirant, déroutant, intriguant avec un caractère torturé. Tout ce que j'aime !!! Un personnage parfait, réaliste, tout droit sorti de la tête d'une auteure de talent que j'adore depuis la lecture de son premier livre.
Je vais quand même vous avouer que j'ai eu peur au début en lisant que Vices se découperait en épisodes.

Mais comment vous dire qu'au final, j'ai doré ce format. Deux épisodes réunis (pour l'édition Fleuve Noir) deux histoires différents aussi prenantes l'une que l'autre. Une équipe bien différente de ce que l'on peut trouver habituellement dans les autres livres. Tous ou la plupart des personnages sont rongés par quelques chose qui amplifie le mystère chez eux.
Vices a été pour moi, une de mes meilleures lectures de 2018.


À la BJV, on traite les affaires qui concernent les mineurs et jeunes adultes. Ces derniers temps pourtant, Zolan n’a pas la tête au travail. Fou amoureux, il n’a qu’une obsession : épouser sa collègue Marie. Or, les plans carriéristes de celle-ci ne s’alignent pas sur cet objectif. D’autant qu’elle le soupçonne de lui mentir et de la surprotéger. Frustrée de ne pas être prise au sérieux, elle décide de faire bande à part, aussi quand une jeune fille est kidnappée et que les premiers indices impliquent des néo-nazis, elle mène sa propre enquête. Or, l’affaire s’avère avoir plusieurs visages... 
À la Brigade, aussi, les façades se craquellent et les cicatrices apparaissent. 
Il semblerait que Marie ne soit pas la seule à couver un secret…

Avis :

La première chose que j'ai envie de dire c'est : bordel, ça fait du bien de retrouver Zolan ❤
Voilà, c'est dit....
Pour le reste, je ne sais vraiment pas quoi dire.
Attention, je ne dis pas que je n'ai pas aimé au contraire, j'ai avalé l'épisode trois en 24 h, donc le verdict est très très positif.
Je ne sais tout simplement pas quoi dire parce que la fin est plus que frustrante. Gipsy Paladini est tellement cruelle de nous et me laisser dans un état comme ça !!!!! C'est pas justeuhhhhh !!!!
Le très gros point positif et que j'ai adoré, c'est en savoir plus sur les personnages "secondaires" même si je n'aime pas du tout les appeler de cette façon. J'ai été étonnée par certains, déroutée pour d'autres et surtout cela m'a confirmé ce sentiment de haine envers l'un d'eux.
Vraiment, si vous n'avez pas encore découvert cette plume addictive, n'hésitez pas à vous plonger dans Vices. Ça vaut franchement le détour !!!!!!!



Gipsy a eu la gentillesse de répondre a quelques petites questions et je l'en remercie.Je n'ai pas trop l'habitude de faire ce genre de chose (seulement deux fois avant) mais j'espère que cela vous fera plaisir.


Comment t'es venue l'envie d'écrire ?

J'étais solitaire gamine, j'aimais bien regarder les choses, mais pas parler. Du coup instinctivement, comme l'être humain a besoin d'exprimer ses sentiments, je l'ai fait par écrit.

Tu es passée de l'autoédition à maison d'édition, comment as-tu vécu ce changement ?

Je suis passée de l'édition traditionnelle à l'autoédition à l'édition traditionnelle et je reviens à l'autoédition… Ce qui veut bien dire ce que ça induit : il y a du positif et du négatif dans chaque expérience. Pour Vices, j'avais besoin de liberté, notamment pour sortir les épisodes dans des espaces-temps plus restreints, j'ai donc repris mes droits auprès de Fleuve qui a publié les deux premiers épisodes réunis dans un ouvrage en novembre 2017.

Avant la parution d'un nouveau roman, dans quel état d'esprit es-tu ?

Généralement quand le roman sort, on travaille déjà sur le prochain… Du coup ce qui est compliqué, c'est de ne pas passer trop de temps sur les réseaux sociaux à attendre les retours ou capter de nouveaux lecteurs. Ça nous dévore un maximum de temps, temps qu'on n'a pas toujours quand on a un job à temps plein et une petite famille à s'occuper.

Quelle est la chose la plus étrange /originale /étonnante que tu as vécu lors d'un salon ou d'un retour de lecture d'un lecteur ?

Lorsque j'ai sorti la première version de Sang pour Sang aux éditions Transit, j'ai été invitée au salon de Montréal. Pendant 30 minutes, je parle avec un lecteur qui regarde mon livre sous toutes les coutures, me pose des tas de questions sur l'histoire, les personnages, le contexte. À la fin, espérant avoir été convaincante, je lui demande s'il veut le prendre et il me dit :" ah non, j'ai horreur du sang"…(le livre s'appelle Sang pour Sang).

Dans tes précédents romans, on a fait la connaissance de ton personnage Al,le reverrons nous un jour ?

Oui. Si un jour, j'ai le privilège de ne faire qu'écrire… Les Al Seriani se déroulent à New-York dans les années 60. J'aime exploiter le contexte de l'époque, il y a donc un énorme travail de recherches… Et pour l'instant, je ne peux pas m'impliquer dans des projets aussi complexes.

Vices est ta nouvelle " série ", comment t'es venue l'idée de cette histoire découpée en épisodes ?

Je suis une fan invétérée de séries télé. J'ai voulu me lancer dans l'aventure, j'ai donc pris des cours d'écriture de scénario et j'ai élaboré le squelette puis la composition de Vices. Après avoir discuté avec quelques producteurs, il s'est avéré qu'il existe déjà beaucoup de séries policières sur le marché. Je leur ai parlé de ce qui faisait son originalité…. Un fait qu'on découvre à la fin de l'épisode 4 et ils m'ont dit que ça ne passerait pas à la télé (c'était en 2013). Comme c'était ce qui me tenait à cœur, j'ai décidé de l'orienter vers un domaine que je connaissais un peu mieux, soit la littérature.

Zolan, un des personnages principaux (ténébreux, mystérieux et sexy à souhait) est-il sorti de ton imagination ?

Zolan, c'est 10 % Sons of Anarchy, 10 % ma passion des Balkans et 80 % mon mari.

Quels sont tes projets d'écriture pour l'avenir ?

La suite de Vices…J'ai même des idées pour une deuxième saison, plus courte ….

Pour terminer, un petit mot pour tes lecteurs impatient de retrouver les aventures de Zolan ?

Vous aimez les montagnes russes? Au troisième épisode, vous arrivez au sommet de la première montée avec la vue d'ensemble. Puis au dernier chapitre, c'est la chute libre… J'espère que vous avez le cœur bien accroché.
(cela dit, ça m'étonnerait que ce soit les " lecteurs" qui s'intéressent aux aventures de Zolan ;)).

Un grand merci à ma petite Gipsy pour sa gentillesse. Vous trouverez l'épisode 4 en 2019.



Les épisodes 1, 2 et 3 de Vices sont disponibles en format e-book sur Amazon cliquez par ici !

Vous trouverez également Gipsy sur les réseaux sociaux, sa page Facebook est là et son compte Instagram de ce côté !

Enfin, vous trouverez également la page Facebook BeCoolRead que Gipsy à ouvert pour une "cause" que je trouve utile : la lecture !!! Allez jeter un petit coup d'œil par ici, ça ne coûte rien.

-Lili La-

mardi 13 novembre 2018

Ce week-end a lieu le Salon du Livre du Touquet

Si vous êtes dans le coin et que vous avez envie en même temps d'un bon bol d'air marin, ce week-end se tient le Salon du Livre au Touquet-Paris-Plage !




Du vendredi 16 novembre au dimanche 18 novembre, c'est donc l'occasion de rencontrer bon nombre d'auteurs, mais aussi de participer à des ateliers comme des interviews surprises, des tribunes littéraires et autres expositions. Cette année, la grande nouveauté est qu'un espace sera entièrement dédié au polar/thriller.

De nombreux auteurs seront présents durant les trois jours, en voici quelques-uns pour vous donner un aperçu : Barbara Abel, Amélie Antoine, Solène Bakowski, Angélique Barbérat, Ingrid Desjours, Mattias Köping, Stanislas Petrosky ou encore Laurence Peyrin. La liste complète est juste ici !

Pour ma part, j'y serais dimanche surtout pour pouvoir me procurer auprès des deux auteures concernées Avec elle et Sans elle qui est désormais édité chez Michel Lafon. Vous vous rappelez, je vous parlais de cela par ici cliquez !

Informations à savoir.

Horaires d’ouverture :
Vendredi 16/11 : 9h30 – 18h
Samedi 17/11 : 10h – 19h
Dimanche 18/11 : 10h – 18h

Adresse :
Salle des Quatre Saisons
Avenue de l'Hippodrome
62520 LE TOUQUET-PARIS-PLAGE

ATTENTION l'entrée du salon coûte 2€ ! 

Et pour en savoir plus, visitez le site internet en cliquant ici !

"Un mariage anglais" de Claire Fuller


Quand elle rencontre Gil Coleman, Ingrid a 20 ans et il s'agit de son professeur de littérature à l'université. Elle décide croire à ses sentiments, l'épouse et s'installe dans sa maison en bord de mer.
Quinze ans plus tard, Ingrid est souvent seule avec ses deux enfants, les absences de Gil étant de plus en plus fréquentes. Elle décide alors d'écrire à travers des lettres cachées au milieu de ses romans, ce qu'elle ressent, la vérité à propos de leur mariage, mais cette correspondance s'interrompra brutalement quand Ingrid disparaîtra sans laisser de traces.

Pour le choix de cette lecture, je me suis fiée à son résumé que je trouvais prometteur et sa couverture. Mais Un mariage anglais de Claire Fuller ne fut pas du tout le roman auquel je m'attendais...

Tout commence quand Gil Coleman croit reconnaître sa femme Ingrid un soir de pluie et qu'il a un accident. Ingrid a disparu un jour sans laisser de traces et le mystère reste entier autour de cette disparition aussi bien pour Gil que pour leurs deux filles. Leurs deux filles sont loin d'imaginer ce qui a pu bouleverser à ce point Gil, ce qui se cache aussi derrière cette manie d'accumuler autant de livres et d'en fouiller les pages frénétiquement...

Difficile pour moi de parler de ce livre, difficile car autant être honnête je n'ai pas apprécie Un mariage anglais, malgré les très bonnes critiques que j'ai pu en lire. L'histoire de Gil et d'Ingrid est pourtant une belle histoire d'amour, à priori, puisqu'au fil des pages nous découvrons un peu l'envers du décor. Les chapitres alternent entre l'histoire actuelle et les lettres qu'a longuement écrites Ingrid dans lesquelles elle se confiait à Gil sans pour autant les lui remettre, mais un jour, il en a découvert une dans un roman puis de nombreuses autres ensuite. Tout le monde ignore cela, il les cache à tous et surtout à ses filles.

Un mariage anglais cache une lourde histoire, des secrets qui pèsent beaucoup sur toute une famille, des regrets à demi-dévoilés et une atmosphère plutôt pesante. Le roman met aussi en avant l'amour, mais l'amour sous bien des formes, l'amour qui fait chavirer le cœur, qui bouleverse toute une vie, mais aussi l'amour qui blesse et dont on ne se relève pas vraiment. Alors certes on ne s'attend pas vraiment à la tournure que prend Un mariage anglais, mais...

J'ai l'impression d'être totalement passée à côté de ce titre. L'écriture de Claire Fuller ne m'a pas emballé plus que cela, j'ai trouvé que certains passages traînaient en longueur et je ne me suis attachée à aucun personnage. Dommage... mais je ne doute pas qu'il plaise à d'autres lecteurs. Pour moi, la seule chose que j'ai finalement beaucoup apprécié dans ce roman, c'est le rapport qu'avait Gil Coleman avec les romans, la place que les livres avaient dans sa vie et la place qui leur a été accordé au fil de ces pages. Certains passages étant criants de vérité pour les amoureux de la littérature, mais c'est hélas la seule chose que je retiendrais de ce livre... À vous de vous faire votre propre idée maintenant !

"Un livre ne prend vie que lorsqu'il entre en interaction avec un lecteur. Que pensez-vous qu'il se produise dans les creux, les non-dits, dans tout ce qui n'est pas écrit ? Le lecteur comble les vides avec sa propre imagination. Mais tous les lecteurs remplissent-ils ces creux comme vous le souhaiteriez, ou bien tous de la même manière ? Bien sûr que non."

"Ecrire ne sert à rien tant que personne ne vous lit, et chaque lecteur voit quelque chose de différent dans un roman, dans un chapitre, dans une ligne." 

Un mariage anglais de Claire Fuller est disponible aux Éditions Stock.

Merci à NetGalley & Stock.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
lettres
secrets
famille
disparition
douleur.

lundi 12 novembre 2018

"Après tout" de Jojo Moyes


Quand Louisa Clark décide de partir pour New-York, c'est afin d'enfin se trouver. Après les épreuves passées, Lou veut se trouver, trouver enfin qui elle est vraiment. Malgré les milliers de kilomètres qui la séparent de Sam, elle tient à vivre cette aventure pleinement. Elle se dévoue à la famille Gopnik pour laquelle elle travaille désormais, et découvre la vie new-yorkaise. Mais quand elle croise la route de Joshua, le jeune homme réveille en elle des souvenirs bien enfouis, et malgré un océan entre les deux parties de son cœur, Lou va tenter de les rassembler.

Après les titres Avant toi et Après toi, c'était l'occasion de retrouver Lou, cette chère Lou qui garde une petite place particulière dans mon cœur, alors je n'ai pas hésité à vouloir découvrir Après tout de Jojo Moyes.

Ce départ à New-York, c'est l'occasion pour Lou de se trouver, de se retrouver et loin de tous de savoir qui elle est vraiment. Tout en découvrant New-York, la jeune femme découvre un tout autre monde et multiplie les rencontres, jusqu'à la rencontre avec Joshua qui va la bouleverser et la bousculer même...

Quel plaisir de retrouver Lou, c'est comme si j'avais quitté une vieille amie et que je la retrouvais enfin. Cette chère Lou qui m'a bouleversé il y a quelques années avec Avant toi, partait alors vivre une nouvelle aventure. Il faut dire que la jeune femme se cherche encore, ne sait plus trop qui elle est alors que la vraie Lou est là à portée de main si seulement elle osait de nouveau vivre pleinement, et c'est ce qu'elle va réapprendre à faire à New-York. Alors son quotidien n'est pas facile, il faut dire que la famille Gopnik est un peu particulière, mais des rencontres vont l'aider à se dévoiler malgré les secrets qu'elle garde enfouis en elle.

"Je songeai à combien nous sommes modelés par les gens qui nous entourent, et par conséquent au soin qu'il faut mettre à les choisir. Et enfin, je me dis que, malgré tout, il fallait se résoudre à tous les perdre pour pouvoir se trouver vraiment soi-même."

À travers Après tout, il y certes une histoire d'amour, mais aussi une très belle histoire d'amitié entre Lou et une vieille dame un peu originale, c'est d'ailleurs cette rencontre qui permet à Lou d'être ce qu'elle est vraiment. Cette rencontre lui ouvre les yeux sur bien des choses, et malgré les difficultés, les hésitations ou les choix que la jeune femme peut faire, on sent que tout cela lui permet de faire un grand pas en avant.

On retrouve dans ce livre ce qui fait qu'on apprécie l'écriture de Jojo Moyes. Une histoire tendre, profonde même, avec quelques passages où l'émotion transparaît des pages, où les sentiments éclatent même. Jojo Moyes offre ici une histoire qui met en avant le fait d'être soi-même, le choix de montrer à tous notre vraie personnalité, de s'émanciper un peu des autres pour briller un peu plus. Alors même si, une fois de plus, je n'y ai pas retrouvé toute l'émotion bouleversante d'Avant toi, ce troisième tome m'a tout de même beaucoup plus plu que le deuxième titre Après toi.

Avec Après tout, j'ai retrouvé la Louisa Clark que j'aimais tant, la jeune femme qui décide d'être vraiment celle qu'elle est et s'autorise enfin à éprouver de nouveau de vrais sentiments. Ce titre est la parfaite conclusion de l'histoire de Lou, il m'a beaucoup touché et cette fois-ci j'étais vraiment prête à dire aurevoir à ce personnage qui m'a tant marqué. Pour moi, Jojo Moyes a offert la plus belle conclusion possible à cette histoire en nous offrant des passages où l'émotion était de nouveau palpable. Vraiment, si vous ne connaissez pas encore Louisa Clark il vous faut résoudre ça très rapidement et lire Avant toi pour ensuite enchaîner jusqu'à Après tout.

"Il y a tant de versions de nous-même que nous pouvons choisir d'incarner."

Après tout de Jojo Moyes est disponible chez Milady.

Merci à NetGalley & Milady.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
New-York
choix
rencontres
sentiments
vie.

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?



Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Pas d'amour sans amour de Evelyne Dress

Je suis en train de lire
Ensemble, maintenant, pour toujours de Emily Blaine

Je lirai ensuite
Erectus de Xavier Müller

mercredi 7 novembre 2018

"Intime étrangère" de Julien Salamon


Lorsque Rose et Gabriel se sont rencontrés à Bali, cela a été le véritable coup de foudre pour eux deux. Six ans plus tard, leur complicité n'est plus au cœur de leur relation, et un soir leur vie bascule quand Rose meurt dans un accident de voiture. Quand, un an après, une jeune femme sonne à la porte de Gabriel, il découvre le portrait craché de Rose...

C'est Julien Salamon qui m'a sollicité sur SimplementPro pour me proposer la lecture de son roman. Après en avoir lu le résumé, je me suis donc laissée tenter pour lire Intime étrangère.

Intime étrangère, c'est donc l'histoire de Gabriel et Rose, l'histoire d'une rencontre qui fut un véritable coup de foudre, mais qui s'est terni au fil des années. L'accident de Rose est un choc pour Gabriel, il prend alors conscience trop tard de tout ce à côté de quoi il est passé pour privilégier son ascension sociale.

C'est une romance que nous découvrons alors en se plongeant dans ce titre. L'histoire d'un amour intense entre nos personnages, mais qui est devenu secondaire quand Gabriel a enfin embrassé la carrière d'architecte dont il rêvait tant. C'est la place de la réussite professionnelle qui efface le reste à travers ces pages, les regrets quand l'être aimé nous est brutalement arraché, mais aussi une seconde chance inespérée qui s'offre à nous et qu'il ne faut pas louper qui sont notamment au cœur de l'histoire d'Intime étrangère.

Quand on pense avoir compris où l'histoire allait nous mener, un événement inattendu se produit alors. Un événement même plutôt original, mais pour lequel nous nous prenons au jeu. L'histoire prend alors un autre tournant et on se plaît à voir Gabriel retrouver un peu le sourire.

Avec Intime étrangère, Julien Salamon aborde donc les thèmes du deuil, des regrets, de l'amour et de la seconde chance. L'auteur offre un court roman plaisant et une jolie histoire d'amour. Malheureusement, au fil des pages, de nombreuses fautes d'orthographe viennent entacher l'histoire. C'est un point que je souligne assez rarement, étant plutôt indulgente en général, mais ici elles se sont vraiment multipliées au fil des chapitres, comme des erreurs de conjugaison ou d'accords, et cela a été pour moi le gros point noir de ce livre.

Alors même si l'histoire d'Intime étrangère est plutôt plaisante et que je me suis attachée à Gabriel, le point souligné juste au-dessus a vraiment gâché mon plaisir. Je pense que c'est un point important et qu'il ne faut pas négliger l'orthographe avant de proposer un livre aux lecteurs. Il faudrait sûrement retravailler encore un peu ce texte pour que celui-ci soit irréprochable ou presque...

Intime étrangère de Julien Salamon est disponible en auto-édition notamment juste ici.

Merci à SimplementPro & Julien Salamon.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
coup de foudre
ambition
accident
regrets
deuil.