samedi 31 mars 2018

"Contre vents et marées" d'Audrey Martinez


Depuis la mort de son père, Jack a un quotidien plutôt chaotique. Sa mère, qui a sombré dans la dépression et l'alcool, n'a plus conscience de son fils et ne s'occupe plus de lui. Jack maintenant a le rôle de chef du foyer et a sacrifié ses études pour survivre. Et il y a la douce Marta, cette jeune fille choyée par son père, mais dont sa mère ne rêve que de la voir fréquenter des bons partis. Jack et Marta vont se rencontrer, vont s'aimer, mais rien ne sera facile pour eux deux et les épreuves ne vont d'avoir cesse de se succéder.

Je vous avais déjà parlé d'Audrey Martinez avec son premier roman Maintenant et à jamais dont je vous parlais par ici. C'est donc avec curiosité que je me plongeais récemment dans Contre vents et marées.

Contre vents et marées, c'est donc l'histoire de Marta et Jack, deux personnages que nous avions déjà croisé dans Maintenant et à jamais. Ici, on repart dans leur adolescence, plutôt difficile pour Jack d'ailleurs, jusqu'à leur rencontre et le début de leur histoire. On assiste aux épreuves toujours plus nombreuses qui vont se mettre en travers de leur chemin, aux difficultés pour Marta de faire accepter à sa mère celui qu'elle aime ou encore les difficultés de Jack à croire qu'il est possible de ne plus être jamais seul.

Il est intéressant de retrouver ces personnages, de retourner un peu à l'origine finalement de Maintenant et à jamais. Ce titre permet alors d'avoir un autre point de vue sur Jack et Marta, de mieux les comprendre et surtout de les apprécier un peu plus. Leur histoire n'est pas toute belle et rose, elle a essuyé bien des difficultés, mais parfois comme ici, l'amour est vraiment plus fort que tout.

Contre vents et marées est une belle histoire d'amour. Une histoire qui mêle deux classes sociales, deux solitudes et qui réussit à tout surmonter. Jack et Marta sont attachants, ils sont aussi différents l'un que l'autre, mais se complètent parfaitement. Ils nous font sourire par leurs actes, par cet amour profond entre eux, mais aussi par quelques-unes de leurs réflexions.

Surtout, on retrouve l'écriture douce, simple et si juste d'Audrey Martinez. L'auteure sait faire passer les émotions, que ce soit la colère, le doute, la tristesse ou encore le bonheur. L'histoire de Contre vents et marées est maîtrisée et nous entraîne dans les rues de Nice avec une certaine facilité.

Même si je l'ai un peu moins apprécié que le précédent Maintenant et à jamais, le contexte de ce livre m'avait tellement bouleversé en fait, j'ai passé un bon moment de lecture et nul doute qu'Audrey Martinez saura encore nous proposer d'autres belles histoires à l'avenir.

Contre vents et marées d'Audrey Martinez est disponible en auto-édition en cliquant là !

Merci à SimplementPro & Audrey Martinez.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
Sud
adolescents
difficultés
classes sociales
amour.

Actu Flash de la semaine #7


Toutes les unes ou deux semaines, le samedi à travers "L'actu Flash de la semaine" je reviendrais sur une actu croisée durant ces derniers jours. Une actu liée aux livres, mais qui peut aussi bien être une information, un post croisé sur les réseaux sociaux ou une photo. Le tout présenté en seulement quelques lignes. 

Cette semaine, je profite de ce petit rendez-vous pour partager avec vous, si jamais vous êtes passés à côté, tout ce qu'Emily Blaine nous a révélé dernièrement sur son prochain roman !


Résumé :
Elle est la femme de sa vie.
Il doit juste la convaincre qu’il est l’homme qu’il lui faut.

Théo sait tout de Summer : il a passé une partie de sa jeunesse à la protéger de son père violent, à la tirer des pires situations. Peu à peu, il est tombé amoureux d’elle, de l’éternelle optimiste et de la femme forte qu’elle est devenue. Summer a quant à elle toujours refusé une histoire avec lui : ses relations avec les hommes sont chaotiques et leur amitié est trop précieuse pour qu’elle coure le risque de l’abîmer. Respectueux de ce choix, Théo est resté à distance : il a veillé sur elle, en protecteur discret et bienveillant. Mais, grâce à son frère Jérémiah, il prend conscience qu’à trop attendre, il pourrait bien perdre la femme de sa vie... S’il veut un jour être heureux, il doit prendre les choses en main et convaincre Summer qu’il est l’homme qu’il lui faut.

Est-il encore nécessaire de présenter Emily Blaine ? Non, je ne pense pas, en revanche si vous n'avez pas encore lu un seul de ses romans, il va falloir envisager de remédier à cela rapidement ! Je ne peux que vous conseiller de découvrir ses romances qui offrent à chaque fois des histoires aux personnages attachants, sensibles et dont les émotions sont présentes à chacune des pages. 

Ensemble.Maintenant. Pour toujours d'Emily Blaine, sera disponible le 6 juin prochain ! Vous pouvez déjà le pré-commander par ici.


Au passage, le titre Si tu me le demandais dont je vous parlais par ici, sera disponible le 9 mai prochain en format poche chez Harlequin !

vendredi 30 mars 2018

Retour sur le salon "Polar Lens"


Le week-end dernier avait donc lieu un rendez-vous incontournable, celui du salon "Polar Lens" ! Je m'y suis rendue comme d'habitude le dimanche, et je vais vous faire un rapide retour sur celui-ci. Je vous annonce de suite que je serais sûrement peu bavarde par rapport à d'habitude, mais je vous y mets quelques photos ;)

Habituée à arriver à l'ouverture, cette fois-ci, c'est en retard que je m'y suis rendue et j'y suis donc arrivée à plus de 11 heures. On a décidé d'accorder ce temps avant d'aller déjeuner, à Karine Giebel. Il faut dire que l'auteure ramène toujours bon nombre de lecteurs et ils étaient présents en masse pour se procurer en avant-première son petit dernier intitulé Toutes blessent, la dernière tue. La patience est toujours récompensée, Karine Giebel est toujours aussi douce avec ses lecteurs et se souvient d'eux (de ma sœur en l'occurrence pourtant nous ne l'avions vu que deux fois auparavant !). Avant de partir, petit détour "obligatoire" par Olivier Norek, on ne saurait passer à côté de lui sans s'attarder un peu n'est-ce pas Lili ?



Après la pause déjeuner (vous voulez pas que je vous la raconte quand même ?!) on retourne donc sur le Salon et entre quelques séances de bavardages avec des connaissances que nous croisons, on s'intéresse encore aux auteurs présents toujours plus nombreux. Je dois vous avouer que la plupart des auteurs, je les avais déjà croisé sur les précédentes éditions de "Polar Lens" ou sur d'autres salons. Nous passons du côté de Marie Neuser, que personnellement, je n'ai pas encore lu, mais que ma sœur ne cesse de me recommander, de Franck Thilliez, sans oublier d'aller dire bonjour à mon cher Alexis Aubenque, mais hélas sans pouvoir prendre un autre de ses bouquins puisque je les avais tous (je me rattraperais à Saint-Maur en poche où là, il y aura une nouveauté !).



Parlons un peu achats maintenant ! Vu que ma PAL déborde et que surtout je n'ai surtout pour le moment plus tellement de place pour ranger mes livres, ma limite était de trois livres. J'en ai profité pour me procurer des livres d'auteurs que je n'ai encore jamais lus !

Tout d'abord je me suis laissée tenter par Des forêts et des âmes d'Elena Piacentini, une auteure que je voulais découvrir depuis un moment alors l'occasion était parfaite. J'ai longuement hésité entre tous ces titres, mais elle m'a conforté dans le fait qu'ils pouvaient tous se lire indépendamment les uns des autres et vu aussi ce qu'elle m'a dit sur ce titre choisit, j'ai hâte de me plonger dedans.

J'ai ensuite croisé la route de Marin Ledun, un auteur que je ne connais absolument pas, mais un de ces titres m'a interpellé ! Je me retrouve donc avec Dans le ventre des mères, que je trèèèès curieuse de découvrir également.

Et enfin, je n'avais pas fait attention à cela, mais Romain Slocombe était présent également ! Je voulais découvrir son roman L'affaire Léon Sadorski depuis un long moment maintenant, alors je n'ai pas hésité à me le procurer. Pari tenu, uniquement trois livres sont donc repartis de Lens avec moi.


En bref, "Polar Lens" est toujours un salon des plus agréables. Il n'y a jamais énormément de monde le dimanche, ça laisse le temps de flâner, de bavarder avec les auteurs et de faire des découvertes. C'est toujours un rendez-vous pour lequel je suis fidèle et ce n'est pas prêt de changer ! Alors pour moi, "Polar Lens" c'est déjà prévu pour l'année prochaine ;)



jeudi 29 mars 2018

"Miss Dumplin" de Julie Murphy


Willowdeen est ronde et l'a toujours été, mais elle n'a jamais été ce genre de fille à s'en préoccuper. Lorsque Bo, un garçon qui travaille avec elle au fast-food du coin, l'embrasse un jour, Willow se met à se poser mille et une question sur elle. Pourquoi la trouve-t-il attirante alors qu'il y a tellement d'autres filles plus fines et belles qu'elle ? Mais pourquoi devrait-elle toujours être la fille en second plan et ne pas avoir le premier rôle ? Willow finit par douter d'elle, d'autant plus que le concours de beauté local approche. Pour retrouver confiance en elle, Willow finalement fait une chose encore inimaginable pour elle il y a quelques mois : elle s'inscrit à ce fameux concours de beauté.

C'est un roman que j'avais déjà depuis un long moment dans ma bibliothèque, et à plusieurs reprises déjà je pensais à le lire. C'est maintenant chose faite, j'ai enfin découvert ce que cachait Miss Dumplin de Julie Murphy et je dois dire que c'est une très belle surprise.

"Je ne suis pas naïve : je sais que je ne gagnerai pas. Je n'en ai même pas envie. Mais je veux prouver que je peux faire aussi bien que les autres - qu'il n'y a pas de raison pour que je ne puisse pas moi aussi participer à un concours de beauté."

Willow est notre jeune héroïne ! Cette adolescente ronde, surnommée "Boulette" (Dumplin en anglais d'où le titre) par sa mère pour vous donner une idée, est une jeune fille attachante qui décide un jour de briser les codes en s'inscrivant au fameux concours de beauté local. Elle entraîne dans son sillage une bande de copines, qui elles aussi n'ont pas vraiment tous les atouts demandés habituellement pour défiler. Mais à côté de ce défilé, c'est tout le quotidien de Willow que nous découvrons aussi, la relation plutôt difficile qu'elle a avec sa mère, celle avec les garçons ou encore avec sa meilleure amie.

Miss Dumplin, c'est bien plus que l'histoire d'une jeune fille qui se décide à s'inscrire là où personne ne l'attendait. Miss Dumplin, c'est un roman sur l'adolescence, sur l'amitié qui marque, qui dure et qui prend beaucoup d'importance, c'est un roman sur une relation mère/fille plutôt particulière parce que la fille ne correspond pas vraiment aux idéaux de sa mère notamment, mais c'est aussi un roman sur l'acceptation de soi. Chacun des personnages est attachant, surtout Willow et sa petite bande de copines qui se forme au fil des pages.

Roman young adult, je dois dire que j'ai vraiment passé un très bon moment de lecture avec Miss Dumplin. J'ai apprécié tous ses thèmes abordés, l'adolescence, l'amitié, le regard des autres sur soi et la difficulté à s'accepter et à accepter ses défauts et complexes. J'avais peur d'avoir un peu de mal avec Willow au début, mais finalement, j'ai vraiment compris ce que vit la jeune fille, certains passages pouvaient même parfois faire un peu écho à ma propre adolescence.

"Je n’en reviens pas. Comment peut-elle voir quelque chose que je ne ressens pas ? Et à quoi sert d’avoir l’air sûre de moi si je ne le suis pas réellement ? Je pensais que je me foutais de mon image dans le miroir. Mais Bo a tout gâché. Ce qui n’a pas de sens : ça devrait être plus facile de se plaire quand on plaît aussi à quelqu’un d’autre."

Julie Murphy a une écriture simple, mais précise et sans fioritures, elle tombe dans les clichés (la fille ronde qui est toujours au second plan, les jolies filles qui travaillent dans les magasins les plus branchés...) mais ici les utilise dans son histoire. L'auteure réussit vraiment à parler de l'adolescence et des ados avec justesse. Elle identifie leurs maux, en parle sans complexe à travers ses différents personnages et fait de Willow un personnage attachant qui peut être le reflet d'une certaine génération. L'auteure ne cherche pas non plus à donner de leçons à qui que ce soit, mais montre que peu importe comment nous sommes, avec nos qualités et nos défauts, on peut toujours plaire à quelqu'un, on peut aussi toujours faire ce que l'on souhaite si on a le courage parfois de briser un peu les codes.

"La perfection n'est rien de plus qu'une ombre, un fantôme que nous pourchassons tous."

Miss Dumplin est donc une vraie belle surprise et est un roman que je recommande à tous sans hésiter, aux jeunes comme aux moins jeunes. À travers Willow, c'est toute une génération de jeunes ados qui peut s'identifier et qui peut comprendre aussi qu'on est ce que l'on souhaite être et pas ce que les autres veulent que nous soyons. Et puis n'oublions pas que l'adolescence est un passage obligé pour tous, qui peut selon les personnes être plus ou moins un bon moment, mais qui quoi qu'il en soit, permet toujours de grandir et d'apprendre...

"Je crois qu’on peut faire semblant d’être la personne qu’on voudrait être jusqu’à ce qu’on le soit devenu réellement. Parfois, pour réussir une chose, il suffit d’agir comme si on en était capable."

Miss Dumplin de Julie Murphy est disponible aux Éditions Michel Lafon.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
adolescence
concours
regard des autres
complexes
oser.

mercredi 28 mars 2018

"Hortense" de Jacques Expert


C'est sur une idée de ma sœur, que vous connaissez déjà un peu à travers "La chronique de Lili" que ce nouveau rendez-vous a vu le jour. Grande lectrice de polars/thrillers, elle n'a de cesse de me conseiller de multiples titres, que je ne prends pas toujours la peine de lire. Alors dorénavant, une fois par mois, celle-ci sélectionnera un de ses romans à me faire découvrir et dont je vous parlerais à travers donc le "Lili's Books".


En 1993 Sophie s'épanouit pleinement dans son rôle de maman auprès de sa fille de trois ans Hortense qu'elle élève seule. Mais un jour son ex-compagnon revient sans crier garde et enlève Hortense. Vingt-deux ans plus tard, 2015, Sophie mène une vie morne et routinière jusqu'au jour où elle est persuadée d'avoir croisé sa fille Hortense dans la rue. Dès lors Sophie va tout faire pour l'approcher, pour sympathiser avec elle et nouer une relation afin de tout lui révéler...

C'est donc Lili qui a choisit ce titre dans sa bibliothèque à me faire découvrir. J'avais bien sûr entendu parler de ce roman a de nombreuses reprises, lu de très belle choses même sur Hortense de Jacques Expert, alors j'étais vraiment curieuse de savoir ce que celui-ci réservait...

Sophie est donc le personnage central de ce livre, femme brisée par ce terriblement événement survenu en 1993, elle ne s'est jamais remis de l'enlèvement d'Hortense. Alors quand elle est persuadée qu'elle l'a croisé dans la rue, elle ne pense plus qu'à ça. Nous assistons alors pas à pas au rapprochement de Sophie avec "Hortense" en doutant constamment de cette vérité dont elle est persuadée...

Que dire sur ce livre ? Autant l'histoire est prenante, bien menée durant la moitié du livre, mais autant je n'ai jamais adhéré à l'histoire de Sophie ni sa souffrance. Sophie est un personnage vraiment particulier, un personnage qui ne laisse pas de marbre certes, mais qui moi m'a plutôt fait l'effet d'être une personne dont il fallait absolument se méfier. Son amour viscéral pour Hortense a un petit côté dérangeant, un je ne sais quoi qui m'a paru toujours un peu suspect... Je pense qu'il faut s'attacher à elle dans ce livre, s'attacher à sa souffrance pour vraiment entrer pleinement dans l'histoire, chose que je n'ai pas réussi à faire.

En plus, clairement en terminant ce livre je me suis dit "tout ça pour ça ??!!". Alors c'est sûr que je ne m'attendais pas à cette fin, parce que j'espérais vraiment tout autre chose, j'ai trouvé cette fin finalement beaucoup trop simple. Et puis vraiment ? En la lisant je l'ai trouvé totalement incohérente et je me suis fait de nombreuses réflexions quant à la "probabilité" de celle-ci...

Alors oui, Jacques Expert avec Hortense livre un roman avec un suspens soutenu, une histoire plutôt prenante, mais pour moi la recette n'a pas prise. J'ai été déçue sur de nombreux points cités plus haut et je m'attendais à vraiment une autre fin, quelque chose d'encore plus percutant et qui surtout soit cohérent. Après, je sais que c'est un auteur très apprécié, son nom parle à beaucoup de lecteurs en général, peut-être suis-je tout simplement passée totalement à côté de l'histoire...

Et donc oui, une nouvelle fois ce choix n'est pas une très grande réussite pour moi. Je ne suis même pas sure de vouloir retenter l'expérience à lire un autre titre de Jacques Expert. En tout cas après cette déception avec Hortense, il faudra vraiment un livre qui lui saura me scotcher ! Maintenant, faites-vous votre propre idée en lisant ce titre bien entendu.

Hortense de Jacques Expert est disponible aux Éditions Le Livre de Poche.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
enlèvement
enquête
espoir
folie
amour maternel.

lundi 26 mars 2018

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?


Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Venise n'est pas en Italie d'Ivan Calbérac 

Je suis en train de lire
Une femme blessée de Marina Carrère d'Encausse

Je lirai ensuite
Au petit bonheur la chance d'Aurélie Valognes

jeudi 22 mars 2018

"Polar Lens" c'est ce week-end !


C'est un rendez-vous incontournable de mars et des amateurs de polars et thrillers ! Le salon "Polar Lens" se tiendra ce week-end des 24 et 25 mars. Ce sera l'occasion de rencontrer de très nombreux auteurs, qu'il est inutile maintenant de présenter, de pouvoir échanger avec eux et bien entendu de se procurer de nouveaux livres !

La liste des auteurs est bien longue, ils sont près de soixante, mais sachez qu'il y aura notamment Alexis Aubenque, Sonja Delzongle, Karine Giebel, Sophie Loubière, Bernard Minier, Olivier Norek ou encore Jacques Saussey pour ne pas tous les citer !

Polar Lens est un salon qui ne cesse de gagner en notoriété depuis maintenant de longues années et propose en plus des dédicaces, des conférences et diverses animations. Salon convivial, vous avez toujours le temps de pouvoir discuter avec les auteurs et de faire de nombreuses découvertes.

Pour ma part cela fait 4/5 ans que c'est devenu pour moi LE salon incontournable ! Et comme toujours, je serais présente le dimanche lors de cet événement :)

Pour connaître la liste complète des auteurs présents, rendez-vous par ici !

Toutes les informations sur "Polars Lens" :
Samedi 24 & dimanche 25 mars de 10h à 18h.
Entrée Gratuite
Salle Bertinchamps
rue Denis Cordonnier – 62300 Lens

mardi 20 mars 2018

"Les soeurs de Pékin" de Martin Long


Tian Haifeng, inspecteur principal en Chine, s'inscrit sur un site de rencontre dédié aux policiers suite aux conseils d'un de ses collègues. Contre toute attente, il s'éprend d'une jeune femme, Bao Yu, mais peu de temps après leur rencontre celle-ci est assassinée. Tian Haifeng est bien décidé à découvrir le coupable malgré toutes les difficultés qu'il rencontre, et il est loin de s'imaginer qu'il va être face à tout un pan de l'histoire chinoise et à ses mœurs très conservatrices.

Je ne connaissais absolument pas ce titre et c'est intriguée surtout par la Chine que je me suis penchée sur Les sœurs de Pékin de Martin Long.

Tian Haifeng est donc le personnage principal de ce roman. Suite au meurtre de Bao Yu la jeune femme dont il s'était épris, il se lance dans une enquête difficile pour lever le voile sur celui-ci. Mais dans cette Chine contemporaine, certaines moeurs du passé sont encore bien tenaces et certaines vérités ne sont pas toujours bonnes à dévoiler, c'est ce que va découvrir Tian Haifeng à mesure qu'il avancera dans ses investigations.

Bien que roman policier, ici, c'est surtout tout un pan de l'histoire de la Chine et surtout de ses mœurs qui nous sont narrées. Son titre, Les soeurs de Pékin, fait référence à un groupe de jeunes femmes éprises de liberté qui souhaitaient pouvoir aimer librement. Rapidement, l'intrigue tourne aussi autour de cela, tourne autour du passé de Bao Yu qui se dévoile grâce à ses journaux intimes qui prennent une part importante dans l'histoire du roman.

Nous finissons par naviguer entre présent et passé, entre Tian Haifeng qui enquête et donc ces fameux journaux intimes. Bien qu'ayant apprécié l'atmosphère du roman, toute la richesse des informations sur la Chine, ses mœurs, ou encore sa calligraphie particulière, les longueurs dans ce roman m'ont beaucoup freiné. J'ai l'impression que plus d'une fois, on stagnait, que plus d'une fois, on revenait souvent sur le même élément et rapidement tous les extraits, parfois tellement nombreux, des journaux intimes de Bao Yu m'ont lassé. Il ne faut pas perdre le fil, ne pas se mélanger les pinceaux entre tous les personnages croisés de plus en plus nombreux au fil des pages, et plus d'une fois, je me perdais justement dans l'identité de chacun et leur relation entre eux.

Les sœurs de Pékin est un roman intéressant. Martin Long avec son écriture détaillée, sa connaissance de la Chine et de ses mœurs, notamment, sait intéresser le lecteur, mais les longueurs nous font perdre le fil plus d'une fois. La présence trop importante, même s'il s'agit d'un élément important de l'histoire, des journaux intimes de Bao Yu freine véritablement l'avancée de l'enquête, fait ralentir le rythme et comme dit plus haut risque de lasser, c'est dommage.

Pour moi, Les sœurs de Pékin est une lecture en demi-teinte. Martin Long a réussi à vraiment me faire intéresser à la Chine, à son histoire dont j'ignorais bien des choses, mais en revanche, il n'a pas su me happer véritablement dans l'intrigue de son roman policier... Maintenant, pour vous faire votre propre avis, il ne vous reste plus qu'à lire ce livre !

Les sœurs de Pékin de Martin Long est disponible aux Éditions In Octavo.2

Merci aux Éditions In Octavo.2 & Sandrine Baligand

5 mots en bref pour décrire ce livre :
Chine
enquête
passé
interdits
relations.

lundi 19 mars 2018

"Le silence et la fureur" de Nicolas d'Estienne d'Orves et Natalie Carter


En plein cœur de l'Ontario, un lac et une petite île perdue au milieu de tout. Reclus dans sa maison, c'est là où vit Max King, un pianiste adulé à travers le monde, mais qui se cache maintenant de tout et de tous en proie à de terribles cauchemars et douleurs. C'est suite à un terrible drame qui l'en est là aujourd'hui, et le silence à remplacer la musique. Seule sa gouvernante le voit, le côtoie jusqu'au jour où Luke son fils fait son retour sur l'île et le silence, bientôt, volera en éclats.

Le silence et la fureur est un thriller à quatre mains, un thriller signé de l'auteur Nicolas d'Estienne d'Orves avec sa mère la scénariste Natalie Carter. À quatre mains, ils offrent d'ailleurs un thriller psychologique terriblement oppressant...

Une maison sur une île au milieu d'un lac, un homme reclus dans celle-ci avec pour seule visite sa gouvernante qui vient troubler le silence qui l'entoure. Voilà les bases sont posées pour Le silence et la fureur. Max King, le personnage central de ce livre, ce personnage brisé suite à un drame qui le condamne à ne plus faire de musique, à ne plus supporter la moindre note, mais quel drame en question ? Ici, on est face à des faits résultats d'un drame qu'on va découvrir au fil des pages, qui va se révéler à nous petit à petit et qui nous troublera maintes et maintes fois.

Dans ce roman, l'atmosphère est pesante, lourde, oppressante et presque poisseuse même. Sur cette île en plein cœur de l'Ontario, au beau milieu des bois, on est plongé dans un véritable huis clos. On sent, on ressent toute la puissance du silence, de ce silence que Mac King ne veut plus troubler, lui qui auparavant vibrer littéralement avec la musique. Quand Luke arrive, ce silence devient bancal, et on sent le malaise qui s'installe petit à petit entre ce duo père/fils, mais également la gouvernante toujours présente.

Les chapitres courts et l'alternance des narrateurs offrent un rythme soutenu à notre lecture, nous empêchent de le reposer et ne font qu'attiser notre curiosité. L'intrigue qui tourne autour de ce drame que tout le monde semble taire, de ce secret qui hante l'île et de l'origine de cette phobie musicale de Max King ne fait que gagner en intensité au fil des chapitres. On ne sait jamais où cela va nous mener, les indices nous font finalement douter de tout et de tous avant une révélation finale qui a de quoi nous surprendre.

Les personnages sont particulièrement bien travaillés, on les découvre petit à petit, on apprend à les connaître, mais sans savoir réellement s'ils sont vraiment ce qu'ils sont. Max King est un personnage terriblement marquant, la psychologie de celui-ci est d'une telle justesse ! Et puis Luke... il est tellement troublant, on ne sait vraiment le cerner, le doute est permanent quant à lui. Sans oublier la fameuse gouvernante qui a un rôle tellement important dans cette histoire.

Natalie Carter et Nicolas d'Estienne d'Orves offrent avec Le silence et la fureur un vrai thriller psychologique qui offre des suées froides, des doutes permanents et qui ne laisse aucun répit au lecteur. La construction du roman, être face aux faits résultats du drame en question et ne le découvrir que petit à petit, offre une intrigue particulièrement brillante. C'est un livre vraiment oppressant, un roman avec une atmosphère tellement particulière qu'on ne peut que l'apprécier. Le duo est terriblement efficace dans l'écriture de cette histoire et on apprécie aussi tout particulièrement cette musique qui d'une certaine façon est présente à chacune de ces pages et qui recèle une certaine folie...

Je ne peux que vous recommander ce thriller psychologique de Natalie Carter et Nicolas d'Estienne d'Orves ! Le silence et la fureur est un roman vraiment efficace, un roman qui tient en haleine et qui avec sa musique nous berce de longues heures dans une atmosphère terriblement oppressante.

Le silence et la fureur de Natalie Carter et Nicolas d'Estienne d'Orves est disponible aux Éditions XO.
Merci aux Editions XO.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
musique
drame
silence
secrets
famille.

C'est Lundi ! Je lis ça, et vous ?


Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Miss Dumplin de Julie Murphy 

Je suis en train de lire
Hortense de Jacques Expert

Je lirai ensuite
Ce qu'est l'homme de David Szalay

samedi 17 mars 2018

Actu Flash de la semaine #6


Toutes les unes ou deux semaines, le samedi à travers "L'actu Flash de la semaine" je reviendrais sur une actu croisée durant ces derniers jours. Une actu liée aux livres, mais qui peut aussi bien être une information, un post croisé sur les réseaux sociaux ou une photo. Le tout présenté en seulement quelques lignes. 


Cette semaine, on parle encore sortie à venir ! C'est une sortie annoncée il y a quelques jours, sur laquelle on ne sait encore que très peu de chose d'ailleurs, mais qui est attendue par beaucoup de monde (pas la peine de le nier, je le sais !).



Le 22 mai sortira donc le nouveau roman de Marc Levy intitulé Une fille comme elle

Inutile de présenter Marc Levy, qu'on l'apprécie ou non, cet auteur est reconnu à travers le monde. Inutile aussi de préciser le nombre faramineux de vente de chacun de ses romans, c'est toujours un succès. Juste pour rappel, Marc Levy figurait à la quatrième place des auteurs français ayant vendu le plus d'exemplaires en 2017 avec 762.000 ouvrages écoulés.

Moi, je l'avoue, c'est un titre que j'attends avec impatience et beaucoup de curiosité ! Marc Levy est un auteur que je lis depuis mon adolescence, qui m'accompagne encore depuis et que je lis toujours avec autant de plaisir :)

Alors le rendez-vous est noté en attendant d'en savoir plus ! 

Une fille comme elle de Marc Levy sera disponible le 22 mai prochain !

jeudi 15 mars 2018

"Te revoir à Penn Avel" de Marjorie Levasseur


Depuis quatre ans, Pauline trente ans vit dans la maison de sa grand-mère à Croisic. Un soir, alors qu'elle rentre de sa visite annuelle à Nantes, elle est sauvée d'un mauvais pas par Louis. Louis c'est un sans-abri septuagénaire qu'elle ne connaît pas, mais envers qui elle se sent redevable. Pauline décide donc de l'accueillir chez elle, et elle fait alors la connaissance d'un homme mystérieux qui met du temps à se dévoiler, mais finit par se livrer à la jeune femme sur son histoire et surtout sa plus grande peine.

J'avais lu à de nombreuses reprises le nom de Marjorie Levasseur sur les réseaux sociaux et celui-ci a finit par m'intriguer. Te revoir à Penn Avel est le dernier roman publié en auto-édition de l'auteure, mais le premier que j'ai lu et qui m'a donc enfin permis de découvrir sa plume.

C'est donc l'histoire de Pauline, mais aussi l'histoire de Louis. L'histoire d'une rencontre entre deux personnes qui n'avaient rien en commun, que la vie ne prédestinait pas à se rencontrer si ce n'est une mauvaise rencontre qui les a fait se croiser. Pauline cette jeune femme solitaire, mais solaire, emplie de générosité qui va voir son quotidien bousculer et sa vie changer avec Louis. Louis cet homme mystérieux qui peine à se dévoiler, mais semble cacher un lourd secret, cet homme brisé même, mais qui va grâce à Pauline avoir une nouvelle chance. Deux personnes qui méritent que la vie leur sourie.

Te revoir à Penn Avel, c'est une histoire de famille, de générosité, une histoire de pardon, une histoire d'amitié, et même une histoire d'amour. Autant de sentiments et d'émotions qu'on découvre au fil des pages et qui nous font sourire. Certains sujets sont plus délicats que d'autres, mais toujours abordés avec une certaine justesse. On plonge avec délice dans ces pages et dans cette histoire, on s'attache tout autant à Pauline qu'à Louis, mais aussi à tous ces autres personnages que nous croisons. Parce que l'histoire ne s'arrête pas à cela, ne s'arrête pas à cette rencontre, mais va plus loin. Je n'en dirais pas plus à ce propos pour ne pas gâcher le plaisir, parce pour moi ça a été un réel plaisir de découvrir l'autre aspect de Te revoir à Penn Avel alors que je ne m'y attendais pas.

L'écriture de Marjorie Levasseur est douce, tendre, pleine de bons sentiments et fluide. On prend vraiment plaisir à lire l'auteure, à se plonger dans son histoire et elle véhicule beaucoup de tendresse et de positif à travers Te revoir à Penn Avel. J'ai vraiment découvert une plume que j'ai beaucoup apprécié, que j'ai trouvé délicate pour une histoire qui l'est tout autant. Mention aussi pour la couverture qui est parfaitement liée à l'histoire de Pauline et à un certain moment clé.

J'ai apprécié également que le roman soit divisé en trois parties avec deux narrateurs différents. L'histoire a pris un autre tournant auquel je ne m'attendais pas forcément et j'ai beaucoup apprécié cela. Parce qu'en plus de l'histoire de Pauline et de celle de Louis, une autre se dévoile, et même si finalement quelques éléments finissent par être un peu prévisibles cela ne gâche rien à celle-ci.

Vous l'avez compris j'ai vraiment beaucoup apprécié lire Te revoir à Penn Avel. L'histoire de Pauline et de Louis est touchante, mais surtout de chacun des personnages se dégage une certaine bienveillance qui fait du bien. Après avoir lu ce titre, je n'hésiterais pas à lire d'autres titres de Marjorie Levasseur afin de retrouver sa plume.

"On les appelle « charnelles », ces personnes qui donnent tout émotionnellement, âme, cœur, corps et esprit. Celles qui, une fois entrées dans ta vie, te changent complètement, celles qu’on écoute au-delà de la peau, jusqu’à l’intérieur de l’os, celles qui de la passion en font une raison, celles dont si tu tombais amoureux, eh bien, il faut d’abord en trouver ! Seulement après cela, tu me comprendras.          -Fernando Pessoa -"

Te revoir à Penn Avel de Marjorie Levasseur est disponible en auto-édition par ici !

Merci à SimplementPro & Marjorie Levasseur.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
rencontre(s)
mystère
pardon
famille
bienveillance.

mercredi 14 mars 2018

Dans ma bibliothèque il y a... "Avant toi" de Jojo Moyes


Ce rendez-vous est l'occasion de voir un peu ce qu'il y a... dans ma bibliothèque ! Je vais profiter de cela pour vous montrer quelques livres qu'elle contient (pas tous sinon on va y passer du temps) et des livres que je souhaite mettre en avant. Des livres que j'ai peut-être déjà chroniqué, ou pas, des livres récents ou qui ont déjà quelques années, des livres traînés ici ou là et qui peuvent renfermer quelques anecdotes. Bref, de temps en temps, on va aller faire un tour dans ma bibliothèque, alors ça vous dit ?

Aujourd'hui, j'ai décidé de sortir de ma bibliothèque un roman que j'avais lu suite à des avis dithyrambiques que j'avais lu et que j'ai vraiment adoré.


Je n'ai connu Jojo Moyes que très longtemps après la sortie de son roman Avant toi. Ce titre, je le voyais passer à de nombreuses reprises sur internet, avec des avis plus positifs les uns que les autres. Mais je me méfie beaucoup justement de toute ces vagues positives auprès d'un roman, mes expériences faisant que pour beaucoup de titres, j'en ressortais déçue. Et pourtant, pourtant pour Avant toi c'est l'exception qui confirme la règle !

Vous connaissez certainement l'histoire d'Avant toi, soit par le roman, soit par l'adaptation cinéma qui en a été fait. L'histoire de Lou et de Will. Ce livre a été un immense coup de cœur, un bouleversement même et restera un livre que je n'oublierais pas. Quand je me suis plongée dans Avant toi j'étais loin de m'imaginer que ce livre me bouleverserait autant, me faire même autant pleurer autant l'avouer et qu'il serait un tel petit bijou. L'histoire de Lou et Will m'a touché profondément, à un tel point... Je n'ai pas encore trouvé le courage de relire ce livre, mais à chaque fois que je vois le film il y a toujours autant d'émotions pour moi.

Avant toi m'a donc permis aussi de découvrir Jojo Moyes, une auteure dont j'ignorais tout auparavant. Depuis je surveille chacune de ses parutions, j'ai lu plusieurs autres de ses titres, mais j'attends toujours de ressentir tout ce que j'avais ressenti à la lecture d'Avant toi. J'espère toujours que l'auteure saura me toucher de nouveau à ce point et faire qu'un de ses romans me marque tout autant, car pour le moment, l'expérience ne sait pas renouveler, mais entre ceux qu'ils me restent à lire dans ma PAL et ceux qui seront encore publié, j'espère bien que la magie opère de nouveau...

Un aperçu de ce que j'en disais après ma lecture :

"L'écriture de Jojo Moyes est douce, sensible, elle nous transporte vraiment au cœur de cette histoire qui nous bouleversera. Une fois ouvert, difficile de le lâcher tellement nous sommes pris dedans.
Nous passons littéralement du rire aux larmes. Cette histoire d'amour, mais pas que, est poignante, bouleversante et s'avère être un de ces romans à lire absolument.
Avec tact et sensibilité, Jojo Moyes aborde par ailleurs des sujets délicats comme la fin de vie assistée et nous amène doucement également à y réfléchir. L'auteure nous invite également à prendre conscience que le temps nous est compté et donc à faire tout ce qu'on désire en évitant de le remettre à plus tard.
Avant toi est ce genre de livre qu'on peine à refermer. Surprise jusqu'à la fin, c'est avec beaucoup de larmes que je l'ai terminé et c'est un roman pour lequel il nous faut quelques jours pour s'en remettre."

Résumé d'Avant toi :

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l'Angleterre dont elle n'est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l'accueil glacial qu'il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l'accident qui l'a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n'a que quelques mois pour le faire changer d'avis.

Découvrez également la bande-annonce du film :



"Zykë l'aventure" de Thierry Poncet


Au fond d'un PMU de Paris, Thierry Poncet rencontre Cizia Zykë. De celui-ci il ne connaît pas encore grand chose, mais en lui tendant un de ses textes, il s'apprête à changer totalement de vie. Cizia Zykë l'engage pour écrire pour lui, et l'emmène alors à travers le monde. Thierry découvrira bien des pays, mais également le monde de la drogue, de la prostitution, mais aussi des succès littéraires et une amitié particulière.

Vous connaissez Thierry Poncet grâce aux histoires de Haig, histoires que je n'ai eues de cesse de vous parler et de vous recommander. Cette fois-ci, Thierry Poncet nous raconte une histoire vraie, sa rencontre et ses voyages avec Cizia Zykë à travers donc Zykë l'aventure.

"Mon nouveau patron est un aventurier. Un vrai, un comme-dans-les-films mais en vrai, qui passe sa vie à sillonner le globe en quête d'actions grandioses, d'emmerdes invraisemblables et d'émotions fortes"

Se plonger dans Zykë l'aventure, c'est véritablement plonger dans l'aventure aux côtés de Thierry Poncet et donc de Cizia Zykë. C'est des voyages à travers le monde, des livres écrits durant des journées parfois sans interruption et surtout une découverte pour Thierry du monde de la drogue, de la prostitution, de l'alcool ou encore de quelques sombres histoires, le tout sans filtre.

C'est un peu l'envers du décor qui nous est révélé, l'envers du décor des romans de Cizia Zykë qui pour certains ont été des succès fous il y a quelques dizaines d'années de cela. Cizia raconte, Thierry écrit : un binôme efficace et qui n'hésite pas à se mouiller pour relater des histoires les plus vraies que possibles. Ensemble ils vivent une putain d'histoire (pardonnez-moi l'expression) et une sacrée amitié. Ensemble, ils bravent bien des interdits, partagent des prostituées, passent des nuits blanches devant une machine à écrire, boivent à en perdre la tête et parcourent le monde sans relâche.

Zykë l'aventure est un roman vraiment atypique, un livre comme on en croise rarement. C'est écrit sans concession, c'est brut, les mots sont parfois violents et ça n'épargne jamais le lecteur. Thierry Poncet livre toute son histoire avec Cizia Zykë à travers ses pages, entraîne le lecteur dans son lit avec les prostituées, dans ses délires liés à la drogue, dans ses nuits d'ivresse, mais surtout dans ses voyages tous plus marquant les uns que les autres et dans ses séances d'écriture qui ont donné vie aux succès de Cizia Zykë.

Il ne faut pas se plonger dans ce livre avec des à priori, quand on n'apprécie pas le langage cru et les vérités dévoilées sans chichi. Parce que Zykë l'aventure, c'est tout ça grâce à l'écriture brute de Thierry Poncet, vive et tranchante, qui s'emballe parfois au détour d'une page et d'un mot. On s'embarque dans une histoire qui nous heurte parfois, mais surtout qui nous secoue du début à la fin.

"Attente.Chaleur.Seule la mince fente qui court entre la tôle du toit et le haut du mur aère notre réduit crasseux.On fond.On suinte.On ruisselle. On dégouline.On se liquéfie. On s'épand. On se répand. On coule. On croule. On s'écoule. On s'écroule. On se défait. On se délite. On s'effrite. On s'affaisse. On s'épanche. On s'éponge. On s'en ruine. On s'en eau. On ramolle. On sudationne. On déliquesce...On sue et on pue."

Ici, Thierry Poncet livre vraiment quelque chose de différent des aventures de Haig que j'apprécie tant. Alors même si je n'ai pas pris autant de plaisir à lire Zykë l'aventure que ses précédents écrits, je ne peux que souligner ce côté tellement atypique de ce livre qui nous fait tout de même retrouver ce je ne sais quoi de l'auteure qui nous happe toujours dès les premières pages.

Si vous êtes prêts pour une folle aventure, prêts à découvrir vraiment qui était Cizia et surtout si vous n'avez pas froid aux yeux, vous savez maintenant ce qu'il vous reste à faire...

Zykë l'aventure de Thierry Poncet est disponible aux Éditions Taurnada.

Merci à Joël des Editions Taurnada.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
aventure
Monde
brut
amitié
atypique.

lundi 12 mars 2018

"Pour le meilleur et pour le pire" de Sarah Morgan


Après avoir quitté l'île sur laquelle elle vit, Selene s'abandonne dans les bras de Stefan Ziakias, le grand rival de son père. Lorsque la jeune femme comprend que celui-ci s'est en fait servi d'elle pour atteindre justement son père, Selene est déçue, en colère et frustrée. Elle décide alors de fuir loin de lui, mais malgré tout, elle n'arrive pas à s'enlever les images de cette nuit passée avec Stefan et de le chasser de son esprit...

Après avoir beaucoup aimé la série Coup de foudre à Manhattan de Sarah Morgan, en croisant le titre de Pour le meilleur et pour le pire j'étais ravie de pouvoir me plonger dans un autre de ses romans. Malheureusement, celui-ci n'a pas su autant me convaincre que les précédents...

Le résumé était prometteur, annonciateur d'une histoire qui avait tout pour me plaire, mais l'histoire en question était loin de ressembler à celui-ci ! Pour le meilleur et pour le pire, certes, c'est l'histoire de Selene, mais l'histoire d'une jeune femme qui a toujours vécu sous la menace de son père, sans jamais pouvoir quitter son île ni expérimenter toutes les richesses de la vie. Lorsqu'elle s'en enfuit, c'est dans le but de prendre son envol, de créer son entreprise et pour ça elle sait qu'elle peut s'adresser à Stefan Ziakas. Et Stefan Ziakas lui permettra d'expérimenter bien des choses...

Pour le meilleur et pour le pire est une romance prévisible, une romance certes qui fait passer un bon moment de lecture, mais qui ne marque pas les esprits. J'ai trouvé ce livre très "classique Harlequin", un peu comme ceux que je lisais de ma mère il y a de cela une dizaine d'années (quelqu'un m'a dit que ce roman était une réédition, donc ceci expliquerait cela...) Prenez donc ne jeune fille naïve qui n'a pas eu l'occasion de profiter pleinement encore de la vie, car elle était totalement sous l'emprise de son père et un bel homme riche qui en tombe amoureux et est prêt à tout pour voler à son secours : vous savez ce que cela va donner. C'est un peu ça pour moi Pour le meilleur et pour le pire, le bel homme qui sauve la pauvre jeune femme...

Même si Selene a un côté attachant par son histoire familiale, et que ce qu'elle fait pour rencontrer Stefan Ziakas incognito est un peu farfelu, la jeune femme ne m'a pas emballé plus que cela. Comme dit plus haut, je l'ai trouvé un peu naïve, et Stefan m'a donné l'impression de bien comprendre ça et de tout de même profiter un peu de la situation. Un petit quelque chose que je ne saurais définir m'a un peu gêné dans leur relation.

On retrouve certes ce qu'on apprécie dans l'écriture de Sarah Morgan, des sentiments qu'on perçoit parfaitement, un style fluide et doux, et puis le fait qu'elle nous décrit très bien la Grèce où se déroule l'histoire pour nous permettre de vraiment s'imaginer cela au mieux. Mais vous l'avez compris, Pour le meilleur et pour le pire n'a vraiment pas su me convaincre, c'est même une petite déception par rapport à ce à quoi je m'attendais... Je me plongerais prochainement dans un autre de ses livres, Rencontre dans l'Upper East Side, et j'espère bien qu'il me fera oublier cette déception-ci.

Pour le meilleur et pour le pire de Sarah Morgan est disponible aux Éditions Harlequin.

Merci à NetGalley & Harlequin.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
famille
fuite
projets
difficultés
classique.

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?


Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Something about you de Mily Black 

Je suis en train de lire
Le diable s'habille en licorne de Stanislas Petrosky 

Je lirai ensuite
La fille du roi des marais de Karen Dionne

samedi 10 mars 2018

La chronique de Lili #8


Lili, ma sœur, est aussi une grande lectrice et plus particulièrement de thrillers et polars. Je lui ai alors proposé d'avoir une petite chronique de temps en temps pour parler de livres, de ce qu'elle veut même ayant un rapport avec ceux-ci, chose qu'elle s'est empressée d'accepter. Vous aurez donc l'occasion dorénavant de retrouver "La chronique de Lili" et c'est elle qui parlera un coup littérature, bibliothèque, auteurs, salons et j'en passe...


______________

Les livres les plus gore, dérangeants, 
noirs et effrayants que j'ai pu lire.

Malgré le genre littéraire que j'adore, qui est thriller/polar, j'ai trouvé sur ma route quelques livres qui m'ont laissé dans des états d'esprit particuliers. Je vais donc " décortiquer " ce petit article en quatre catégories qui n'engage que moi.


Les livres gore :

Clandestinos de Jack Kerley
La compassion du diable de Fabio M.Mitchelli




Tout ce qui est trop sanglant, cannibale, trafic d'êtres humains extrême n'est pas fait pour moi. J'ai grimacé tout le long de Clandestinos en lisant toutes ces descriptions horribles du trafic d'être humain, et mon petit cœur n'a pas supporté et m'a fait abandonner La compassion du diable qui était bien trop costaud pour moi.


Les livres très noirs :

Le baptême des ténèbres de Ghislain Gilberti
Serre moi fort de Claire Favan
L'effet domino de Francois Baranger
Hematome de Maud Mayeras 




Du noir, du très noir que j'ai adoré lire. Voici le genre de livre qui me fait prendre mon pied. De la violence pure et dure que ce soit physique ou psychologique, qui me laisse une très grande empreinte en mémoires après des mois et des mois de lecture.J'ai ressenti divers degrés de sentiments violents pendant ce genre de lecture et j'aime avant tout le sentiment de satisfaction que je ressens en refermant le livre une fois ma lecture terminée.


Les livres dérangeants :

Dernière sortie pour Wonderland de Ghislain Gilberti
Prédatrice d'Alissa Nutting
Les démoniaques de Mattias Köpping 




Pour ces trois livres, le thème abordé m'a totalement mis un sentiment de dégoût. La pédophilie est pour moi la pire des thématiques que je peux trouver parmi les lectures. Je ne supporte pas de me plonger dans un livre avec un prédateur d'enfants. Sujet trop sensible pour moi, j'évite depuis ce genre de lecture.

Les livres effrayants :
Passé déterré de Clément Bouhélier
Terroriste … Toi d'Arthur Ténor




L'un est encore un sujet d'actualité qui généralement peut m'intéresser, mais Terroriste … Toi m'a totalement effrayé. Niveau réaliste, il est au-dessus de tout ce que j'ai pu lire sur ce sujet et il m'a surtout effrayé sur les détails et sur l'impression d'être au premier plan de l'histoire et de tout vivre sans retenue.
Pour Passé déterré, je suis assez difficile pour tout ce qui est surnaturel, fantastique, revenants… Je ne suis pas le genre de personne à avoir peur pendant une lecture, généralement, je rigole tellement c'est trop gros pour moi, il a fallu d'un livre pour que ça change tout. J'ai stoppé a plusieurs reprise ma lecture, puis j'en rêvais la nuit et ensuite, j'ai été soulagée de l'avoir fini et rangé au fin fond de l'armoire. Il a réussi à faire son job !

Bref, vous comprenez que tout ceci n'est que mon avis personnel et que bien entendu certaines personnes n'ont pas ou ne ressentiront pas les choses comme moi.

Je vous souhaite de bonnes lectures et vous dis au mois prochain

-Lili La-

Actu Flash de la semaine #5


Toutes les unes ou deux semaines, le samedi à travers "L'actu Flash de la semaine" je reviendrais sur une actu croisée durant ces derniers jours. Une actu liée aux livres, mais qui peut aussi bien être une information, un post croisé sur les réseaux sociaux ou une photo. Le tout présenté en seulement quelques lignes. 

Une nouvelle fois, je vais partager avec vous un post croisé sur les réseaux sociaux. C'est une information qui m'a presque fait sauter au plafond tellement j'étais heureuse de l'apprendre. Je sais que beaucoup de personnes ont apprécié tout autant que moi cette belle nouvelle, peut-être, est-ce le cas pour vous d'ailleurs ! Allez je vous montre de quoi il s'agit :



Résumé :
Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers. Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit-déjeuner. Sa vie défile, et elle l'observe depuis la bulle dans laquelle elle s'est enfermée.
À 17 ans, Chloé a renoncé à ses rêves pour aider sa mère. Elle cherche de l'affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l'amour.
Lily, du haut de ses 12 ans, n'aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu'il a quitté le navire. 
Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarqué pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin. 
Anna, Chloé, Lily. Trois femmes, trois générations, trois voix qui se répondent. Une merveille d'humour, d'amour et d'humanité

Il est grand temps de rallumer les étoiles, c'est donc le prochain roman de Virginie Grimaldi attendu pour le 2 mai prochain ! En plus, cette couverture et ce titre : c'est juste trop beau (et je suis donc très impatiente) !!
Virginie Grimaldi... pfiou comment parler de cette auteure et de ses romans ? C'est une bulle d'oxygène, des livres qui ne s'oublient pas, des personnages auxquels on s'attache et une multitude de sentiments et d'émotions à chaque lecture. C'est une auteure généreuse, simple, qui partage beaucoup avec ses lecteurs et pleine de bonne humeur. Il ne faut pas passer à côté de Virginie Grimaldi et de tout ce qu'elle offre, non non c'est impossible ! Et rien qu'en annonçant déjà son prochain roman, elle a déjà rallumé quelques étoiles dans les regards et les cœurs de ses lecteurs...

Il est grand temps de rallumer les étoiles de Virginie Grimaldi sera disponible le 2 mai aux Éditions Fayard.

La même date, Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie sera disponible chez Le Livre de Poche.

vendredi 9 mars 2018

"Joaquin : Attitude 2ème" de Marion Olharan


Joaquin brillante étoile au ballet de New-York est un charmeur invétéré et enchaîne les conquêtes. Alice quant à elle sort tout juste d'une longue relation et se remet en question, la jeune femme se plonge alors dans le travail sans relâche et dans les projets de Show Me qui l'amèneront plus d'une fois à se plonger dans le monde de la danse. Entre Joaquin et Alice, une certaine attirance voit le jour, mais tout semble les opposer...

J'ai découvert Marion Olharan il y a quelques semaines avec Diane, le premier tome de sa série Attitude dont je vous parlais par ici. Après celui-ci, il me tardait de découvrir la suite qui s'appelle donc Joaquin et que j'ai en plus tout autant apprécié.

Cette fois-ci nous retrouvons donc Joaquin croisé lorsque nous avions rencontré Diane dans le livre précédent. Ce jeune danseur qui nous avait intrigués par son attitude de Don Juan, nous faisons donc plus ample connaissance. C'est aussi l'occasion de connaître plus Alice, croisée elle aussi précédemment, la jeune femme se dévoile dans cette histoire pour notre plus grand plaisir. Deux personnages bien différents par leur métier, leur caractère et leur personnalité, et l'attirance qui les envahit l'un pour l'autre en est d'autant plus intéressante.

Quel plaisir de retourner à New-York, de retrouver ces personnages déjà croisés et d'en savoir plus sur leur propre histoire ! Ici ce n'est donc plus Diane et Ethan au cœur de l'intrigue, mais Joaquin et Alice deux personnages qu'on était loin de connaître. Joaquin ce bellâtre qui fait plier toutes les femmes cache une grande sensibilité, Alice qui semble si sûre d'elle est loin de l'être vraiment quand on la connaît et c'est leur vraie personnalité qui se dévoile à nous. Et franchement ? J'ai adoré Alice, j'ai adoré ce petit bout de femme qui se trouve tellement de défauts, mais qui avec ses quelques rondeurs ressemble tellement à nous, qui doute de son charme et de cette possibilité à attirer un si beau garçon comme Joaquin. J'ai eu l'impression de me reconnaître, de la comprendre parfaitement et je voulais m'en faire une amie (d'ailleurs j'ai même décrété qu'Alice était devenue une amie !).

"Les aventures mystérieuses, ce n'est pas pour moi. J'ai beau m'habiller comme une Grace Kelly qui aurait mangé trop de bonbons, je lui laisse les intrigues et les grands sentiments."

Même si dans Joaquin la danse est moins présente, ce que j'avais adoré dans Diane, j'ai toujours autant apprécié ce titre de Marion Olharan. L'auteure a réussi à livrer une toute nouvelle histoire centrée sur d'autres personnages, sans oublier pour autant Diane, Ethan et tous ceux que nous avions déjà croisé précédemment. On retrouve la joyeuse bande comme si nous les avions quitté hier seulement, on reprend sa place parmi eux sans la moindre once d'hésitation et en ça cette série est vraiment réussie.

Marion Olharan a toujours une écriture prenante, fluide et addictive. L'auteure nous entraîne dans son univers, dans l'univers de ses personnages avec une telle aisance qu'on ne s'en lasse pas. La danse, même si elle est moins présente, reste toujours un peu le fil rouge de cette série de romances, ponctuée par de l'amour, de l'amitié et quelques pointes d'humour. Tout y est pour passer un très bon moment de lecture au final !

Je suis vraiment charmée par cette série de Marion Olharan ! Celle-ci me rappelle un peu la série Coup de foudre à Manhattan de Sarah Morgan que j'avais adoré. Je prends autant de plaisir à lire chaque volet, à retrouver tous ces personnages et à découvrir comment ils évoluent. On se sent vraiment intégré dans cette bande d'amis et de danseurs et en refermant Joaquin, on attend qu'une seule chose : découvrir la suite bien sûr ! Il y a tellement de personnages attachants, qu'on aimerait qu'ils aient tous leur propre histoire et un roman qui leur est dédié (Marion Olharan, pas mal mon idée non ?!), en attendant, il ne me reste plus qu'à patienter...

Joaquin : Attitude 2ème de Marion Olharan est disponible chez Montlake Romance en cliquant par ici !

Merci à NetGalley & Montlake Romance.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
New-York
apparences
amour
jalousie
secrets.

mercredi 7 mars 2018

"Les Secrets" d'Amélie Antoine


Mathilde et Adrien s'aiment plus que tout au monde, s'aiment depuis des années et ne rêvent que d'une chose maintenant, c'est de fonder une famille. Mais cela tarde, l'enfant tant désiré se fait attendre et pour Mathilde il n'y a plus rien d'autre qui compte que cela. Pourquoi rien ne se passe comme prévu ? Comment faire pour éviter de tout perdre ?

Vous le savez, Amélie Antoine est une auteure que j'apprécie beaucoup et qui revient régulièrement sur le blog. Après avoir lu Quand on n'a que l'humour, Fidèle au poste et Sans elle, j'ai donc eu le plaisir de me plonger dans Les Secrets !

Difficile d'en dire plus, sans en dévoiler trop. Les Secrets, c'est donc l'histoire de Mathilde et Adrien, l'histoire d'un couple qui s'aime et veut fonder une famille, l'histoire d'un couple qui depuis des années en fait essaie d'avoir un enfant. C'est surtout l'histoire de Mathilde que cette envie ronge peu à peu, qui prend le pas sur tout le reste et qui finalement sera prête à tout pour y arriver. L'histoire débute dans le présent et c'est à rebours que nous la découvrons, que nous la comprenons même et que nous rencontrons ensuite bon nombre de personnages qui vont avoir tout autant d'importance dans celle-ci.

Ce roman a un petit quelque chose de fascinant et d'addictif. De partir du présent en remontant dans le passé est terriblement intrigant, le début peut paraître déroutant, mais rapidement nous prenons le pas et on se prête au jeu la curiosité l'emportant. Mathilde est un personnage fascinant, déroutant même. On comprend le désir de la jeune femme, on ressent même ce qu'elle peut éprouver face à l'échec, mais à côté de ça parfois, on la détesterait presque. Amélie Antoine joue avec les sentiments et les émotions du lecteur, s'enfonçant littéralement dans la psychologie de ses personnages pour nous en dévoiler toute leur profondeur.

"Parfois, les frontières entre sa vie réelle, sa vie imaginée, et même sa vie rêvée semblent floues, comme spongieuses. Qu'est-ce qui est vrai ? Qu'est-ce qu'elle a imaginé ? Il arrive que Mathilde ne soit plus vraiment capable de le dire."

Avec un roman qui tourne autour du secret, du mensonges, du désir de maternité, de la double vie et des non-dits, Les Secrets marque aussi l'esprit du lecteur. Qui n'a jamais été confronté à un secret ? Qui n'a jamais gardé au fond de soi un secret parfois lourd à porter ? Cette personne là en face de nous ne serait elle pas en train de nous mentir par hasard ? Et puis toutes celles qui ont ce désir de devenir mère, tous ceux qui parfois mènent un combat afin de devenir parents, Les Secrets, c'est aussi un peu le reflet de leur histoire, le reflet de ce désir qui parfois prend le pas sur tout le reste.

Au final, peu importe le genre littéraire dans lequel se lance Amélie Antoine, à chaque fois je le dis haut et fort, c'est une réussite ! Une fois de plus dans Les Secrets, elle a su nous intriguer du début à la fin, nous mener de surprise en surprise, et même su nous toucher. L'histoire dans laquelle nous nous plongeons n'est pas toute tracée bien au contraire, et cette pagination à rebours originale est parfaitement maîtrisée.

L'écriture d'Amélie Antoine est toujours aussi juste, précise, concise également. L'auteure ne s'embarrasse pas de détails inutiles, non elle va à l'essentiel et chaque détail qui peut apparaître au fil de l'histoire a alors son importance. Le suspens ne cesse de gagner en intensité, et même quand tout semble prendre forme, quand le lecteur pense enfin lever le voile derrière l'intrigue, on reste toujours aussi surpris par la fin du roman, fin qui d'ailleurs m'a énormément ému. Et puis derrière tout ça il y a une touche d'amour, pas une grande histoire d'amour qui prend le dessus sur tout, non loin de là, mais comme à chaque fois il y a cette petite pointe particulière d'amour qui se rappelle à nous...

"Parfois, mentir était la plus belle preuve d'amour qu'on puisse offrir à l'autre."

Je pense que vous l'avez compris non ? Une fois de plus Amélie Antoine m'a totalement conquise ! Que ce soit par son histoire, par ses personnages, par l'intrigue, le thème abordé ou encore cette pagination à rebours tout est là pour que Les Secrets vous embarque dès les premières pages, croyez-moi. Maintenant vous savez ce qu'il vous reste à faire non ?

Les Secrets d'Amélie Antoine est disponible dès demain aux Éditions Michel Lafon.

Merci Amélie pour ta confiance.

5 mots en bref pour découvrir ce livre :
originalité
suspens
secrets
mensonges
intrigue.