mercredi 31 janvier 2018

"Les coeurs brisés ont la main verte" d'Abbi Waxman


Lili trente-quatre ans se voit chargée de suivre un stage d'initiation au jardinage lorsqu'elle a pour mission d'illustrer une encyclopédie botanique. Elle qui est une pure citadine et qui ne sait rien faire pousser va découvrir les joies du jardinage, rempotage et compostage inclus. Accompagnée de ses deux filles et de sa sœur Rachel, Lili va alors découvrir que le jardinage a bien des vertus et pas que pour elle...

Je ne résiste pas à l'envie de vous dire de suite que Les cœurs brisés ont la main verte d'Abbi Waxman a été mon premier coup de cœur de l'année 2018 ! En ne me fiant qu'à son titre et sa couverture rouge coquelicot, je ne m'attendais pas à passer un tel bon moment de lecture.

Nous rencontrons donc dans ce roman Lili, veuve depuis trois ans elle a réussi à remonter la pente grâce à sa sœur Rachel et à ses deux filles. Cette joyeuse bande se retrouve alors entraîner dans un stage de jardinage où elle va faire de bien sympathiques rencontres dans les cours donnés par Edward Bloem tout droit venu d'Amsterdam. Entre rempotage, plantations et pelletés de terre, qui aurait imaginer que le jardinage aller avoir autant de vertus et permettre à chacun de mieux sentir ?

Les cœurs brisés ont la main verte est un vrai roman feel-good qui fait du bien ! Une histoire où l'amour, l'amitié, la mixité sociale, les rencontres et l'humour se mêlent au fil des pages, où nos personnages sont tous plus attachants les uns que les autres, où les répliques nous font parfois éclater de rire et surtout où on en ressort avec le sourire aux lèvres.

Avec ce fil rouge original autour du jardinage, c'est presque une véritable thérapie que va faire Lili. Thérapie durant laquelle elle va apprendre à se laisser vivre de nouveau, à s'amuser de la moindre situation et à profiter de l'instant présent en songeant à un avenir plus radieux que ce qu'elle croyait. L'originalité autour du jardinage ne s'arrête pas là, puisqu'avant chaque chapitre, il nous est offert un peu cours amusant autour de ce thème que ce soit sur comment planter des plants de tomates ou comment cohabiter avec les insectes, ces courts intermèdes nous offrent une parenthèse amusante qui nous plaisent autant que l'histoire même du roman.

"Il suffit de regarder sa laitue pour savoir si elle a besoin d'eau. Si elle est tombante et fatiguée, donnez-lui à boire, elle retrouvera tout de suite du pep's. A moins qu'elle ne soit complètement déprimée, auquel cas vous devrez lui tenir compagnie et rester près d'elle jusqu'à ce qu'elle retrouve le moral."

Abbi Waxman avec ce premier roman livre une histoire chaleureuse, touchante, amusante et attachante. Elle aborde avec une tendre justesse des sujets un peu plus lourds à travers l'histoire de Lili comme le deuil ou le droit d'être de nouveau heureux après un tel drame. On passe un vrai moment de plaisir avec Les cœurs brisés ont la main verte, avec cette impression d'être nous aussi munis d'une paire de gants et d'un chapeau de paille au milieu du jardin botanique afin de partager ces cours de jardinage (et de côtoyer le charmant Edward aussi avouons-le !).

Si vous avez envie d'amour, d'amitié, d'une histoire qui finit bien, de cours de jardinage et d'une dose d'humour il vous faut lire Les cœurs brisés ont la main verte. Abbi Waxman vous entraîne dans son histoire en quelques pages seulement et durant quelques heures vous le dévorerez en conservant un sourire vissé aux lèvres. Et puis c'est peut-être ça aussi la recette du bonheur : un peu de terre sur les mains, quelques légumes à récolter et une bonne dose de partage...

Les coeurs brisés ont la main verte d'Abbi Waxman est disponible aux Éditions Belfond.

Merci à NetGalley & Belfond.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
jardinage
famille
humour
plaisir
tendresse.

mardi 30 janvier 2018

"Still Alice : L'envol du papillon" de Lisa Genova


Alors qu'elle mène une carrière vraiment brillante, Alice a soudain quelques petits symptômes qui deviennent de plus en plus alarmants. Lorsque le verdict tombe, c'est une spirale infernale qui l'attend : Alzheimer précoce. Sa mémoire devient aussi fragile qu'une aile de papillons et peu à peu, il ne lui est plus capable de travailler, rester seule, lire, et même de s'occuper d'elle-même...

En croisant ce roman à la médiathèque, je me suis souvenue avoir vu plusieurs fois sa bande-annonce lors de sa sortie cinéma, et donc souvenue du sujet traité dans celui-ci. Je n'ai donc pas hésité à emprunter Still Alice : L'envol du papillon de Lisa Genova afin de vraiment découvrir l'histoire de ce roman.

C'est donc l'histoire d'Alice, la cinquantaine, une femme brillante dont la mémoire, peu à peu, la quitte à mesure que son Alzheimer s'installe. C'est l'histoire d'une femme qui perd peu à peu ses facultés, celle de travailler, celle de se souvenir de telle ou telle personne parfois à seulement quelques minutes, celle de lire ou même ensuite de s'occuper d'elle-même.

"Elle était Alice Howland, héroïne courageuse, remarquable. [...] Elle était devenue Alice Howland, victime d'Alzheimer."

Dans Still Alice : L'envol du papillon, on vit avec Alice l'avancée de la maladie. On découvre les symptômes avec elle, on vit le diagnostic qui lui est révélé et on subit tout ce que cela entraîne dans son quotidien. Au fil des pages, l'histoire devient de plus en plus poignante et bouleversante. J'ai eu l'impression d'être un membre de sa famille, de la soutenir à mesure que j'avançais dans son histoire, j'avais envie plus d'une fois de presque la tirer hors de ce livre pour l'aider.

À travers le portrait d'Alice, Lisa Genova offre celui de tous ceux qui sont atteints d'Alzheimer. Elle montre l'évolution de la maladie, l'impact que cela a sur la personne atteinte, mais aussi sur toute sa famille et son entourage. C'est une succession de bouleversements pour tous, de bouleversement dans la vie quotidienne, et peu à peu, c'est comme une page qui s'efface dans l'esprit d'Alice. On admire son courage à se battre pour essayer de ralentir la progression de ce mal, on admire tout ce qu'elle met en œuvre pour elle et les siens.

"L'Alzheimer était comme l'océan sur cette plage : irrésistible, féroce, destructeur. Et elle n'avait aucune digue dans le cerveau pour protéger ses souvenirs et son esprit du massacre."

Lisa Genova offre avec son roman, un livre poignant qui nous touche profondément. L'auteure ne tombe jamais dans le pathos, mais avec justesse et délicatesse à travers l'histoire de son héroïne attachante traite d'un sujet délicat et difficile. Au fil de la lecture, je vous avouerais que la gorge se noue, que les larmes viennent s'accumuler au bord des yeux parce qu'Alice on s'y est attaché, et parce qu'on pense à tous ceux qui vivent cela au quotidien. 

Je ne peux que vous conseiller de découvrir ce livre, ce sujet délicat abordé au fil des pages de Still Alice : L'envol du papillon. Comme moi, ce livre poignant ne pourra vous laisser insensible. Maintenant, je compte bien voir l'adaptation ciné qui en avait été fait, afin de retrouver encore un peu Alice...

"Puisque mon passé disparaît et que mes lendemains sont flous, quelle raison ai-je encore de vivre ? Je vis pour chaque journée."

Still Alice : l'envol du papillon de Lisa Genova est disponible aux Éditions Presses de la Cité.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
Alzheimer
mémoire
chute
famille
poignant.

lundi 29 janvier 2018

"L'atelier des souvenirs" d'Anne Idoux-Thivet


Alors qu'Alice était au chômage depuis trois ans et que celle-ci plongeait peu à peu dans la déprime, elle se décide à créer et animer des ateliers d'écriture dans des maisons de retraite. Avec ses séances, elle va donc rencontrer Suzanne, Jeanne, Elisabeth ou encore Georges pour ne pas tous les citer. Tous plus attachants les uns que les autres, à travers les séances d'écriture, ils vont se dévoiler et partager bon nombre de souvenirs avec Alice qu'ils apprécient de plus en plus. Bourrés d'imagination, ils vont d'ailleurs s'occuper aussi de l'avenir d'Alice sans que celle-ci se doute de quoi que ce soit et l'amour, l'amitié, la nostalgie et la tendresse vont se mêler au fil des pages.

Une jolie couverture et un titre qui m'interpellait, c'est ce qui fait en général que je m'intéresse à coup sûr à un roman et ça a donc été le cas pour L'atelier des souvenirs d'Anne Idoux-Thivet.

La jeune Alice, une bande de retraités de plus en plus attachants et les fondations de cette jolie histoire sont posées. Au fil des séances d'écriture, rapidement surnommées L'atelier des souvenirs, les histoires de chacun se dévoilent, les confessions sont de moins en moins voilées et les liens se tissent encore plus fort. À travers ce livre, c'est l'histoire certes d'Alice, mais c'est aussi l'histoire de tous ceux que nous croisons. On se plaît à découvrir les écrits de chacun de nos retraités, à passer d'un point de vue à un autre afin d'en savoir un peu plus, on sourit face aux passés dévoilés et à tous ces sentiments exposés.

Mais autant l'histoire a tout pour être plaisante, autant pour moi certains passages manquent cruellement dans celle-ci. On prépare un mariage, on prépare une fête entre deux maisons de retraite et ces deux événements passent complètement à la trappe. Non non non ! Je voulais découvrir ces événements et ne pas me contenter simplement de quelques mots lancés ensuite par nos personnages sur ceux-ci, j'attendais de les découvrir vu à quel point ceux-ci sont attendus, quelle déception cela a été pour moi en comprenant qu'il faudrait se contenter de peu à ce propos.

La douce écriture d'Anne Idoux-Thivet porte L'atelier des souvenirs au fil des pages. La tendresse, la nostalgie, mais aussi l'espoir imprègnent les chapitres de cette histoire. Même si cela offre une lecture agréable, même si chacun des personnages est rapidement attachant, je suis néanmoins restée un peu sur ma faim. Pour moi, cette histoire aurait pu être beaucoup plus exploitée, plus consistante, et les passages un peu zappés pourtant assez attendus continuent de me laisser un petit goût amer de déception...

Néanmoins, je vous invite à découvrir L'atelier des souvenirs ! À découvrir ce roman qui fait passer un bon moment de lecture, qui offre une agréable parenthèse avec Alice et tous nos charmants retraités prêts à partager avec vous une large part de leur histoire et de leur passé...

L'atelier des souvenirs d'Anne Idoux-Thivet est disponible aux Éditions Michel Lafon.

Merci à NetGalley & Michel Lafon.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
écriture
passé
nostalgie
partage
avenir.

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?



Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Juste quelqu'un de bien d'Angéla Morelli

Je suis en train de lire
Un clafoutis aux tomates cerises de Véronique de Bure

Je lirai ensuite
Ce soir, on regardera les étoiles d'Ali Ehsani

vendredi 26 janvier 2018

"Rêver" de Franck Thilliez


C'est sur une idée de ma sœur, que vous connaissez déjà un peu à travers "La chronique de Lili" que ce nouveau rendez-vous voit le jour. Grande lectrice de polars/thrillers, elle n'a de cesse de me conseiller de multiples titres, que je ne prends pas toujours la peine de lire. Alors dorénavant, une fois par mois, celle-ci sélectionnera un de ses romans à me faire découvrir et dont je vous parlerais à travers donc le "Lili's Books".


Abigaël est une psychologue de renom qui travaille sur les affaires criminelles les plus difficiles. La jeune femme réussie à concilier son travail avec une maladie qui n'a de cesse de la plonger dans des rêves plus vrais que nature : la narcolepsie. Quand elle s'endort, ce n'est pas pour un réveil réparateur, mais plutôt pour des rêves qui semblent de plus en plus réels et inquiétants. Alors qu'elle travaille sur une terrible affaire d'enlèvement, sa vie bascule quand son père et sa fille meurent dans un accident. Mais les zones d'ombre sont nombreuses, elle qui était dans la voiture avec eux, comment a-t-elle pu en réchapper avec seulement quelques contusions ? Que s'est-il vraiment passé ?

Je ne suis pas étonnée de ce premier choix avec Franck Thilliez. J'avais déjà eu l'occasion de lire deux romans de l'auteur seulement, et bien que je suis avec attention chacune de ses parutions, je n'en ai pas lu depuis un très long moment. Rêver est donc le troisième que je lis de Franck Thilliez, et autant le dire de suite, on a frôlé le coup de cœur.

"Recroquevillée, elle se sentait impuissante, prisonnière de son esprit. Elle n'en pouvait plus d'osciller entre le monde des rêves et la réalité sans être capable d'en définir la frontière. Où naissait le rêve ? Quand se terminait-il ? "Il y a toujours un rêve qui veille"."

En plongeant dans Rêver, je ne m'attendais pas à rapidement être happée dans deux enquêtes. Celle sur la disparition des enfants sur laquelle Abigaël travaille depuis de longs mois, et celle hélas sur l'accident qui a coûté la vie de son père et de sa fille. Les deux se mêlent au fil des pages, nous jonglons entre deux périodes bien distinctes pour offrir un suspens des plus haletants.

Ce livre est un thriller palpitant ! De ceux qui nous laissent éveiller la nuit, qui offrent des personnages assez complexes, mais auxquels on s'attache et qui réservent bien des surprises. On ne s'attend pas à un tel dénouement, on ne s'attend pas à ce que l'histoire gagne autant en intensité et c'est tant mieux !

La chronologie peut paraître un peu déstabilisante au début, j'avoue même qu'à certains chapitres, il m'est arrivé de revenir en arrière pour vérifier la date de tel ou tel événement. Mais rapidement, on prend le pas, rapidement, on se prête au jeu de naviguer entre plusieurs périodes, entre plusieurs mois et cela rend l'histoire un peu plus palpitante encore.

Ce que j'ai trouvé de particulièrement fascinant dans ce roman, c'est le thème du sommeil et du rêve qui est vraiment riche et complet. On sent que Franck Thilliez a mené de véritables recherches, s'est renseigné sur tous les aspects abordés dans son livre et on est alors en totale immersion dans ses thèmes sans jamais se poser trop de questions. C'est tout particulièrement plaisant de sentir qu'il y a vraiment un travail de fond à travers Rêver, c'est même quelque chose que j'admire.

L'écriture de Franck Thilliez est riche, passionnée et passionnante. On sent que l'auteur met beaucoup de passion dans son histoire, qu'il maîtrise son sujet sur le bout des doigts et qu'il essaie de toujours se jouer de ses lecteurs. Impossible de s'ennuyer en lisant Rêver, impossible de se lasser de l'histoire, même si éventuellement comme moi, vous doutez de certains éléments avant le dénouement, cela ne nous réfrène pas bien au contraire.

Le pari est donc réussi ! Lili a réussi à faire en sorte que je sois véritablement happée par l'écriture de Franck Thilliez à travers Rêver. En véritable roman qui tient en haleine, ce fut difficile de relâcher celui-ci entre deux lectures et on le dévore tout simplement. Même le fait de me douter de quelques éléments n'a nullement gâché mon plaisir, alors c'est sur, maintenant, je tacherais de toujours accorder un peu plus de place aux romans de cet auteur...

"Sur le territoire de l'imaginaire, les monstres demeuraient immortels."

Rêver de Franck Thilliez est disponible aux Éditions Fleuve Noir et Pocket.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
enquête
sommeil
hallucinations
recherches
suspens. 

jeudi 25 janvier 2018

"La fille sous la glace" de Robert Bryndza


Elle est belle, les garçons ne lui résistent pas, mais sa beauté est maintenant figée dans la glace. Elle, s'est Andrea Douglas-Brown, la fille d'un riche industriel dont le corps a été retrouvé dans un lac gelé. Pour cette affaire sur laquelle tous les regards sont braqués, c'est Erika Foster inspectrice en chef qui est de retour au commissariat de Londres qui va s'en charger. L'enquête s'annonce rapidement compliquée, la famille semble redouter certaines révélations, alors est-ce un crime passionnel ? Une vengeance ? Ou un triste hasard ?

C'est le premier thriller que publie Robert Bryndza, une découverte donc avec La fille sous la glace qui a cartonné en Angleterre et qui est traduit dans 26 langues. Le résumé étant très alléchant, je me suis donc plongée avec curiosité dans ce livre.

Suite à la disparition d'Andrea, son corps est donc retrouvé figé dans la glace. Rapidement il n'y a plus aucun doute, la jeune femme a été tuée et c'est Erika qui est chargée de résoudre cela. C'est alors une plongée en plein cœur de Londres, une plongée dans une enquête qui n'a pas fini de révéler bien des secrets et des recoins sombres dans la vie de bien des personnages.

Cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu de thriller, et celui-ci m'a véritablement happé dans son histoire. On plonge véritablement dans Londres, dans les recoins un peu mal famés de la capitale et l'enquête s'avère beaucoup plus complexe et sombre que ce à quoi nous pensions en ouvrant La fille sous la glace.

Les personnages sont complexes, que ce soit Erika Foster l'inspectrice en chef qui revient après une épreuve qui l'a marqué, Andrea qui n'était peut-être pas celle que l'on croit vraiment, ou encore toute la famille Douglas-Brown. Au fil des chapitres, on les découvre de plus en plus et on s'étonne de ce qui est dévoilé.

L'intrigue, quant à elle, gagne en intensité, tout se met en place doucement et rien ne se dévoile trop vite. Le suspens ne cesse de grimper, quand une idée nous vient en tête, elle est rapidement écartée, et ce, jusqu'à la fin. Personnellement, jamais je ne me serais douté de cette issue. On se sent impliqué dans l'enquête, on a l'impression d'être véritablement avec Erika et surtout de la soutenir quand plus personne ne semble s'intéresser aux pistes qu'elle expose.

Et pour finir, l'écriture de Robert Bryndza est juste, posée et efficace. L'auteur ne précipite rien dans son histoire, tout vient à point, rien ne se dévoile trop vite et tout cela permet à l'intrigue de nous tenir en haleine du début à la fin.

La fille sous la glace est vraiment un thriller que je vous conseille ! Il vous entraînera dans les rues de Londres, dans une enquête qui tient toutes ses promesses, pour un dénouement qui saura vous surprendre. Un très bon moment de lecture en perspective, croyez-moi.

La fille sous la glace de Robert Bryndza est disponible chez Belfond Noir.

Merci aux Editions Belfond.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
disparition
meurtre
famille
richesse
secrets.

mardi 23 janvier 2018

J'ai testé la "Box Ebook"


Il y a de cela quelques semaines, grâce à un concours sur Twitter, je remportais une nouvelle box qui venait de voir le jour : la Box Ebook. Comme son nom l'indique, celle-ci permet donc de découvrir des ebooks selon des thèmes précis. La Box Ebook se décline en trois thèmes : romance, polar et romans ados. Autant de choix disponibles, pour tous les lecteurs.

J'avais remportais la Box Ebook romance pour ma part, et j'avais donc découvert un joli étui rose dans ma boite aux lettres. La première surprise, comme je ne connaissais pas encore le concept, c'est que celle-ci permet sur une période de 6 mois de découvrir un titre surprise tous les mois ! Je pensais découvrir un ou deux titres, et bien non, j'en aurais donc six au total ! Pour l'activer, pour en profiter tout est très simple et se fait sur le site internet, il suffit donc de se laisser guider...


Mais qu'en est-il du contenu alors ? Une fois la box activée, plusieurs choix de genres de romance m'ont été proposés et je suis restée dans ce que j'aime lire, à savoir la romance contemporaine que j'ai donc sélectionnée. Maintenant, place aux péripéties de Marion (si si, je me suis bien amusée lol) !

J'ai donc découvert le premier livre qui était All I Want For Christmas Is You d'Emily Blaine, un chouette titre, mais hélas que j'avais lu quelques semaines seulement avant. En fouillant un peu sur le site, je me suis aperçue qu'on pouvait dans ce cas demandait un échange, que j'ai fait et auquel j'ai eu une réponse rapide avec un choix parmi trois titres. Le titre d'Emily Blaine a donc été remplacé par Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi de Juliette Bonte. Le mois d'après le titre découvert était.... Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi de Juliette Bonte, non, je ne me suis pas trompée ! La coïncidence m'a beaucoup fait rire et un nouvel échange m'a été proposé, il a donc été remplacé par La petite brune dans la prairie d'Eve Borelli (au passage, un grand merci à Lucile !). Pour le mois de février, je suis déjà très curieuse de savoir quel titre je vais cette fois-ci découvrir tout comme les trois qui suivront encore.

La Box Ebook c'est donc :
- un petit prix pour un contenu riche : à partir de 29€90
- une surprise littéraire tous les mois pour une période de 6 mois
- des contenus bonus et exclusifs en plus
- une grande diversité dans ce qui est proposé
- des échanges possibles et faciles si le livre proposé est déjà lu/possédé
- un espace personnel sur le site pour accéder à tout notre contenu
- plusieurs possibilités pour lire les romans (appli, via le site etc...)

Le mieux, pour la découvrir totalement et pour vous laisser tenter également, est de visiter le site de la Box Ebook en cliquant là !

Si vous aimez donc lire en numérique, mais aussi avoir quelques surprises laissez vous tenter !

Un beau panachage de Box Ebook croisées au Furet du Nord de Coquelles !

lundi 22 janvier 2018

"The Decaying Empire" de Laura Thalassa


Lors de son réveil, Ember découvre qu'elle se trouve dans un hôpital. Après sa dernière mission où elle s'est fait piéger et où tout le monde la pensait morte, notamment Caden son petit ami. Les deux jeunes gens se retrouvent lorsqu'Ember retrouve la faculté de se téléporter (souvenez-vous, ils sont entraînés par le gouvernement américain afin que leur don de téléportation soit utilisé pour des missions), et rapidement, ils savent qu'ils sont de plus en plus en danger. Ember et Caden n'ont alors plus qu'un seul objectif : rester ensemble, fuir et survivre.

Il y a de ça environ un an, je découvrais Laura Thalassa avec son roman The Vanishing Girl, premier tome d'une série dont vous pouvez retrouver la chronique ici. Après avoir été convaincue par la lecture de celui-ci, il me tardait donc de pouvoir lire la suite intitulée The Decaying Empire.

Sur l'histoire en elle-même, je n'en dirais pas plus, difficile après de ne pas risquer de spoiler celle-ci. Il a été très plaisant de retrouver Caden et Ember et surtout de reprendre l'histoire là où l'avait laissé vu qu'on se posait bon nombre de questions à la fin du premier tome.

Si l'histoire prend dans The Decaying Empire un tout autre tournant, on retrouve néanmoins des éléments de The Vanishing Girl ici plus mis en avant. C'est le cas pour l'histoire d'amour entre Caden et Ember, ces deux adolescents qui partagent la même faculté à se téléporter et qui se sont rencontrés au sein du centre s'aiment toujours plus. Alors ici, ce côté "romance" est un bémol à l'histoire, nous avons parfois l'impression que cela prend le dessus sur la véritable intrigue, et cela, à son détriment. Certains passages sont ternis par ça, Caden et Ember ont parfois un comportement qui nous agaceraient dans quelques situations qui mériteraient plus de voir leur côté espion surentraîné ressortir et non celui fleur bleue.

Heureusement, l'intrigue entre la trahison, le plan à mettre en place, savoir déterminer qui est ami ou ennemi réussit à nous entraîner. On se demande vraiment où tout cela va mener notre duo, si ce qu'ils imaginent est vraiment réalisable et ce qu'il va devenir d'eux. Certaines scènes sont un peu tirées par les cheveux, il faut savoir l'avouer, mais notre curiosité l'emporte sur tout le reste.

Laura Thalassa garde une écriture toujours aussi vive et intrigante. L'auteure offre une suite un peu en dessous de ce à quoi on s'attendait, mais qui a le mérite tout de même de toujours nous tenir en haleine. Peut-être The Decaying Empire aurait dû mettre l'accent un peu plus sur la véritable intrigue, et laissait un peu de côté la romance entre Caden et Ember pour nous convaincre totalement.

Quoi qu'il en soit, je lirais la suite avec plaisir pour savoir ce que vont devenir nos personnages ! J'espère néanmoins que ce qui m'a fait défaut ici dans la lecture de The Decaying Empire sera moins présent que dans la suite, et que surtout la fin sera à la hauteur de ce qu'on peut espérer.

N'hésitez pas à découvrir cette saga de Laura Thalassa, celle-ci reste originale avec ce don de la téléportation et toute cette machination mise en place par le gouvernement américain.

The Decaying Empire de Laura Thalassa est disponible chez Amazon Crossing, cliquez ici !

Merci à NetGalley et AmazonCrossing.

5 mots en bref pour découvrir ce livre :
secrets
trahison
amour
plans
fuite.

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?



Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
La petite librairie des coeurs brisés d'Annie Darling

Je suis en train de lire
La meilleure d'entre nous de Sarah Vaughan

Je lirai ensuite
Je ne sais pas encore :)

samedi 20 janvier 2018

Actu Flash de la semaine #2


Toutes les unes ou deux semaines, le samedi à travers "L'actu Flash de la semaine" je reviendrais sur une actu croisée durant ces derniers jours. Une actu liée aux livres, mais qui peut aussi bien être une information, un post croisé sur les réseaux sociaux ou une photo. Le tout présenté en seulement quelques lignes. 

Aujourd'hui, vous n'avez pas pu passer à côté de cela, se déroule la deuxième édition de La Nuit de la Lecture, un événement créé par le Ministère de la Culture à travers toute la France.


Pour rappel La Nuit de la Lecture est un événement organisé par les bibliothèques, médiathèques, librairies permettant de proposer des ateliers à tous autour de la lecture toute l'après-midi, mais également une partie de la nuit. Cette fête autour du livre permettra à tous, petits et grands, de participer à des ateliers ludiques, des lectures, des jeux, des ateliers d'écriture ou tout simplement de se retrouver pour un moment d'échange.

Pour découvrir les événements qui se tiennent autour de vous aujourd'hui, cliquez par ici pour accéder au site dédié à la Nuit de la Lecture.

Allez-vous y participer d'ailleurs ?

jeudi 18 janvier 2018

"L'empire de sable" de Kayla Olson


Les dérèglements climatiques ont rendu une partie du monde inhabitable, cette catastrophe a permis à une organisation nommée Les Loups de prendre le contrôle et le pouvoir. Depuis les survivants vivent sous leur joug, sous leur menace perpétuelle et c'est ce qui se passe pour Eden qui a tout perdu. La jeune fille après avoir longuement mûri son plan, décide d'essayer de s'enfuir. Sa fuite s'avère être précipitée, elle la partage avec d'autres filles et elles partent donc tenter de rejoindre Sanctuary, une île neutre sur laquelle elles devraient être écartées de tout danger...

Ce n'est pas vraiment ce que je lis habituellement, j'ai lu très peu de dystopies jusqu'ici même, mais j'ai croisé L'empire de sable sur les réseaux sociaux de Kayla Olson tellement de fois, qu'en le voyant à la médiathèque j'ai décidé de l'emprunter afin de découvrir vraiment ce que réservait ce livre.

Dès les premières pages, on plonge directement dans l'histoire, on est même dans le feu de l'action et on découvre tout brutalement. C'est parti, aux côtés d'Eden la fuite se précise et s'accélère même, et tout démarre donc d'un bon rythme. Trop rapidement peut-être ? Tellement prometteuses les premières pages, pour moi tel un soufflé l'histoire au fil de la lecture a perdu de son rythme voir même de son intérêt tellement j'avais l'impression d'être constamment sur ma faim.

Pour les personnages, Eden et ses compagnons de fortune, on apprend à les découvrir, mais sans jamais réellement les connaître. C'est comme si une barrière était dressée entre eux, on se pose bon nombre de questions, on attend de toujours en savoir plus, mais toutes nos questions ne trouvent pas réponse hélas. Tout comme le côté "écologique" annoncé sur la couverture, j'espérais en savoir beaucoup plus, mais on a presque l'impression que c'est un aspect plus que secondaire de l'histoire malheureusement.

Kayla Olson relance sans cesse l'intrigue, avec le complexe découvert qui n'est pas vraiment celui espérait ou encore avec l'arrivée d'un deuxième groupe sur l'pile, cela redonne de l'élan à l'histoire quelque temps avant de s'essouffler de nouveau. C'était vraiment prometteur pourtant, on a envie que cela nous étonne, nous transporte, nous bouscule même ! Tout était là pour ça d'ailleurs, mais même la fin n'a pas su être marquante.

Avec L'empire de sable, Kayla Olson a tout pour faire une dystopie qui détonne, qui marque le lecteur même et qui tire son épingle du jeu. D'ailleurs, c'est ce qui a plu à bon nombre de lecteurs au vu des avis parfois dithyrambiques sur ce livre. Mais moi, je suis complètement passée à côté. Peut-être après avoir lu tellement de positif en attendais-je plus, ou autre chose ? Peut-être. Mais pour être honnête, une petite pointe de déception m'habitait en refermant ce roman parce que tout était là pour offrir une histoire marquante et profonde, mais j'en ressors avec une impression de manque d'exploitation tellement je reste sur ma faim concernant bon nombre d'éléments.

Bien entendu il ne s'agit que de mon avis personnel, de mon propre ressenti après ma lecture de L'empire de sable et pour vraiment en savoir plus et être juge, il n'y a qu'une chose à faire : livre vous-même ce roman.

L'empire de sable de Kayla Olson est disponible chez Robert Laffont dans la Collection R.

5 mots en bref pour découvrir ce livre :
dystopie
fuite
adolescents
découvertes
déception.

mercredi 17 janvier 2018

"Pour Siri avec amour" de Judith Newman


Gus, treize ans, est un enfant atteint d'autisme. Un jour, alors qu'il jouait avec iPhone de sa mère, le garçon découvre Siri. Gus va alors avoir de longs échanges avec Siri, va presque discuter avec parce que jamais Siri ne se lassera de répondre à ses nombreuses questions. Judith Newman à travers ce livre, nous raconte le quotidien de son fils, son quotidien avec lui et notamment cet épisode où Siri est devenu un véritable compagnon pour Gus.

Je lis très rarement des documents, parce qu'il faut vraiment que le sujet me passionne. Ici, avec Pour Siri avec amour de Judith Newman, je n'ai pas hésité à vouloir en découvrir plus sur l'autisme, sur le quotidien d'un enfant autiste pour une lecture qui m'a appris bien des choses.

Judith Newman nous conte donc son quotidien, son quotidien de mère d'un enfant atteint d'autisme avec les difficultés, mais aussi les joies que cela entraîne. Elle nous parle des réactions de Gus face à certaines situations, de son comportement et de tout ce qui est impacté dans sa vie par l'autisme. Une vie qui n'a finalement rien d'ordinaire.

Avec ce livre, Judith Newman apporte un regard concerné, clair, juste sur l'autisme. Jamais elle ne s'apitoie sur son sort, mais toujours elle nous parle de cela avec simplicité. Pour Siri avec amour, nous permet d'en savoir plus sur l'autisme, de comprendre mieux cela aussi surtout avec toujours un parallèle sur sa vie et celle de Gus. C'est la façon dont Gus perçoit l'amitié, la façon dont Gus paraît toujours plus jeune que son âge, la façon dont Gus refuse de manger autre chose que ses aliments habituels ou encore la façon dont Gus entretient de longues discussions avec Siri.

"La technologie nous offre aussi la possibilité de nous sortir un peu de nous-même et de renforcer notre sociabilité. Elle peut devenir une passerelle et non un mur."

En lisant Pour Siri avec amour, j'ai appris beaucoup de choses. L'autisme, comme pour beaucoup de monde, je pense, n'était qu'un mot que je connaissais surtout sans pour autant connaître vraiment ce que cela était. Judith Newman m'a permis d'en savoir plus, de découvrir et d'apprendre ce qu'était un quotidien avec un enfant atteint d'autisme. Sans en faire trop, l'auteure nous parle de tout, nous parle de chiffres ou documents au fil des pages qui se lient avec l'histoire de Gus. Il y a beaucoup de simplicité dans ce qu'elle nous raconte, et c'est tant mieux, car tout est alors compréhensible.

C'est un document qui m'a beaucoup plu. Malgré nous on s'attache à Gus, ce Gus qui n'est pas un enfant ordinaire non car il nous parait au fil de la lecture extraordinaire ! Pour Siri avec amour est un livre que je recommande à tous. Vous ferez la connaissance de ce merveilleux Gus et de sa famille, mais vous en apprendrez aussi bien plus que vous ne le pensez.

Pour Siri avec amour de Judith Newman, est disponible dès aujourd'hui aux Éditions JC Lattès.

Merci aux Editions JC Lattès.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
document
autisme
enfant
famille
informations.

mardi 16 janvier 2018

"L'attrape-souci" de Catherine Faye


2001 Buenos Aires. Lucien, un jeune garçon de 11 ans, s'y trouve avec sa mère. Alors qu'ils se trouvent tous les deux dans une librairie, soudain sa mère disparaît. Commence alors pour le jeune garçon une véritable aventure pour la retrouver. Lucien, qui se fait désormais appeler Lucio, va sillonner la ville pour tenter de la retrouver, et va croiser la route de bon nombre de personnes qui n'hésiteront pas à le prendre sous son aile malgré sa clandestinité.

Un nouveau roman Mazarine comment résister ? Premier roman de Catherine Faye, L'attrape-souci avait tout pour que je m'intéresse à lui. Je me suis alors plongée avec plaisir dans ce titre pour partager quelques mois avec Lucio.

Lucien/Lucio est donc un jeune Français de retour dans le pays natal de sa mère. Ils ne sont que deux, mais rapidement le jeune garçon se retrouve seul. Il va tout tenter pour retrouver sa mère, quitte à prendre quelques risques tout en multipliant les rencontres. C'est toute la vie de Lucio qui se voit bouleverser.

L'attrape-souci, c'est l'histoire de Lucio, l'histoire d'un jeune garçon perdu, l'histoire de rencontres qui bouleversent une vie et l'histoire d'une quête éperdue. Lucio a l'innocence des enfants, il est persuadé que sa mère l'a perdu et n'imagine jamais qu'elle puisse l'avoir fait volontairement, il a une détermination à toute épreuve qui lui permet de ne jamais s'arrêter malgré les obstacles qui se dressent devant lui et il a aussi surtout cette capacité à se fier à certaines personnes qui vont lui permettre d'avancer.

À travers son histoire, nous rencontrons de multiples personnages qui ont toute une histoire bien particulière. Il y a ce cartonnier qui ramasse les détritus pour survivre et vit dans un bidonville qui n'hésite pas à le prendre sous son aile, il y a cette prostituée qui lui permet de passer quelques nuits chez elle et il y a ce jardinier solitaire qui va l'accueillir et tout partager avec lui. Toutes ces personnes n'ont qu'une richesse : leur solidarité et leur amour. Elles n'ont rien, mais ne vont pas hésiter à aider Lucio et vont lui permettre de se connaître, de se découvrir même.

En débutant L'attrape-souci on ne sait pas tellement à quoi s'attendre, et au fil des pages l'histoire se révèle tout comme Lucio se révèle lui aussi. On y croisera de la solidarité, de la peine, mais aussi des moments d'innocence et un peu de violence. Mais tout s'inscrit parfaitement dans le déroulé de l'histoire, tout y a sa place pour permettre une lecture vraiment marquante.

Catherine Faye signe ici un premier roman vraiment convaincant. L'auteure offre une histoire maîtrisée, qui nous fait nous poser bon nombre de questions, et qui ne se révèle qu'au fur et à mesure. Son écriture juste, vive et presque passionnée nous entraîne dans notre lecture du début à la fin, et malgré l'issue qu'on ne veut pas imaginer, quand tout se dévoile, quand tout éclate presque, on ne peut qu'en être marqué.

L'attrape-souci est un premier roman que je vous conseille vivement de découvrir ! Il ne faut pas passer à côté de la découverte de nouveaux auteurs, et c'est vraiment valable pour Catherine Faye. Lucio et son histoire risquent bien de vous marquer, alors partez donc passer un moment à Buenos Aires avec lui...

L'attrape-souci de Catherine Faye est disponible aux Éditions Mazarine.

Merci aux Editions Mazarine.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
enfant
quête
découverte
rencontres
révélations.

lundi 15 janvier 2018

"Rue du bonheur" d'Anna Fredriksson


Depuis son divorce, Johanna élève seule ses deux filles. Alors que Calle, son ex-mari, vit désormais à Stockholm, elle peine à joindre les deux bouts chaque mois et cela empire quand celui-ci l'informe qu'il cesse désormais de lui donner plus que la pension alimentaire. Rien ne semble plus aller pour Johanna lorsqu'un patient dans le centre qu'elle travaille se suicide ou encore lorsqu'elle se rend compte qu'une de ses filles est un souffre-douleur à l'école, jusqu'au jour où elle gagne vingt millions de couronnes au loto... Sa vie prend alors une nouvelle tournure.

C'est un livre que j'avais depuis un long moment dans ma PAL et pour être honnête à part son titre, je ne me souvenais même plus de son résumé. Je suis retombée un jour sur Rue du bonheur d'Anna Fredriksson lorsque je cherchais une nouvelle lecture et il est donc sorti de ma bibliothèque à cette occasion.

C'est donc l'histoire de Johanna, cette mère qui élève donc maintenant seule ses filles. Cette mère qui peine à payer ses factures, à parfois être attentive avec ses enfants, mais qui ne lâche rien et qui a bien fait lorsque la chance lui sourit et lui permet de remporter vingt millions de couronnes. Une nouvelle vie s'offre alors à elle, enfin, c'est ce qu'on pense, mais ce n'est pas vraiment ce dont à quoi on pouvait s'attendre.

Une nouvelle vie s'offre alors à elle, enfin, c'est ce qu'on pense, mais ce n'est pas vraiment ce dont à quoi on pouvait s'attendre.Une histoire de famille, de divorce, d'apparences qui se cache donc derrière Rue du bonheur. Chaque personnage cache quelque chose, une faille, un secret. On essaie de comprendre chacun d'eux et le fait que le roman se divise en plusieurs parties selon les points de vue de Johanna, Calle ou encore Fanny offre un nouvel éclairage au fil des pages.

Rue du bonheur est un livre simple, sans grande prétention, qui offre ici une histoire dans laquelle on s'y sent bien. On s'y installe dans cette rue, dans ces appartements, aux côtés de cette famille et de ces personnages. Mais loin d'être une lecture légère, ce livre aborde bon nombre de thèmes qu'une famille peut-être amenée à croiser, qui peuvent parfois bouleverser une vie et qui sont plus complexes qu'ils n'y paraissent.

Anna Fredriksson a une écriture simple, qui peut parfois semblait traîner un peu dans les événements, mais pour un livre qui se lit très simplement et rapidement. On passe quelque temps avec cette famille, on partage avec eux une cohabitation parfois difficile pour une histoire qui parait bien réelle. Rue du bonheur n'est sans doute pas un livre que je retiendrais bien longtemps, mais ce fut une lecture agréable.

Rue du bonheur d'Anna Fredriksson est disponible chez France Loisirs.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
famille
divorce
cohabitation
apparence
secrets.

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?



Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Still Alice : L'envol du papillon de Lisa Genova

Je suis en train de lire
Rêver de Franck Thilliez

Je lirai ensuite
Amy et Isabelle d'Elizabeth Strout.

samedi 13 janvier 2018

Actu Flash de la semaine #1


Nouveau rendez-vous !
Toutes les unes ou deux semaines, le samedi à travers "L'actu Flash de la semaine" je reviendrais sur une actu croisée durant ces derniers jours. Une actu liée aux livres, mais qui peut aussi bien être une information, un post croisé sur les réseaux sociaux ou une photo. Le tout présenté en seulement quelques lignes. 

Aujourd'hui, je vous parle d'un post croisé sur Instagram il y a quelques jours, un post qui vient des Éditions Archipel plus précisément. La photo en question :


Et surtout la légende qui l'accompagne :

Les vacances de fin d'année c'est le moment où on prend le temps de penser aux autres... on fait le tri de nos bibliothèques et on offre le surplus à ceux qui n'ont pas accès à la lecture autant qu'ils le voudraient...😦 Nous avons déjà quelques associations mais si vous en connaissez d'autres sur Paris qui peuvent venir chercher des livres, nous sommes là 😊

En lisant ce post, je me devais de le partager avec vous et de saluer l'initiative des Éditions Archipel. Bravo à vous ! Bravo de donner accès à la lecture, à vos livres à ceux qui n'en n'ont pas forcément les moyens. Peut-être que cela donnera des idées à d'autres qui en feront de même ?

Si vous voulez suivre les Éditions Archipel sur Instagram, leur compte est ici !

mercredi 10 janvier 2018

"Ne me quitte pas" de Mary Torjussen


Est-il possible pour quelqu'un de disparaître du jour au lendemain ? De partir et de tout emporter, d'effacer les photos et les souvenirs, de faire comme si finalement, il n'avait jamais existé ? Lorsqu'Hannah rentre d'un séminaire, c'est ce qu'elle découvre. Son petit ami Matt n'est plus là, mais toute ses affaires et ses photos ont aussi disparu, tout comme tous les moyens possibles de le contacter. Hannah se lance alors à sa recherche pour comprendre ce qui a bien pu se passer, mais alors qu'elle se met à le chercher, quelqu'un semble alors la suivre.

Cela faisait maintenant trop longtemps que ce livre attendait d'être lu, et comme cela faisait aussi trop longtemps que je n'avais pas lu un thriller, j'ai donc sorti Ne me quitte pas de Mary Torjussen afin de le découvrir enfin.

Lorsqu'Hannah rentre de son séminaire et découvre cette scène, c'est presque incompréhensible. Comment est-il possible de tout effacer ? De tout emporter en seulement quelques heures et de ne laisser aucune trace de son passage ? Comment peut-il seulement songer à cela ? On se pose de suite ces questions, tout comme elle, et celles-ci ne nous lâcheront pas une seule seconde.

"À cette pensée, je me suis mise à pleurer. Comment pouvait-il m’abandonner ainsi, sans explications, au bout de quatre années de vie commune ? Et remettre en place mes vieilles affaires de cette façon ? C’était comme s’il n’avait jamais été là ! J’ai avalé le verre suivant presque d’un trait, lui aussi, et mes sanglots ont redoublé. J’aimais Matt. Depuis toujours, depuis le début. Il savait ce qu’il représentait pour moi ; je le lui avais dit tellement souvent. Nous étions inséparables, et l’idée de vivre sans lui me paniquait. J’ai tendu la main vers mon téléphone – j’aurais voulu parler à quelqu’un –, mais je me suis ravisée. J’avais honte de m’être fait larguer ainsi. Quelle humiliation ! Comment pourrais-je raconter à qui que ce soit ce qu’il avait fait ?"

Ne me quitte pas est une vraie découverte qui marque ! Ce thriller psychologique a tout pour nous faire passer une nuit blanche, pour nous empêcher de le reposer et pour surtout nous surprendre jusqu'à la fin. En le commençant, on pense clairement "quelle histoire !" mais on se demande bien aussi pourquoi Matt a agis ainsi, et tout comme Hannah, on se lance véritablement à sa recherche pour essayer de comprendre.

Au fil des pages, l'ambiance devient de plus en plus pesante. Aussi bien par l'attitude d'Hannah, même si on éprouve beaucoup d'empathie pour elle, on finit par avoir envie de la secouer un bon coup afin qu'elle passe à autre chose, que par l'atmosphère qui règne autour de cette disparition. Ca nous oppresse presque toute cette situation, tellement Hannah finit par sembler être totalement obsédée par cette affaire. On peut la comprendre certes, mais en arriver jusque-là non.

Et puis... Et puis arrive un moment où tout bascule, où ne voit pas le coup venir et où on reste presque KO. L'histoire de Ne me quitte pas prend alors une toute autre tournure, ne faisant qu'attiser notre curiosité et nos sentiments et ressentiments qui se mêlent. De surprises en surprises, l'histoire n'en est que plus fascinante, pour notre plus grand plaisir.

Mary Torjussen avec Ne me quitte pas offre ici un thriller psychologique de qualité. Avec une écriture intense, sombre et une intrigue qui ne cesse de gagner en intensité, ce livre, nous surprend jusqu'aux toutes dernières pages (et même derniers mots). L'idée de départ est aussi originale, et toute l'histoire est portée par une atmosphère pesante et lourde qui ne fait qu'accentuer notre sentiment d'oppression et qui joue même avec nos nerfs.

On frôle le coup de coeur avec Ne me quitte pas de Mary Torjussen ! Ce roman est vraiment un thriller psychologique comme je les aime, qui finit par me faire douter de tout et de tout le monde et qui me surprend jusqu'à la fin. Attention, quand vous vous plongerez dans ce titre, il vous sera vraiment difficile d'en ressortir, alors soyez prêts et un dernier conseil, méfiez-vous des apparences...

Ne me quitte pas de Mary Torjussen est disponible aux Éditions Bragelonne.

Merci à NetGalley et Bragelonne.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
disparition
folie
recherches
suspens
surprise.

mardi 9 janvier 2018

"Diane : Attitude 1ère" de Marion Olharan


Après un coup de tête, Diane claque la porte de l'Opéra de Paris et s'envole pour les Etats-Unis afin de rejoindre le ballet de New-York. Là-bas, elle espère laisser derrière elle le fait qu'elle est "la fille de" pour enfin devenir une étoile. Portée par un nouvel envol, Diane n'hésite pas à passer sa première nuit sur le sol américain dans les bras d'un inconnu rencontré dans un bar, mais rapidement cet inconnu refait surface dans sa vie et Diane sera bien déterminé à ne pas laisser Ethan (le mystérieux inconnu) prendre trop de place dans son quotidien.

J'ai fait de nombreuses découvertes durant ces derniers mois grâce à Amazon Crossing et Amazon Publishing, et en découvrant le résumé de Diane : Attitude 1ère de Marion Olharan je n'ai pas longtemps hésité à vouloir me plonger dedans également.

C'est donc l'histoire de Diane, depuis toute petite elle baigne dans la danse classique grâce à sa mère danseuse étoile renommée, et n'a aujourd'hui que pour seul objectif de devenir à son tour étoile. Quand plus rien ne va pour elle à l'Opéra de Paris, c'est donc sur un coup de tête qu'elle part rejoindre le ballet de New-York et on l'y accompagne donc. À New-York, des défis l'attendent, tout comme ses retrouvailles avec son cher meilleur ami Guillaume, et pour atteindre le statut d'étoile, on découvre vite que Diane est bien plus forte qu'on peut le penser.

Quel plaisir de se plonger dans ce livre ! Avec Diane, j'ai découvert une véritable passionnée de danse classique, une jeune femme plus que déterminée à atteindre ses objectifs et qui, malgré quelques faiblesses, ne lâche pas les bras et se bat contre tous les préjugés qu'il y a sur elle. Mais Diane, c'est aussi une jeune femme comme toutes les autres, qui tombe amoureuse et ici qui tombe amoureuse d'Ethan, un jeune homme qui ne nous laisse pas non plus insensible.

Ce roman, c'est une histoire d'amour, une histoire de danse, une histoire de passions en fait. Quand on commence Diane : Attitude 1ère difficile de relever le nez du livre. L'histoire est simple, mais bien structurée et construite. On se laisse charmer par la passion de Diane et par sa détermination, mais aussi par Ethan, par l'amitié entre Guillaume et Diane qui se sont retrouvés et par tous ces personnages que l'on croise, comme Joaquin, Jill et All, et qui ont chacun leur importance. On se pose quelques questions sur les uns et les autres, certaines n'ont pas trouvé réponse, mais peut-être que la suite attendue sur Joaquin nous permettra d'en avoir ?

Marion Olharan réussit à livrer ici un roman qu'on savoure. L'auteure nous parle de la danse classique à travers Diane avec beaucoup de passion, elle allie parfaitement la danse avec l'amour également et offre des personnages tout aussi intéressants les uns que les autres. On se laisse porter au fil des pages par l'histoire, ayant l'impression d'être vraiment toujours aux côtés de Diane et l'alternance qui s'instaure ensuite entre les points de vue de Diane et Ethan donne du rythme.

Je dois également avouer que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre parce qu'il m'a rappelé la série Danse (avec Nina) d'Anne-Marie Pol que je lisais petite, ça vous dit quelque chose peut-être ? Et bien avec ce livre de Marion Olharan, c'est comme si je retrouvais la même passion et atmosphère, mais avec Diane et les aventures et préoccupations non plus d'une adolescente, mais d'une jeune femme. Cela m'a fait sourire plus d'une fois de me rappeler de ces anciennes lectures et j'en ai d'autant plus apprécié Diane : Attitude 1ère.

Alors si vous voulez découvrir une romance qui allie amour avec danse à la perfection, qui va vous faire découvrir une jeune femme véritablement passionnée et vous plonger dans les méandres du ballet de New-York et de ses jalousies, c'est sans hésiter Diane : Attitude 1ère qu'il vous faut lire. Pour ma part, maintenant, j'attends de découvrir la suite...

Diane : Attitude 1ère de Marion Olharan est disponible dès aujourd'hui chez Amazon Publishing dans la collection Montlake Romance, cliquez ici pour l'acheter !

Merci à NetGalley et Amazon Publishing.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
danse
passion
amour
ballet
rivalité.

lundi 8 janvier 2018

"Une fille fait la noce" d'Helena S. Paige


Résumé de l'éditeur:
Dans ce livre érotique dont vous êtes l’héroïne, tous les choix s’offrent à vous pour trouver le chemin qui vous mènera à votre propre happy end.

Votre meilleure amie, Jane, va se marier, et vous a choisie pour jouer les demoiselles d’honneur. Ce n’est pas votre tasse de thé, mais pour Jane, vous êtes prête à tous les sacrifices… Et puis ne dit-on pas que les mariages sont l’endroit rêvé pour tenter l’aventure amoureuse ?

Vous côtoyez le témoin depuis des années mais n’avez jamais osé franchir le pas ; serez-vous plus hardie aujourd’hui, ou bien choisirez-vous de céder au beau DJ tatoué ? Succomberez-vous au charme désuet du père du marié, ou changerez-vous d’avis sur le frère de votre amie, qui n’a plus rien à voir avec l’ado boutonneux que vous avez connu ? À moins que vous ne craquiez pour le divin curé, en pleine crise de foi…

Quel que soit le scénario de vos rêves, vous êtes aux commandes.

J'avais acheté Une fille fait la noce d'Helena S. Paige il y a maintenant un très long moment pour le côté "vous êtes l'héroïne, vous choisissez votre chemin". Un principe assez original à mes yeux, et c'est cette expérience que je voulais tenter en lisant ce titre. L'expérience n'a malheureusement pas du tout su me convaincre.

L'histoire déjà, les choix sont tous bien différents, les possibilités nombreuses, et lors de mes premiers choix et bien à la page 70 mon histoire se terminait déjà ! Un peu rapide n'est ce pas ? Ni une ni deux, je suis repartie quelques pages en arrière et j'ai changé mes choix en cours de route pour prendre un autre chemin. Hélas, tous les chemins mènent à Rome parait-il ? Et bien ici tous les chemins mènent à la... fellation (j'ai longuement cherché à dire autre chose que cette phrase plutôt étrange, mais c'est ce qui se rapproche de la vérité tout simplement). Alors oui, vous avez bien lu, dans mes deux choix différents, j'en suis arrivée à la même conclusion (oui ça rime avec fe...., promis je ne l'ai pas fait exprès). Je m'attendais plutôt quand même à une fin différente selon le chemin parcouru, et bien non, le partenaire change, mais pas le reste.

Alors oui, en me plongeant dans Une fille fait la noce, je savais qu'il s'agissait d'un livre érotique, mais le vocabulaire employé aussi m'a assez dérangé. Il y a bien des façons de faire d'une histoire quelque chose d'érotique, de parfois même très très érotique, et ici, ce n'est pas ce que j'aime. Je me suis vite lassée de lire sans cesse des termes comme b*te, gland, chatte et autres, levant les yeux au ciel plus d'une fois.

Le principe de choisir comment se déroule l'histoire est la seule chose que je retiendrais de ce livre. Aucune des fins découvertes n'a su me surprendre, aucune des options suivies n'a su me convaincre, et j'ai trouvé toute cette histoire finalement aussi bien prévisible que lassante. Je suis peut-être assez dure dans ce que je dis, mais je tiens à donner mon ressenti pour chaque chronique postée, même si ici, il est loin d'être positif, je tenais à être sincère.

Une fille fait la noce d'Helena S. Paige pourra plaire au public visé, c'est-à-dire aux lecteurs qui apprécient vraiment les lectures érotiques avec un vocabulaire parfois à la limite du vulgaire et des scènes de sexe qui ne laissent place à aucune imagination. Quant à moi, je retenterais sûrement ce genre de livre dont vous êtes le héros et dont les choix déterminent l'histoire, mais dans des genres tout à fait différents.

Maintenant, à vous de vous faire votre propre idée et peut-être d'être conquis par ce livre ? Une fille fait la noce d'Helena S. Paige est disponible aux Éditions Michel Lafon.

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?



Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Diane : Attitude 1ère de Marion Olharan

Je suis en train de lire
Ne me quitte pas de Mary Torjussen

Je lirai ensuite
Les coeurs brisés ont la main verte d'Abbi Waxman.

vendredi 5 janvier 2018

Bilan livresque #12 : décembre 2017


Il est temps de parler du dernier bilan livresque de l'année 2017 et de faire un retour sur mes lectures de décembre dernier.

En décembre, moins de livres lus et une petite baisse de régime. Moins d'envie, j'ai pris un peu plus de temps pour regarder des films ou des séries (je suis tombée accro à la série "The Punisher", soit dit en passant), alors forcément cela s'est ressenti dans mes lectures et dans le temps accordé au blog qui a été un peu au ralenti à cette période.

Résultat de décembre : 17 livres lus. Tout de même me direz-vous, et bien oui tout de même... Je pensais vraiment en avoir lu moins. En tout cas, parmi ces livres lus il y a du très très bon.

Retour sur les livres lus :

  • Hôtel Grand Amour de Sjoerd Kuyper **
  • Londres avec toi d'Erin Lawless **
  • Les chroniques de la faucheuse de Mickaël Druart **
  • Alors vous ne serez plus jamais triste de Baptiste Beaulieu
  • Wonder de RJ Palacio
  • Le Club #2 Match de Lauren Rowe **
  • Le Club #3 Love de Lauren Rowe **
  • Le bonheur au pied du sapin d'Holly Jacobs **
  • Le syndrôme de la vitre étoilée de Sophie Adriansen
  • Un goût de cannelle et d'espoir de Sarah McCoy
  • La danse hésitante des flocons de neige de Sarah Morgan
  • L'empire de sable de Kayla Olson
  • La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald
  • Une fille fait la noce d'Helena S. Paige
  • Bad Boy d'Amandine Clemente **
  • Rue du bonheur d'Anna Fredriksson
  • La fille sous la glace de Robert Bryndza
Cliquez sur ** pour accéder aux chroniques

De ces livres, j'en retiens les très bons Wonder de RJ Palacio et Alors vous ne serez plus jamais triste de Baptiste Beaulieu qui m'ont tous les deux très émue. J'en retiens aussi Le syndrome de la vitre étoilée de Sophie Adriansen, La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald et La danse hésitante des flocons de neige de Sarah Morgan.

Il y a quand même eu quelques lectures plutôt décevantes comme Une fille fait la noce d'Helena S. Paige et Bad Boy d'Amandine Clemente auxquelles je n'ai pas du tout adhéré, et aussi Un goût de cannelle et d'espoir de Sarah McCoy qui n'a pas été aussi bon que je l'imaginais malheureusement.

Un mois de décembre plutôt en demi-teinte, je dirais, et surtout un mois pendant lequel je n'ai quasiment pas touché à ma liseuse ! Elle ne me faisait pas vraiment envie, je dois dire, mais pourtant, j'ai de très bons livres qui m'y attendent, je suis sûre et pour ce mois à venir elle va être sortir plus d'une fois...

On se retrouve dans un mois maintenant !

Belles lectures à tous en attendant :)


jeudi 4 janvier 2018

- Welcome 2018 et les bonnes résolutions livresques -


Belle année à vous tous chers lecteurs et lectrices !

Aux habituels vœux qui concernent le bonheur, l'amour et la santé, moi, je vous souhaite des nuits blanches de lecture, des thrillers à en frissonner d'effroi, des romances à vous donner envie de (re)tomber amoureux, du feel-good à vous rendre heureux, des heures de lecture à vous faire oublier votre quotidien, des PAL monstrueuses, mais qui nous rendent heureux et surtout surtout de prendre toujours autant de plaisir dans tout ce que vous pouvez faire !

Chaque début d'année, c'est aussi l'occasion de prendre de bonnes résolutions. Pour le côté personnel je n'en parlerais pas ici, et non les petits curieux vous ne saurez rien, en revanche je vais quand même vous en présenter quelques-unes qui concernent la lecture.

Souvenez-vous, l'année dernière, je vous présentais mes bonnes résolutions livresques de 2017, l'article est juste ici cliquez !

Je suis satisfaite d'en avoir tenu certaines, comme lire ce que je veux, ne pas m'imposer de quota de livres à lire ou encore prendre soin de mon blog et de mes critiques. Pour d'autres, je vais clairement l'avouer, cela a été un échec comme pour explorer de nouveaux genres littéraires, limiter mes achats, et même tenir plus à jour mes carnets de lecture, aïe aïe aïe... Non en fait, ce n'est pas grave loin de là même, mais ça m'a permis de voir un peu l'évolution tout de même durant ces derniers mois.

Pour 2018, de bonnes résolutions livresques sont de nouveau prises ! Vous voulez les découvrir ? Allez, je vous dis tout ci-dessous :

➤Continuer à lire ce que j'ai envie et quand j'en ai envie : c'est même plutôt ma ligne de conduite. Tout le plaisir de lire réside dans le fait de lire, selon moi, ce que l'on souhaite. C'est le plus important pour moi, je n'ai jamais donné d'ordre de lecture à mes livres, de priorité à l'un ou l'autre, et je compte bien continuer ainsi.

➤Continuer à aller à la médiathèque régulièrement : depuis maintenant plusieurs mois, j'ai pris l'habitude d'y aller environ tous les quinze jours et c'est un réel plaisir à chaque fois. Cela me permet aussi bien de lire d'autres choses, quelques BD parfois ou documents, mais aussi et surtout de limiter mes achats même si je ne lis pas toujours tout ce que j'emprunte (oui parce que c'est plus fort que moi, dès qu'un livre m'intéresse, je le prends toujours au cas où).

➤Limiter mes achats : là, c'est pour de vrai, j'ai envie de dire. Je ne cesse de trier et ranger mes livres afin que tout rentre dans mes bibliothèques, mais c'est de plus en plus compliqué. Alors cette année, je limite mes achats aux livres qu'il me faut absolument, les livres de mes auteurs préférés un peu finalement. Mais bon acheter des livres, c'est aussi faire vivre les auteurs non ?!

➤Faire baisser ma PAL : forcément ça va un peu avec le point du dessus. Mine de rien de l'année dernière à aujourd'hui, malgré tous mes achats en cours de route et avec tout ce que j'ai lu, ma PAL finale n'a que quinze livres de plus (j'ai dû en oublier un ou deux en route peut-être). Malgré qu'elle atteint un nombre astronomique (non, vous ne le saurez pas), en me limitant vraiment un peu plus, cette année, elle baissera oui !

➤Éviter de prendre du retard : alors là, c'est mon gros défi ! Je suis la reine du "je ferais ça plus tard" alors je repousse toujours tout et finalement et bien ça s'accumule à chaque fois. Alors cette année s'est décidé, je ne laisse pas traîner un article, je le commence, je le termine et puis c'est tout. Pour les chroniques pareil, j'évite de les publier trop tard après ma lecture afin de garder un bon roulement.

➤Poster plus régulièrement mes petits rendez-vous : au fil des mois, j'ai posté des petits rendez-vous comme "Cite moi" ou "Petit bonheur de lecteur". Deux catégories que j'aime tout particulièrement, mais que j'oublie toujours d'alimenter. Alors entre ça, les actualités aussi que je veux reprendre, et d'autres rendez-vous qui seront prochainement mis en place, j'espère bien alimenter ça plus souvent.

➤Lire plus de thrillers : je me suis rendu compte que cette année, j'ai eu tendance à en lire de moins en moins, alors que c'est quelque chose que j'aime vraiment beaucoup. Après, je sais que je suis assez difficile dans ce genre littéraire, il faut vraiment que l'intrigue me happe complètement et que je sois surprise au fil de ma lecture. Je compte bien me rattraper cette année !

➤Toujours prendre soin de mes chroniques et du blog : un point très important aussi. Je tiens vraiment à essayer de faire quelque chose de correct à chaque article ou chronique que je publie. Le plus important pour moi étant l'orthographe (tout le monde devrait d'ailleurs se soucier de ce point), j'essaie de m'améliorer à chaque fois et de limiter mes petites erreurs au maximum. Je veux toujours faire aussi de mon espace sur le net, quelque chose de simple et à mon image, pour cela, je continue ce que j'ai mis en place au fil du temps.

➤Laisser plus de commentaires sur les blogs que je visite : là aussi, c'est mon gros point noir. Je lis beaucoup de blogs, beaucoup d'articles, mais j'hésite à chaque fois à laisser des commentaires. Pourquoi ? Et bien si vous avez la réponse, je la veux bien lol. Mais c'est un point que je veux changer, car je lis des contenus qui me plaisent beaucoup et maintenant, je vais le dire haut et fort.

➤Surtout continuer à prendre toujours autant de plaisir : la lecture est une passion, mais surtout une formidable porte ouverte sur l'évasion et le plaisir. Plaisir de lire durant de longues heures, plaisir de tenir un livre entre les mains, plaisir de partager, plaisir de parler de livres, bref du plaisir du plaisir du plaisir !

Et en dernier point, avant de conclure cet article, cette année, je tente aussi le "Challenge lecture 2018". Je n'en fais pas habituellement, mais celui-ci avec sa diversité me plaît bien alors je le tente et on verra d'ici douze mois combien de points, j'ai pu cocher ;)

Dans ma bibliothèque il y a... "Room" d'Emma Donoghue


Ce rendez-vous est l'occasion de voir un peu ce qu'il y a... dans ma bibliothèque ! Je vais profiter de cela pour vous montrer quelques livres qu'elle contient (pas tous sinon on va y passer du temps) et des livres que je souhaite mettre en avant. Des livres que j'ai peut-être déjà chroniqué, ou pas, des livres récents ou qui ont déjà quelques années, des livres traînés ici ou là et qui peuvent renfermer quelques anecdotes. Bref, de temps en temps, on va aller faire un tour dans ma bibliothèque, alors ça vous dit ?

Aujourd'hui, j'ai décidé de sortir de ma bibliothèque un roman qui m'avait bouleversé, qui avait été un énorme coup de cœur et que je recommande à tous les yeux fermés. Il s'agit de...


Room vous en avez très certainement entendu parler ! Soit par ce livre d'Emma Donoghue, soit par l'adaptation au cinéma qui en avait été faite.

Room, c'est l'histoire d'un petit garçon de cinq ans, Jack, qui a passé toute sa jeune vie entre quatre murs, véritablement. Il ne connaît que sa mère, il ne connaît que les objets qui l'entourent et qu'un très petit morceau de ciel bleu. Room, c'est l'histoire d'une mère et de son enfant enfermé, c'est l'histoire d'un plan fou pour essayer de les sauver, et c'est surtout une histoire qui ne s'oublie pas.

Pourquoi j'ai donc choisi Room ? Parce que ce livre fait partie de ces titres qui vous prennent aux tripes, qui vous bouleversent du début à la fin, qui vous hantent après les avoir refermé, qui ne ressemblent à aucun autre et qui demeurent toujours dans un coin de votre esprit.

J'étais tombée par hasard sur ce livre d'Emma Donoghue sans en avoir entendu parler, bien avant que je découvre qu'une adaptation ciné était prévue. En me plongeant dans celui-ci, j'étais loin d'imaginer ce que celui-ci réservait vraiment. Room, c'est l'histoire d'une mère et de son enfant enfermé, c'est l'histoire d'un plan fou pour essayer de les sauver, et c'est surtout une histoire qui ne s'oublie pas.

Un aperçu de ce que j'en disais après ma lecture :

"Emma Donoghue nous livre ici un roman magistral ! Avec cette histoire bouleversante qui risque bien de vous faire verser quelques larmes, vous découvrirez un enfant pas comme les autres, un petit garçon fort et fragile qui une fois sortis de l'univers qu'ils se sont créé dans leur petite pièce, doit apprendre à vivre dans le véritable monde. De son enfermement à la liberté retrouvée, les chapitres se dévorent tellement nous sommes pris dans cette histoire. Enfin bref, vous l'avez compris, c'est un livre que j'ai adoré et que je recommande sans hésiter !"

Si vous ne l'avez pas lu, il ne vous reste plus qu'une chose à faire dorénavant... Croyez-moi, vous ne regretterez pas de faire la connaissance de Jack, ce petit bonhomme qui va vous bouleverser et auquel vous allez tellement vous attacher...

Résumé de Room :

Sur le point de fêter ses cinq ans, Jack a les préoccupations des enfants de son âge. Ou presque. Il ne pense qu’à jouer et à essayer de comprendre le monde qui l’entoure, comptant sur sa mère pour répondre à ses questions. Celle-ci occupe dans sa vie une place immense, d’autant plus qu’il vit seul avec elle dans la même pièce, depuis sa naissance. Il y a bien les visites du Grand Méchant Nick, mais la mère fait tout pour éviter à Jack le moindre contact avec lui. Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle ne peut pas continuer à entretenir l’illusion d’une vie ordinaire. Elle va alors tout risquer pour permettre à Jack de s’enfuir.

Découvrez également la bande-annonce du film :