jeudi 26 décembre 2019

Retour sur l'année 2019


Allez, comme chaque année, je me prête au petit rituel de faire un retour sur l'année écoulée. 2019 a été une année très particulière pour moi, je vais revenir là-dessus, car vous l'avez sans doute remarqué, le blog a été quasiment stoppé durant quelque temps. 

Alors ce bilan 2019, va s'articuler en deux parties : un retour général sur le blog et sa baisse d'activité, et un retour sur mes plus belles lectures.

Ces douze derniers mois ont été ponctués de très très nombreuses lectures, en effet ce n'est pas loin de 200 livres dans lesquels je me suis plongée. Une chose est sure, j'ai lu quand ça allait et ça n'allait pas, j'ai lu de nouveau au fil des mois en suivant mes envies et en essayant de toujours autant prendre de plaisir. Alors oui, j'ai lu énormément, mais pourtant le blog a fonctionné durant de très nombreux mois au ralenti, se retrouvant même parfois à l'arrêt.

Je me confie très peu sur le blog, comme dans la vie en général d'ailleurs, mais je dois aujourd'hui vous avouer que si 2019 a été synonyme de perte de vitesse sur le blog, c'est que je l'ai choisi. En mai dernier, nous avons appris que ma maman était atteinte d'un cancer du sein, et depuis mon esprit n'a été occupé que par ça. Je ne vous en dirais pas plus sur cela, ici n'étant pas le lieu approprié. Alors lire m'a permis de me vider l'esprit, m'a permis de m'évader, de continuer à avancer et d'oublier un peu le quotidien qui s'en trouvait bouleversé. Mais à côté de ça, je n'ai plus trouvé autant que ça le courage et l'envie de passer du temps sur l'ordinateur, de passer du temps à écrire alors qu'on menait un autre combat et de peut-être du coup bâcler mes retours. Ce temps de latence a été nécessaire pour moi, et même si 2020 sera encore chargée, je vais de nouveau mettre du rythme et de la passion à continuer à partager ici sur mes lectures.


Bref, vous savez dorénavant pourquoi Ladoryquilit s'est avérée être moins présente ! Je sais que certains d'entre vous ont toujours continué à me suivre malgré mes absences, alors merci beaucoup à vous ! Pour les autres qui ont quitté le navire entre temps, et bien tant pis, je ne vais pas me formaliser de cela =)


Et si on parlait maintenant des coups de cœur de ces 12 derniers mois ? Parmi les presque 200 livres lus, il y en a bien certains qui sont sortis du lot. Alors c'est parti, je repars de janvier jusqu'à aujourd'hui et je vous dis les titres qui m'ont le plus marqué. 


Mon ombre assassine d'Estelle Tharreau : cela a été un des premiers thrillers que j'ai lu cette année, un thriller que j'ai adoré et dévoré ! Thriller psychologique de haut vol, j'ai eu le souffle coupé au fil des pages et j'ai été fascinée par l'histoire que l'auteure nous a ficelé.

"Estelle Tharreau livre ici un très très grand roman. L'auteure maîtrise son histoire du bout des doigts, et avec une écriture vive et haletante elle ne nous laisse aucun répit. De l'enfance de Nadège à ses manipulations et ses crimes, elle sait nous fasciner, elle sait rendre son personnage aussi fascinant que dérangeant. La psychologie de Nadège est d'ailleurs impressionnante, comment réussir à construire un tel personnage ? Comment réussir à ce point à en faire un être d'une telle complexité qui maîtrise tout son jeu ? C'est ça que j'admire chez Estelle Tharreau ! "

Lien de la chronique : https://ladoryquilit.blogspot.com/2019/01/mon-ombre-assassine-destelle-tharreau.html

Chaussures à son pied de Marianne Levy : Marianne Levy continue à me séduire toujours autant au fil de ses romans. Ce titre n'a pas dérogé à la règle, j'ai pris beaucoup de plaisir à me plonger dans ses pages, à rire avec l'histoire de Samuel et à me plonger dans un roman au coeur du roman (pour comprendre il faut le lire !).

"Dans Chaussures à son pied, j'ai retrouvé tout ce qui fait que j'apprécie tant l'écriture de Marianne Levy. Un humour parfois désopilant avec des répliques qui nous font soudainement éclater de rire, des personnages terriblement attachants avec qui on a l'impression de devenir immédiatement amis, une intrigue amoureuse qui nous fait sourire et dont on se plaît à espérer beaucoup, de l'amour qui naît et grandit au fil des pages, une amitié entre les personnages qui se soutiennent pour tout et de la tendresse présente encore et toujours. L'auteure livre un roman tendre, amusant, touchant et sincère qui nous fait sourire, rire, nous émeut même un peu et qu'on referme à regret."

Lien de la chronique : https://ladoryquilit.blogspot.com/2019/02/chaussures-son-pied-de-marianne-levy.html

La vie qui m'attendait de Julien Sandrel : ahhh Julien Sandrel, ahhh l'écriture de l'auteur. Une nouvelle fois j'ai été bouleversé par l'histoire que l'auteur nous propose, par la tendresse, la justesse qu'il met au fil des pages de son histoire. J'attends déjà d'ailleurs avec grande impatience son prochain titre attendu pour 2020 !

"Vous l'avez déjà compris non ? Une fois de plus c'est un coup de coeur pour moi ! Julien Sandrel a de nouveau réussi à me faire rire et sourire, mais aussi à me toucher profondément. L'auteur parle de la vie tout simplement, mais avec tellement de justesse et de sincérité qu'il nous entraîne véritablement dans son histoire du début à la fin. La vie qui m'attendait, c'est typiquement ce type de roman qui nous fait passer par plusieurs émotions, sachez que vous allez ouvrir ce livre en riant, mais que vous risquez fort bien de le refermer en pleurant..."

Lien de la chronique : https://ladoryquilit.blogspot.com/2019/03/la-vie-qui-mattendait-de-julien-sandrel.html


La cerise sur le gâteau d'Aurélie Valognes : lire un titre d'Aurélie Valognes est toujours un réel plaisir. À chaque fois durant quelques heures, c'est synonyme d'évasion, de bonheur, de plaisir, mais aussi de tellement de rire. L'auteure réussi toujours à nous rappeler que ses histoires, c'est l'écho de la vie tout simplement, mais avec une grande délicatesse et passion. Je ne m'en lasse pas !

Dans la brume écarlate de Nicolas Lebel : un thriller que j'ai dévoré et qui m'a tenu en haleine du début à la fin. Les thrillers de Nicolas Lebel ont un petit, je ne sais quoi qui font qu'on adore, qu'on adhère, et puis ce sacré Mehrlicht, on a toujours hâte de le retrouver ! D'ailleurs, c'est pour quand ?

"Si j'avais beaucoup aimé De cauchemar et de feu, je dois avouer que j'ai adoré Dans la brume écarlate. La femme est au cœur de l'intrigue, la femme pourchasser, tuer. L'auteur réussit toujours à faire le lien avec des sujets d'actualité qui ont marqué les esprits durant les derniers mois comme #metoo. C'est quelque chose que j'apprécie tout particulièrement chez Nicolas Lebel, c'est le fait que chacun de ses romans ait un rapport avec un sujet d'actualité !"

Lien de la chronique : https://ladoryquilit.blogspot.com/2019/04/dans-la-brume-ecarlate-de-nicolas-lebel.html

L'odeur de la colle en pot d'Adèle Bréau : quel fantastique retour en arrière avec ce titre ! Une véritable plongée dans les années 90 qui m'a offert une sacrée dose de nostalgie, je me suis reconnue dans certains aspects de l'histoire de Caroline, je me suis laissée bercer par tous ces retours qui font écho à mon enfance tellement bien écrits et décrits par Adèle Bréau.

"Adèle Bréau livre ici un incroyable roman ! Avec beaucoup de tendresse et de bienveillance, l'auteure nous régale avec l'histoire de L'odeur de la colle en pot. C'est une véritable bouffée de nostalgie teintée de bons sentiments dans laquelle nous plongeons aux côtés de Caroline. Surtout sans en faire trop, sans en faire une espèce de best-of des années 90, Adèle Bréau nous offre une véritable immersion dans ces années passées dans lesquelles nous avons vécu ou non. Pour ceux pour qui les années 90 sont synonymes d'enfance ou d'adolescence, ça fait du bien et ça fait sourire plus d'une fois, pour ceux qui en revanche ne les ont pas connu, cela offre une magnifique découverte de bien des choses qui peut-être leur font un peu envie."

Lien de la chronique : https://ladoryquilit.blogspot.com/2019/06/lodeur-de-la-colle-en-pot-dadele-breau.html


Block 46 de Johana Gustawsson : mais pourquoi ai-je attendu si longtemps avant de le découvrir ? C'est un titre qui m'a beaucoup marqué, par l'Histoire qu'il aborde, par l'intrigue qui se déroule au fil des pages. Un énorme coup de coeur auquel je ne m'attendais pas vraiment, mais qui m'a complètement bouleversé.

La vie rêvée des chaussettes orphelines de Marie Vareille : un livre qui m'a énormèment touché, que d'émotions à sa lecture, au fil des pages mais aussi des sentiments qu'il renferme. Si je savais que je l'apprécierais, en revanche, je ne pensais pas ressentir un tel coup de coeur pour ce roman. Marie Vareille a vraiment su m'éblouir avec celui-ci, et m'a définitivement dans sa poche.

Nous étions merveilleuses de Laure Rollier : une merveilleuse découverte, c'est un titre qui m'a doucement bercé au fil de ses pages. Avec son histoire, l'auteure aborde bon nombre de thèmes parfois durs, mais qui nous touchent tous.

"Honnêtement, j'ai adoré Nous étions merveilleuses, j'ai eu un véritable coup de coeur pour ce roman que j'ai trouvé tellement intense, fort et profond. Pas besoin d'envolée lyrique, de vocabulaire complexe, quand l'écriture de Laure Rollier se suffit à elle-même et apporte ce qui est simplement nécessaire à son histoire. Même si j'ai ri plus d'une fois avec Noémie, Lisa, Marion et Stéphanie, j'ai refermé ce roman avec quelques larmes au coin des yeux, mais aussi un sourire sur les lèvres. Je vous conseille de découvrir très vite Nous étions merveilleuses !"

Lien de la chronique : https://ladoryquilit.blogspot.com/2019/10/nous-etions-merveilleuses-de-laure.html


Dans le murmure des feuilles qui dansent d'Agnès Ledig : quel bonheur ce livre, quel bonheur de lire Agnès Ledig. J'ai attendu beaucoup trop longtemps, je pense pour le lire, mais sûrement cela s'est il passé au bon moment, car j'ai véritablement était enchantée par cette histoire.

Joyeux suicide et bonne année de Sophie de Villenoisy : un titre qui peut paraître bien sinistre, mais une histoire ôh combien réjouissante. Alors c'est parfois bien acerbe, mais parfois tout autant désopilant. J'ai adoré ce roman, dès les premiers chapitres, j'ai su qu'il allait devenir un coup de coeur.

Voilà pour les coups de coeur qui ont marqué cette année qui prend doucement fin. À côté de ça, il y a aussi bon nombre de romans que j'ai aussi beaucoup aimé et qui auront ponctué toutes ces semaines passées. Une chose est sûre, c'est qu'ils m'auront tous offert une bonne dose d'évasion à chaque fois =)

Et vous alors, quel est votre bilan de l'année 2019 ?

Quels sont vos coups de coeur ?

lundi 16 décembre 2019

C'est lundi ! Je lis ca, et vous ?


Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
C'est toi le chat de Laura Trompette

Je suis en train de lire
La femme secrète  de Anna Ekberg 

Je lirai ensuite
Je ne sais pas encore =) 

vendredi 13 décembre 2019

"Qu'est ce qu'elle a ma gueule" d'Avery Flynn


Gina a un corps de rêve, digne d'un mannequin défilant sur un podium, mais son visage selon elle ne correspond pas aux normes de la beauté. Elle s'est alors endurcie au fil des années et a appris à assumer son physique. Mais lors d'un mariage, un jeu l'entraîne à embrasser Ford, le flic super sexy de la ville, et tous ses complexes reviennent alors en force... Mais ne serait-ce pas aussi une façon pour Gina de se protéger ?

Lorsque j'ai vu la mention #RomanceBodyPositive j'ai de suite été curieuse de découvrir ce que réservait donc le roman Qu'est ce qu'elle a ma gueule d'Avery Flynn.

Gina est donc au centre de ce roman, ou plutôt cette romance, et pour une fois non ce n'est pas une fille parfaite de la tête aux pieds, mais une fille un peu moins jolie, avec des défauts et des complexes, et ouf ça fait du bien. Parce que oui, dans combien de romances lit-on à chaque fois que la nana a tout pour elle ? On ne les compte plus !

Alors on se doute, la rencontre avec Ford va la remuer plus qu'elle ne se doutait, mais se ne sera pas tout rose, comment passer outre ses complexes ? Comment ignorer les quolibets entendus de la part des collègues de Ford ? On suit tout cela au fil des pages, et au fil de leur histoire qui se construit pas à pas.

Qu'est-ce qu'elle a ma gueule est un roman que j'ai apprécié dans l'ensemble, l'écriture d'Avery Flynn est entraînante, plaisante, on enchaîne les chapitres finalement sans s'en rendre compte. Le fait de mettre en avant la différence est aussi un bon point, qui n'a jamais eu de complexes ? Qui ne s'est jamais senti à part à cause d'une petite différence physique qui n'entre pas dans les "normes" dictées par notre société ? C'est cela qui est mis en avant et c'est chouette.

Mais parce qu'il fallait bien un mais et pas des moindres, à certain moment on a presque l'impression que Gina est un monstre. Ça m'a vraiment choqué à certains passages du roman, à certaines réflexions trop exagérées. Alors certes Gina n'est pas la fille la plus canon, mais de là à dire qu'elle inspire du dégoût non ! C'est vraiment quelque chose qui m'a fait grimacer plus d'une fois dans ma lecture, et j'ai trouvé ça vraiment dommage.

En attendant, sachez que d'autres titres d'Avery Flynn sont attendus dans les mois à venir et toujours dans cette mouvance #RomanceBodyPositive et je pense bien qu'ils finiront entre mes mains...

"Le monde est visuel. Les gens se jugent sur leur apparence, leur couleur de peau, leur âge, leurs handicaps et leur beauté durant les quelques secondes qui suivent chaque rencontre."

Qu'est ce qu'elle a ma gueule d'Avery Flynn est disponible aux Éditions Harlequin.

Merci à NetGalley & Harlequin

5 mots en bref pour décrire ce livre :
société
complexes
rencontre
doutes
beauté.

jeudi 12 décembre 2019

Petit bonheur de lecteur #5


Petit bonheur de lecteur ? Qu'est-ce donc ?
En tant que lecteur et lectrice, on a tous des petites manies ou des petites choses qui nous font sourire, que ce soit à travers les lectures, à travers des rendez-vous ou même des petits événements qui semblent pourtant anodins. Ca va être l'occasion tout simplement de partager ça et de bavarder un petit peu même.

Le nom "Petit bonheur de lecteur" pourquoi ? 
Parce que parfois au cours de ma lecture, il m'arrive de partager sur Twitter des petits messages ou remarques que je ponctue parfois de #petitbonheurdelecteur. C'est simple, clair et significatif non ?

Petit bonheur de lecteur #5 : 
Tomber sur un super bon plan.


Cela faisait un petit moment que je ne vous avais pas proposé un nouvel article de ce "Petit bonheur de lecteur" alors j'ai décidé de remédier à cela !

N'est-il pas toujours génial de pouvoir se faire plaisir à moindre coût ? De s'offrir des bouquins (ou tout autre chose, mais bon, on reste sur un blog littéraire tout de même lol) à petit prix ? Et bien moi j'adore ça ! Les bons plans ça me connaît et j'aime en profiter. Alors je partage avec vous ce petit bonheur dont j'ai profité il y a quelques semaines...

Il y a donc quelques semaines, dans un magasin de l'enseigne Noz, je suis tombée sur THE super bon plan sur des livres neufs. Imaginez un peu des romans neufs, pour certains parus cette année, à moins 80 % oui vous avez bien lu, avec une remise de moins 80 % ! Et bien, c'était le cas ! Un énorme arrivage de romans des Éditions Charleston était proposé avec cette remise, et parmi ces titres des tous récents comme le dernier Tonie Behar ou encore Clarisse Sabard, je vous laisse un peu imaginer ma joie de tomber sur un tel bon plan.

Alors ni une ni deux, j'ai fouillé, j'ai fait des piles, j'ai lu des résumés, j'ai recherché sur Babelio, j'en ai pris, j'en ai reposé, j'ai hésité puis j'ai cédé. Aidé des deux bras de ma maman, j'ai fait un choix, et moi qui n'avais pas acheté de bouquins depuis un long moment maintenant, et bien, je me suis fait plaisir ! Je vous montre tout ça en photo ci-dessous.


Alors tomber sur un super bon plan, c'est le top ! Pour vous donner une idée, un livre en format broché m'est revenu à maxi 4euros et un livre de poche à environ 1euro70, encore moins cher qu'un livre d'occasion en général. Noz s'est devenu un peu mon repère pour essayer d'y dénicher des romans, sachez-le régulièrement, ils ont de multiples livres de pas mal de maisons d'éditions à prix cassés, ce dont je viens de vous parler en est un parfait exemple non ?!

Alors tomber sur un super bon plan, c'est la possibilité de se faire plaisir à moindre frais, s'offrir des titres que nous n'aurions peut-être pas acheté en temps normal, ne pas hésiter à prendre un roman dont on ne connaît pas grand chose, faire augmenter sa PAL en passant (et oui hélas...) et surtout se faire un vrai petit bonheur de lecteur.

Et vous, êtes-vous déjà tombé sur un bon plan digne de ce nom ?

Avez-vous de bonnes adresses ou astuces à nous conseiller ? 



mercredi 27 novembre 2019

Une petite sélection pour attendre Noël


Parlons bien, parlons romances de Noël ! 

Après les téléfilms de Noël qui se sont invités depuis quelques semaines sur nos écrans, il est temps maintenant de s'intéresser aux romans et plus particulièrement aussi à quelques romances de Noël qui peuvent enfin sortir de ma PAL.

Alors même s'il y a énormément de titres récents qui viennent de sortir et qui me font de l'œil (non je ne les citerais pas parce que je dois être forte et leur résister encore et encore... enfin encore au moins quelques jours) j'ai décidé de sortir tous ceux que je n'avais pas eu l'occasion de lire l'année dernière et ils sont encore un paquet ! Parce que oui, souvenez-vous l'année dernière, j'avais préparé une petite sélection que vous pouvez retrouver ici cliquez.

Alors j'ai fouillé, j'ai trié, j'ai déniché un titre ou deux dont je ne me souvenais plus et voilà le résultat, 10 titres que je vais découvrir au fil des semaines à venir !

Ces 10 titres en question les voici :



En cliquant sur les titres vous accédez aux résumés ;)

Bon je sais vous avez remarqué qu'il y a en fait un titre récent avec Noël & préjugés de la Team Romcon, qu'il y a trois titres de Nora Roberts (en même temps, si la dame aime écrire des romances de Noël, on ne va pas l'empêcher), qu'il y a donc deux recueils de nouvelles et que oui la grande majorité sont bel et bien des romances !

Enfin bref, je me réjouis déjà à l'avance de pouvoir découvrir tous ces titres au chaud sous un plain bien douillet... Je vous en redirais des nouvelles !

Et vous, alors, êtes-vous du genre à vous préparer aussi quelque chose de spécial 
pour cette fin d'année ? Aimez-vous les romances de Noël ? 
Avez-vous peut-être déjà lu un ou plusieurs de ces romans ? 

Dites-moi tout et si vous avez d'autres titres à me recommander, n'hésitez pas non plus :)


mardi 26 novembre 2019

La saga "Ten Tiny Breaths" de K.A. Tucker


Ten Tiny Breaths est une saga de l'auteure K.A. Tucker que j'avais depuis maintenant quelques années dans ma PAL. Composée de trois tomes intitulés Respire, Mentir et Saisir, je me suis enfin décidée à la lire et j'ai finalement enchaîné les trois titres en l'espace de quelques jours seulement.

Au fil des romans, nous sommes amenés à suivre l'histoire de Kacey, Livie et Dan. Trois personnages que nous découvrons tout d'abord dans Respire et que nous suivrons respectivement au fil des livres. Ces trois personnages, bien que chacun différent l'un de l'autre, ont pour autant aussi de nombreux points communs.

Les personnages, c'est un des premiers points que j'ai beaucoup apprécié de cette lecture. À côté de Kacey, Livie et Dan, nous faisons aussi connaissance de bon nombre d'autres personnages qui sont tous plus ou moins marquants. Chacun a une véritable histoire personnelle, un passé parfois difficile. Ils ont tous leur propre personnalité, leur propre faiblesse et force, leurs défauts et qualités, et nous les voyons se déployer et s'ouvrir même au fil des pages et des livres.

L'intrigue dans chaque tome est aussi bien présente. Certains événements surgissent sans prévenir, bousculant même parfois nos convictions. On est happé par chaque tome dès les premières pages, on dévore chaque chapitre voulant connaître la suite et on se régale du début à la fin.

L'écriture de K.A. Tucker est aussi un véritable atout. L'auteure nous entraîne véritablement dans sa saga Ten Tiny Breaths grâce à une écriture passionnante et vive. On ne s'ennuie jamais, on n'a jamais l'impression de lire encore et toujours la même chose et finalement on dévore les trois romans plus vite qu'on ne l'aurait imaginé.

Vraiment, j'ai adoré lire Ten Tiny Breaths, pour une fois dans une saga tout m'a plu du début à la fin, et même si j'ai eu l'impression que le troisième tome était un peu en dessous des deux premiers, j'ai pris autant de plaisir à le lire que les précédents. J'ai aussi vraiment apprécié pouvoir lire une saga en entier, sans devoir attendre après le tome suivant, sans oublier un ou deux détails en passant d'un tome à l'autre. Du coup, comme j'ai une ou deux sagas qui m'attendent dans ma bibliothèque, je pense déjà à réitérer l'expérience d'en dévorer tous les tomes à la suite...

Respire, Mentir et Saisir de K.A. Tucker sont disponibles aux Éditions Hugo Roman.

lundi 25 novembre 2019

L'événement de la semaine, c'est le "Festival du Livre Romantique"


Oui, vous avez bien lu le titre, c'est un événement qu'il ne faut pas manquer cette semaine. Ce week-end du 30 novembre et 1er décembre se tiendra le premier Festival du Livre Romantique à Dunkerque ! Premier du genre dans ce coin au bord de mer, durant deux jours, c'est près de 150 auteurs qui seront présents et des dizaines de tables rondes et d'animations qui se succéderont.

150 auteurs oui, vous avez encore bien lu ! Pour vous donner l'eau à la bouche quelques noms (mais pas tous) : Amélie Antoine, Carène Ponte, Laure Manel, Tonie Behar, Marianne Levy, Mily Black, Marie Vareille, Alexis Aubenque, Clarisse Sabard, Cécile Chomin, Emilie Collins, Juliette Bonte, Tamara Balliana et tellement d'autres encore... La liste complète est ici !

Alléchant déjà tout cela non ? Vous en voulez encore ? Ok, alors des conférences, des jeux, des ateliers ou encore des échanges littéraires sont organisés le samedi et le dimanche. Vous voulez le programme complet, c'est juste ici !

Si avec tout ça, vous n'avez pas encore décidé de venir, tant pis vous raterez l'événement de cette fin d'année !

Pour ma part, j'y serais présente le dimanche toute la journée parmi les bénévoles ! Affublée d'un chouette tee-shirt bleu (enfin j'espère bien qu'il sera chouette) je serais présente dans les allées du Kursaal. Je n'hésiterais pas d'ailleurs à partager avec vous tout cela via Instagram, mon compte La_Dory cliquez. Alors on s'y verra ?



Informations pratiques.

Le lieu : 
Kursaal – Palais des congrès
Place du Casino, 59240 Dunkerque
À quelques mètres de la plage
Places de parking gratuites à 100 mètres (Piscine Paul-Asseman), et parking privé souterrain.

À l'intérieur du Festival :
Nous informons les visiteurs que pour des raisons de sécurité, les valises, sacs de voyage et sacs à dos volumineux sont interdits sur le Festival.
Des vestiaires sont à votre disposition à l’entrée de la salle. Le tarif est d'un euro pour la dépose d’un bagage et un euro pour un vestiaire manteau.
Sur place, les stands libraires du Furet du Nord et de La Mare aux Diables, peuvent recevoir des règlements en espèce ou par carte bancaire. Cependant, les stands d’éditeurs indépendants présents ne disposent pas tous d’un terminal de cartes bancaires, merci de prévoir un règlement en espèce ou par chèque pour ceux-ci.
Les visiteurs sont autorisés à venir avec leurs propres livres.

Restauration :
Food trucks sur le parvis
Stand crêpes et gaufres à l’intérieur du Palais des congrès
Nombreux restaurants le long de la digue de Malo-les-Bains, à quelques mètres du Palais des congrès.


C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?


Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Retour de flamme à la librairie des coeurs brisés de Annie Darling

Je suis en train de lire
Le choix d'une vie de Alia Cardyn

Je lirai ensuite
Je ne sais pas encore =) 

mercredi 20 novembre 2019

"Aux Livres Exquis" de Fanny Vandermeersch


Lassée par sa routine de mère au foyer, Chloé décide de tenter sa chance Aux Livres Exquis, un café littéraire qui recherche une serveuse. Cette place est alors l'occasion pour elle de faire de nouvelles rencontres tandis que son mari lui semble de plus en plus prendre ses distances avec elle. Quand elle découvre son portrait dessiné dans le carnet d'une cliente, elle se pose alors quelques questions...

Aux Livres Exquis de Fanny Vandermeersch est un roman qui traînait dans ma bibliothèque depuis un petit moment et j'ai enfin décidé de le lire.

En lisant le résumé et les premières pages de ce roman, je pensais être déjà conquise. On comprend tout de suite que Chloé va être à un tournant de sa vie, et ce livre m'a alors laissé sur ma faim.

Clairement, au fil de la lecture, on se rend compte qu'avec le résumé toute l'histoire est posée ne laissant aucune grande surprise. On suit Chloé à travers son quotidien, ses questionnements, mais tout est attendu, et même presque précipité !

Roman court, trop court même, j'ai eu l'impression que Fanny Vandermeersch passait un peu à côté de son intrigue. Tout va trop rapidement, tout est prévu presque planifié même dans le déroulement des chapitres, il n'y a vraiment aucune surprise malheureusement.

Aux Livres Exquis a l'avantage d'être un roman qui se lit rapidement, mais pour moi l'histoire aurait mérité d'être approfondie, il y avait matière à l'étoffer aussi bien sur la vie de Chloé, que sa relation avec David ou encore le mystérieux carnet aux croquis. C'est dommage, mais c'est un roman que je ne retiendrais pas longtemps dans mon esprit hélas... Enfin, à vous de vous en faire votre propre idée aussi !

Aux Livres Exquis de Fanny Vandermeersch est disponible aux Éditions Charleston.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
café littéraire
quotidien
tournant
amitié
croquis.

mardi 19 novembre 2019

"La vie est belle et drôle à la fois" de Clarisse Sabard


Lorsque sa mère l'a quasiment convoqué pour passer Noël en famille, Léna a pris sur elle pour accepter. Seulement, en arrivant dans son village natal, elle et son frère se rendent compte que leur mère a mystérieusement disparu. Ces fêtes de famille vont alors être l'occasion pour Léna de voir rejaillir certains secrets et souvenirs...

La vie est belle et drôle à la fois de Clarisse Sabard est un roman que j'avais maintenant depuis quelques mois dans ma liseuse attendant cette période de l'année pour le découvrir.

Léna, cette jeune femme qui déteste Noël et tout ce que cela engendre, est donc au cœur de ce roman. On passe alors avec elle en compagnie de son frère, sa nièce adolescente, son oncle prêtre et sa grand-mère loufoque, les quelques jours de fin d'année. Entre mystère, retrouvailles, souvenirs et secrets, tout va chambouler encore plus notre héroïne.

Ce roman est vraiment une jolie parenthèse de douceur, dès les premières pages, on s'attache à Léna avec cette impression que celle-ci devient notre amie. Ces quelques jours de fêtes de fin d'année passés avec elle, sont rythmés par l'humour, l'amour des siens, mais également par quelques douleurs qui refont surface.

Au fil des pages, cette famille haute en couleur nous fait sourire, rire et surtout nous attendrit. C'est le parfait reflet d'une famille contemporaine avec ses failles, ses défauts, mais aussi et surtout ses partages et son soutien indéfectible. 

Clarisse Sabard avec son écriture tendre et pleine de bons sentiments, nous enchante pour quelques heures avec La vie est belle et drôle à la fois. C'est doux, mais pas vraiment tout rose non plus, ça sent les fêtes de fin d'année, mais pas trop ! C'est un roman qui se dévore avec délice du début à la fin !

J'ai vraiment passé un très bon moment à me plonger dans cette lecture et c'est vraiment la période idéale pour découvrir La vie est belle et drôle à la fois. Alors maintenant munissez vous d'un plain, d'un bon chocolat chaud et faites la rencontre de Léna et sa famille sans plus tarder !

La vie est belle et drôle à la fois de Clarisse Sabard est disponible aux Éditions Charleston.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
Noël 
famille
souvenirs
retrouvailles
douceur.

lundi 18 novembre 2019

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?


Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Les fleurs sauvages de Holly Ringland 

Je suis en train de lire
Le Cupcake Café sous la neige de Jenny Colgan

Je lirai ensuite
Je ne sais pas encore =) 

dimanche 17 novembre 2019

Premier chapitre, premiers mots #2


Le premier chapitre d'un roman peut être déterminant, peut donner rapidement le ton de l'histoire qui se déroulera sous nos yeux, tout comme il peut être aussi déroutant ou intriguant. Du coup de temps en temps, je vous proposerais de découvrir les premiers mots d'un premier chapitre issu d'un roman lu, d'un roman en cours ou d'un roman seulement feuilleté, d'un roman m'appartenant, d'un roman emprunté ou d'un roman découvert au hasard. En soi, des premiers mots prémices d'une nouvelle histoire à découvrir...


Aujourd'hui je vous propose de découvrir les premiers mots de ma dernière lecture. Un roman emprunté à la médiathèque avec une histoire plus profonde qu'il n'y paraît dans ses pages.


"Dans une maison en bardeaux au bout du chemin, la petite Alice Hart de neuf ans, assise à son bureau devant la fenêtre ouverte, rêvait aux moyens de mettre le feu à son père. Sur le secrétaire en bois d'eucalyptus qu'il lui avait fabriqué, elle tenait ouvert devant elle un livre de la bibliothèque. Il contenait des récits sur les différents mythes du feu dans toutes les parties du monde. Malgré le vent du nord-est qui soufflait du Pacifique, porteur d'embruns, Alice sentait la fumée, la terre et les plumes brûlées. Elle lisait murmurant à voix basse.

Le phénix est plongé dans le feu et consumé par les flammes, pour être réduit en cendres et renaître reconstitué, régénéré - identique, mais en même temps différent."

lundi 11 novembre 2019

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?


Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Une rencontre au bord de l'eau de Jenny Colgan 

Je suis en train de lire
Aux livres exquis de Fanny Vandermeersch

Je lirai ensuite
La vie est belle et drôle à la fois de Clarisse Sabard. 

vendredi 8 novembre 2019

1.2.3... Ce mois-ci, je les lis


Et si je vous montrais trois titres que je lirais ce mois-ci ? C'est l'idée de ce rendez-vous. Même si ma liste de lecture évoluera au fil des jours, une chose est sûre, je lirais à coup sûr ces trois romans que je vous présente déjà.

Novembre est déjà bien installé, alors il est enfin temps de vous montrer les trois titres mis en avant ce mois-ci ! Alors cette fois-ci, on y retrouve aussi bien un livre emprunté, une nouveauté et une lecture qui sort de ma PAL. Et puis comme les téléfilms de Noël ont déjà commencé, je me suis dit que c'était aussi l'occasion de commencer à se mettre dans le thème avec les lectures...


Une rencontre au bord de l'eau de Jenny Colgan 

Flora MacKenzie a troqué sa vie londonienne pour ouvrir un charmant café au bord de l'eau sur l'île écossaise de Mure, où elle a retrouvé sa famille. Elle vit désormais avec Joel, son ancien patron au caractère bien trempé. Mais Flora va découvrir que la vie lui réserve de nouvelles surprises, comme ces baleines qui s'approchent de la plage. Est-ce un bon ou un mauvais présage ? Avec Lorna, sa meilleure amie institutrice sur l'île, elles vont au même moment découvrir l'histoire de Saïf, un médecin réfugié, qui va bouleverser les habitudes des habitants de la petite île.

_____

La vie est belle et drôle à la fois de Clarisse Sabard 

Léna n'en revient pas. Comment sa mère, qui l'a convoquée pour passer Noël dans la maison de son enfance, a-t-elle pu disparaître en ne lui laissant que ce message sibyllin ? La voilà donc coincée dans le petit village de Vallenot au coeur des Alpes de Haute-Provence et condamnée à passer la fête qu'elle hait plus que tout, entourée de sa famille pour le moins… haute en couleur ! Mais les fêtes de famille ont le don de faire rejaillir les secrets enfouis. Les douloureux, ceux qu'on voudrait oublier, mais aussi ceux qui permettent d'avancer...

_____

L'italienne qui ne voulait pas fêter Noël de Jeremie Lefebvre 

Francesca a quitté Palerme pour étudier la littérature à la Sorbonne. Suite à un défi amoureux, elle relève le pari d’annoncer à sa famille qu’elle ne réveillonnera pas avec eux : en quoi cela poserait-il problème dans sa famille athée, de gauche, respectueuse de la liberté de chacun ? Mais c’était oublier l’importance de Noël dans la Péninsule…
Comme au début d’un film d’horreur, Francesca débarque à Palerme sans se douter un instant des catastrophes qui s’apprêtent à déferler sur elle. Sa mère, son père, son frère et sa sœur vont, tout en prétendant accepter ses choix, s’employer à la faire changer d’avis, et recourir aux moyens les plus loufoques et les moins loyaux… Cette plongée cocasse dans une famille sicilienne d’aujourd’hui ne serait-elle pas aussi une exploration de nos propres névroses, de notre rapport à la tradition, à l’appartenance – et à la gastronomie ?
Une subtile comédie à l’italienne qui joue avec les clichés des névroses familiales, de la France et de l’Italie.

lundi 28 octobre 2019

"Un couple irréprochable" d'Alafair Burke


Alors qu'Angela mène une vie confortable auprès de Jason son mari brillant professeur d'économie et personnalité publique, tout bascule quand ce dernier est, un jour, accusé de comportement déplacé par une stagiaire puis de viol par une collaboratrice. Angela décide alors de jouer son rôle d'épouse modèle en défendant son mari avec ténacité, mais l'enquêtrice chargée de l'enquête est tout aussi tenace qu'elle. Peu à peu Angela doute de son mari, mais reste sur ses gardes afin de toujours protéger son propre secret personnel.

Je ne connaissais absolument pas Alafair Burke avant d'avoir Un couple irréprochable entre les mains, cela a donc été une totale découverte pour moi.

C'est donc l'histoire d'Angela, cette femme qui semble avoir une vie où tout lui réussi jusqu'au jour où son mari est alors accusé. On suit alors les événements qui résultent de cela, les questions et les doutes qui se multiplient dans l'esprit d'Angela, mais on découvre aussi le secret bien gardé qu'elle cache depuis des années.

Thriller psychologique, Un couple irréprochable est un roman qui nous plonge totalement dans les entrailles d'une affaire juridique aux multiples rebondissements. De l'accusation, aux interrogatoires, à la mise en place du procès, nous suivons tout au fil des pages et des chapitres. Ponctué de fausses pistes, de coups de théâtre et de bon nombre d'événements, rapidement, on se retrouve happer dans l'intrigue de ce livre.

Alafair Burke met en place une intrigue complexe, pleine de surprises, qui nous étonne jusqu'aux toutes dernières pages. Bien plus complexe qu'il n'y parait, c'est finalement autour d'Angela que tout se déroule, c'est elle au coeur de tout ! Abordant les thèmes de l'accusation, des abus sexuels, de la dénonciation, on sent que l'auteure sait de quoi elle parle, qu'elle a un vécu dans le monde juridique.

Un couple irréprochable est un roman que j'ai très apprécié, j'ai surtout beaucoup aimé l'aspect juridique de l'histoire, toutes ces étapes jusqu'au procès qu'on découvre et qu'on suit. Et puis l'intrigue qui ne cesse d'enfler, de prendre une autre tournure, jusqu'à un final auquel je ne m'attendais pas, tout cela fait que j'ai passé un très bon moment de lecture et en le refermant je me dis même qu'une suite se laisse facilement imaginer...

Un couple irréprochable d'Alafair Burke est disponible aux Editions Presses de la Cité.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
accusation
abus sexuel
justice
secret
intrigue.

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?


Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
La vie de A à Z de Debbie Johnson

Je suis en train de lire
L'oiseau rare de Emilie Collins

Je lirai ensuite
Je ne sais pas encore =)

mardi 22 octobre 2019

"En ton âme et conscience" de Claire Norton


Evan, en plus d'être un chirurgien reconnu et apprécié, a vraiment tout pour plaire. Seulement, au fond de lui, il garde le traumatisme d'avoir vu sa petite sœur Kelsie se faire enlever sous ses yeux, un drame qu'il ne s'est jamais pardonné. Un jour, Evan est abordé par un jeune garçon de 10 ans qui lui affirme alors que sa sœur est vivante et qu'elle a besoin de son aide. Concluant un marché avec ce dernier, Evan s'apprête à faire basculer son quotidien et sa vie.

Claire Norton est une auteure que je ne connaissais absolument pas avant de tomber un jour par hasard sur le titre En ton âme et conscience que j'ai donc voulu de suite découvrir.

Imaginez un peu le travail à faire pour réussir à grandir et se construire quand on a vu sa sœur se faire enlever et ne jamais réapparaître ? Imaginez alors ensuite, comment vous réagiriez si un jour quelqu'un vous annonçait qu'elle était toujours en vie quelque part ? C'est là toute l'histoire d'Evan, le personnage principal que nous suivons à travers les pages de ce roman.

En ton âme et conscience, c'est donc l'histoire d'Evan, de cette nouvelle inattendue concernant sa sœur Kelsie, tout comme lui, on a un peu de mal à croire que cela est vrai. Mais pour réussir à la retrouver, sa route va croiser celle d'une femme, une femme qu'il va alors aider à se relever, une femme qui va finir par entrer dans sa vie.

Ce livre ce n'est donc pas que l'histoire d'Evan, car au fil des premiers chapitres, nous faisons connaissance avec d'autres personnages. Mais pourquoi ? Comment ? Lorsque petit à petit l'histoire se tisse, que certains personnages en croisent d'autres, le livre prend une tout autre intensité, gagne en intérêt même et finit par complètement nous happer dans ses pages.

En ouvrant ce roman, je ne m'attendais pas à une telle histoire, à faire autant de découvertes au fil de ma lecture, à être surprise, et surtout bouleversée plus d'une fois. L'histoire d'Evan, mais aussi de tout ceux que nous croisons au fil des pages, est marquante, touchante, on s'attache à lui et aux autres, on s'émeut de la souffrance qu'ils subissent tous et on les accompagne dans des moments charnières de leur existence.

L'écriture agréable et sensible de Claire Norton fait que nous dévorons ce roman du début à la fin. Certains aspects de l'histoire semblent prévisibles, d'autres peuvent sembler incongrus si leur aspect n'est pas accepté par le lecteur, mais on se retrouve forcément à un moment ou un autre touché par l'histoire des personnages. En ton âme et conscience, aborde le thème du pardon, de la souffrance, de la résilience, des thèmes tous abordés avec sensibilité et justesse.

Personnellement, j'ai adoré ce roman, les multiples histoires qui finalement se jouent au fil des pages, les personnages qui se croisent et le lien qui se tisse finalement entre eux. Je me suis attachée à Evan, à ce qu'il est, ce qu'il ressent et j'ai littéralement dévoré ce roman le terminant je l'avoue quelque peu bouleversée. Après avoir lu En ton âme et conscience, je suis vraiment curieuse de découvrir le dernier-né de Claire Norton intitulé Malgré nous.

"La souffrance, c'est un ressenti très personnel... Qui s'exprime différemment d'une personne à l'autre. En tant que soignant, vous devriez le savoir, même si vous n'êtes pas psy. Regardez la femme dont je vous parle : elle a exprimé sa douleur en criant. Moi, je n'ai pas fait de bruit, mais j'ai préféré me détruire en silence."

En ton âme et conscience de Claire Norton est disponible aux Editions Robert Laffont et chez Pocket.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
enfance
drame
soeur
esprit
espoir

lundi 21 octobre 2019

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?


Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Te sentir renaître de Scarlett Cole

Je suis en train de lire
La ballade de Cass Wheeler de Laura Barnett

Je lirai ensuite
Lésions intimes de Christophe Royer

jeudi 17 octobre 2019

Chroniques Express #1 : "Les beaux bruns ténébreux cachent toujours quelque chose" de Sophie Duquesne et "Pourquoi il ne faut pas tuer (tout de suite) son voisin" de Laure Allard-D'Adesky et Fanny Bernard


Chroniques express ou le rendez-vous crée pour vous parler brièvement de quelques-unes de mes lectures. Quelques mots, un ressenti et le tour est joué =)




Résumé de l'éditeur : 
Selon moi, la vie se divise en deux univers parallèles : la dimension idéale – celle où tout se passe comme prévu, où les planètes sont alignées et où les nuages sont roses comme les barbes à papa – et celle où l’on se cogne l’orteil contre la table basse et où l’on oublie son parapluie un jour de mousson – autrement nommée « réalité ».
Dans la dimension idéale, mon plan pour les vacances était simple : ma bande de copines folles, une villa-palace avec piscine et, bien sûr, des cocktails trop chargés. Mais, dans la réalité, ma petite sœur et sa poisse légendaire se sont incrustées au dernier moment, les fameux cocktails m’ont envoyée à la case « gueule de bois monumentale » dès le premier jour, et… un cheval a atterri dans notre jardin. Détail surprenant : son propriétaire n’est autre que le beau brun du ranch d’à côté… Qui a dit que les mondes parallèles ne se croisaient jamais ?

J'aime assez découvrir les romans de cette collection prix mini de chez Harlequin, raison pour laquelle donc je me suis procurée Les beaux bruns ténébreux cachent toujours quelque chose de Sophie Duquesne.

L'histoire est rapidement posée, une bande de copines qui partent en vacances dans une super villa, quelques péripéties qui les entraînent à rencontrer le beau brun du ranch d'à côté. C'est avec beaucoup d'humour qu'on découvre cette histoire entre romance et feel-good book. Au fil des pages, on rit avec ces jeunes femmes, on s'amuse de leurs aventures, et parfois on n'en demande pas plus !

Roman qui se lit très rapidement, Les beaux bruns ténébreux cachent toujours quelque chose est une lecture idéale pour s'accorder une petite pause entre deux romans au suspens un peu plus aiguisé. Ce livre a répondu à mes attentes, à savoir offrir une lecture divertissante et amusante et réussir à me détendre. Donc si vous recherchez une petite lecture de ce genre, vous savez quoi faire...

Les beaux bruns ténébreux cachent toujours quelque chose de Sophie Duquesne est disponible aux Éditions Harlequin.




Résumé de l'éditeur :
Chère voisine, je vous rappelle que vous ne vivez pas seule dans cet immeuble.

Le voisin est un être râleur, intolérant et, dans le pire des cas, aigri : c’est un fait avéré et bien connu de tous. Le nouveau voisin de Sylvie, lui, est un spécimen particulièrement désagréable. Resté à l’état sauvage, cet individu n’a visiblement jamais appris les bases élémentaires de tout être civilisé. Déjà, il communique avec elle par lettres alors qu’un seul étage les sépare. Ensuite, il la traite de pachyderme et propose de lui offrir en cadeau de bienvenue… une paire de charentaises. Ça tombe bien, car Sylvie n’est pas vraiment une voisine comme les autres elle non plus…

Et un autre roman de la collection prix mini de chez Harlequin. Ici le résumé de Pourquoi il ne faut pas tuer (tout de suite) son voisin de Fanny Bernard et Laure Allard-d'Adesky m'a de suite bien plu.

Deux voisins, un différent du quotidien, c'est ce qui amène Sylvie à rencontrer son voisin du dessous ou plutôt à découvrir la lettre que celui-ci lui a adressé. Le point de départ est donné, entre les deux, la correspondance est lancée ! Nos deux personnages vont alors multiplier les lettres, les confidences même et l'attirance naît...

En ouvrant ce roman, je m'attendais à quelque chose de plus léger et amusant, peut-être parce que nous avons l'habitude en général de découvrir des personnages plutôt jeunes dans ce type de livres ? Ici, ils sont plus matures, plus âgés, chacun un vécu qui les a façonné. Alors certes, le lien se crée, apportant parfois un peu de piquant à cette drôle de relation, mais au vu du titre et du résumé j'espérais vraiment que l'humour soit beaucoup plus présent dans les pages de Pourquoi il ne faut pas tuer (tout de suite) son voisin.

Roman court et qui se lit rapidement, ce livre reste néanmoins quelque peu divertissant, mais je suis tout de même déçue de l'aspect plutôt sérieux au final de l'histoire entre ces deux personnages alors que le résumé pouvait plutôt nous faire penser à quelque chose de vraiment drôle. Un titre que je ne retiendrais pas malheureusement...

Pourquoi il ne faut pas tuer (tout de suite) son voisin de Fanny Bernard et Laure Allard-d'Adesky est disponible aux Éditions Harlequin.

mardi 15 octobre 2019

"Il était une voix" de Marina Al Rubaee


Marina est issue d'une famille considérée comme différente, différente car ses deux parents sont atteints de surdité. Dès son enfance, elle a alors appris à signer pour parler, à se manifester en allumant et éteignant les lumières au sein du domicile, à devenir aussi la voix et les oreilles de ses parents au fil des années. Petite fille, devenue femme trop rapidement, c'est ce que nous livre Marina au fil des pages.

Vous le savez, les témoignages ne sont pas vraiment ce que je lis le plus, loin de là. Alors quand j'en lis, je choisis toujours avec soin le sujet abordé, ici en croisant le résumé qui se cachait derrière Il était une voix, je n'ai donc pas hésité à vouloir en savoir plus sur l'histoire de Marina Al Rubaee.

Il était une voix, c'est donc l'histoire de Marina Al Rubaee, l'autrice décide de nous raconter son enfance, son adolescence, toutes ces années durant lesquelles elle a grandi plus vite que n'importe quel enfant de par son rôle d'aidant auprès de ses parents. Un aidant, c'est quelqu'un qui s'occupe de ses proches en situation de dépendance.

Naître de parents sourds, c'est toute l'histoire de Marina. L'autrice se livre alors avec sincérité et simplicité au fil des pages. Au fil des années, au fil des chapitres, on comprend alors le rôle qu'a eu cette petite fille, un rôle important que les autres enfants n'ont pas. Et à côté de cela, c'est aussi découvrir la claque que Marina s'est prise quand en entrant à l'école elle a découvert un tout autre univers, un univers fait de sons, de bruits, un univers dans lequel elle devait elle aussi parler.

Il était une voix est un témoignage vraiment intense et intéressant. On se rend compte que Marina Al Rubaee a vraiment dès son plus jeune âge fait preuve d'une grande maturité afin d'aider au mieux sa famille. Imaginer un peu une enfant de huit ans téléphonant au patron de son père afin de lui réclamer son salaire en retard, une enfant de douze ans gérant tous les documents avec l'administration apprenant à faire une déclaration d'impôts, une adolescente de quatorze ans obligée d'accompagner ses parents aux divers rendez-vous médicaux afin de les aider à se faire comprendre. Bref, autant de situations qu'on est loin d'imaginer finalement.

Et puis Il était une voix c'est aussi un témoignage très enrichissant. On apprend que la langue des signes est différente selon les pays, qu'il est nécessaire régulièrement de refaire les démarches pour être reconnu comme personne ayant un handicap, on découvre les petites astuces que mettent en place les sourds dans leur quotidien comme se signaler avec des codes lumineux, rattacher la sonnette à une alarme lumineuse. Mais, même si cela a du bien changer avec le monde connecté et les smartphones dont quasiment tout le monde est équipé maintenant, on se rend compte aussi que les personnes atteintes de surdité se trouvent rapidement bien démunis face aux autres, face à ceux qui ne prennent pas le temps de s'adapter un peu pour qu'ils les comprennent ou encore face à ceux qui ne leur prêtent pas la même occasion qu'aux autres car ils sont sourds.

Bref, vous l'avez compris, Il était une voix est un témoignage très enrichissant, très intéressant. Marina Al Rubaee livre un récit sur un sujet trop peu abordé avec simplicité, mais aussi sincérité. L'autrice ne cherche qu'à livrer son histoire, sans vouloir apitoyer les autres, sans vouloir se mettre avant, mais simplement pour montrer que son rôle d'aidant a débuté très tôt, mais a été nécessaire pour sa famille. Une histoire qui ne peut nous laisser insensible. L'autrice ne cherche qu'à livrer son histoire, sans vouloir apitoyer les autres, sans vouloir se mettre avant, mais simplement pour montrer que son rôle d'aidant a débuté très tôt, mais a été nécessaire pour sa famille.

"Les mots ont un pouvoir dont on use parfois à mauvais escient. Mal employés, ils abîment les gens, les rapetissent de l’intérieur, enlèvent leur valeur intrinsèque et leur estime d’eux-mêmes. Les mots condamnent, les mots tuent."

Il était une voix de Marina Al Rubaee est disponible aux Editions Mazarine.

Merci à NetGalley & Mazarine

5 mots en bref pour décrire ce livre :
témoignage
surdité
enfance
responsabilités
aidant.

lundi 14 octobre 2019

"Nous étions merveilleuses" de Laure Rollier


Noémie, Lisa, Marion et Stéphanie sont quatre amies dont l'amitié s'est forgée au fil des années. À dix-huit ans elles ont vécu un voyage inoubliable qui a scellé leur amitié pour toujours, aujourd'hui quatorze ans après elles refont le même afin de revivre le périple de leur jeunesse, ce nouveau voyage sera sûrement l'un des plus importants de leur existence.

Laure Rollier est une autrice dont j'avais vu passer bon nombre de fois le nom avec son premier roman Hâte toi de vivre que je n'ai pas encore lu. En découvrant ce nouveau titre Nous étions merveilleuses, il était impensable que j'attende encore de découvrir sa plume.

Les mouettes, voilà comment sont surnommées ces amis qui ont vu la distance géographique s'installer entre eux au fil des années, mais jamais cette amitié si intense qu'elles partagent. Ce périple qu'elles entreprennent toutes ensemble de nouveau, s'avère être plus intense, plus profond qu'elles ne le pensaient, et cette parenthèse dans leur quotidien sera plus bénéfique qu'elles ne pouvaient l'imaginer.

"On se disait qu’un jour nous n’aurions plus l’océan pour nous apaiser mais que notre amitié, elle, suffirait à nous aider à respirer."

Alors que le résumé de Nous étions merveilleuses peut sembler annoncer une histoire toute tracée, au fil des pages c'est tout autre chose que nous découvrons. Noémie, Lisa, Marion et Stéphanie, ces amies très unies vont nous amener à nous replonger nous-même dans notre adolescence, à nous poser la question de la place de l'amitié dans notre vie, et entres rires et larmes ce périple va autant nous toucher qu'elles.

En ouvrant Nous étions merveilleuses, je ne m'attendais pas à être autant chamboulée, à être totalement happée par cette histoire qui gagne en intensité émotionnelle au fil des pages. Noémie, Lisa, Marion et Stéphanie sont quatre nanas que j'ai suivi avec beaucoup de plaisir et de tendresse dans leur joyeux périple, joyeux périple oui, mais jusqu'à un final qui lui s'avère être bouleversant.

Avec une écriture certes simple, mais douce et tendre, Laure Rollier livre ici une histoire très intense. L'autrice à travers l'histoire de ces personnages abordent des thèmes doux et durs, amène le lecteur à passer du rire aux larmes, nous parle d'amitié, de partage, mais aussi de pardon et de résilience. Laure Rollier, à travers un roman plutôt court, offre un véritable cocon dans lequel nous nous immergeons totalement, avant presque de nous effondrer en comprenant la finalité de ce voyage.

Honnêtement, j'ai adoré Nous étions merveilleuses, j'ai eu un véritable coup de coeur pour ce roman que j'ai trouvé tellement intense, fort et profond. Pas besoin d'envolée lyrique, de vocabulaire complexe, quand l'écriture de Laure Rollier se suffit à elle-même et apporte ce qui est simplement nécessaire à son histoire. Même si j'ai ri plus d'une fois avec Noémie, Lisa, Marion et Stéphanie, j'ai refermé ce roman avec quelques larmes au coin des yeux, mais aussi un sourire sur les lèvres. Je vous conseille de découvrir très vite Nous étions merveilleuses !

"Nous avançons sur un échiquier géant où tous les coups sont permis, où l’on peut à tout moment perdre la reine et se retrouver seule pour protéger la tour."

Nous étions merveilleuses de Laure Rollier est disponible aux Editions Mazarine.

Merci à NetGalley & Mazarine

5 mots en bref pour décrire ce livre :
amitié
voyage
souvenirs
émotions
sentiments.