jeudi 16 février 2017

"Dompteur d'anges" de Claire Favan : prenez-vous une véritable claque !


Max Ender est envoyé en prison pour un meurtre qu'il n'a pas commis. Le jeune homme accusé d'avoir tué un enfant, est jeté littéralement en pâture aux autres détenus sans que ceux-ci soient inquiétés. Victime des pires violences et sévices, lorsque Max est finalement innocenté, c'est un tout autre homme qui quitte les murs de la prison. Max est désormais empli de vengeance, il déteste cette société qui l'a condamné à tort et a un plan machiavélique pour se venger de ses bourreaux. Il enlève alors leurs enfants, et va mettre plusieurs années à les transformer en véritables prédateurs prêts à tuer. Tout est maîtrisé, calculé, tout, jusqu'au jour où l'un de ses chers petits anges vengeurs réussit à s'échapper...

L'année dernière, Claire Favan offrait Serre-moi fort, un roman tellement marquant et maîtrisé que c'était pour moi LE livre de l'année 2016. Avec Dompteur d'anges, j'en attendais donc beaucoup, tout autant, et même plus avouons-le. Toutes mes attentes ont été plus que comblées !

Difficile d'en dire plus sans vous en dévoilez trop ! L'histoire de Max n'est que la partie émergée de l'iceberg, imaginez donc un peu, ce que vous réserve la suite. Max, dès les premières pages, on s'attache à lui, il a tout du jeune homme bon et serviable, alors quand il est envoyé en prison et qu'il y subit toutes ces violences le lecteur est sous le choc. Sous le choc, mais ce n'est rien à côté du moment où on découvre ce qu'il est devenu, à partir du moment où là, on le hait définitivement.

"Le Max Ender qui a pénétré dans ces murs n'existe plus. Celui qui a surgi des ruines de sa personnalité fracassée, de son corps martyrisé et de ses lectures orientées, personne ne le connaît, pas même Max. Mais il est impatient de tester sa détermination à rendre les coups."

Dès le début le ton est donné, l'auteure ne nous fait pas languir et on fonce tête baissée dans l'histoire. Comme pour son précédent, Dompteur d'anges est divisée en trois parties. Trois parties qui offrent chacune d'entre elles son lot de surprises, de rebondissements, de chocs même. La haine, la vengeance, la violence, la folie meurtrière se succèdent au fil des pages. Je me suis dit bon nombre de fois "mais comment avoir une telle idée ?". 

Ce qui est fascinant avec Claire et avec les personnages qu'elle nous propose, c'est qu'elle ne se contente pas de nous les poser là comme ça dans son histoire. Non, elle remonte dans l'histoire de ceux-ci, elle remonte jusqu'à l'origine du mal qui s'est insinué en eux. On comprend donc ce qui s'est passé depuis le début, l'élément déclencheur du pourquoi et comment. Le lecteur se retrouve vraiment face à un mal puissant, qui fait froid dans le dos, un mal même qu'on imaginerait sans doute pas.

Depuis quelques années, je répète que Claire Favan est une des nouvelles grandes plumes du thriller français. Avec Serre-moi fort, elle avait déjà passé une nouvelle étape, avec Dompteur d'anges, elle en a encore passé une. L'auteure a une maîtrise vraiment exceptionnelle du suspens et de l'intrigue. Chaque nouveau roman offre une intrigue originale et tellement saisissante. Ne vous attendez pas à une histoire toute tracée non, c'est ça qui est génial ! L'auteur n'a de cesse d'offrir de nouveaux rebondissements, dans chaque recoin là où vous ne vous y attendez pas se trame quelque chose. Un, deux, trois rebondissements ? On ne les compte plus ! Le lecteur est sans cesse bousculé, tout est toujours remis en question, jusqu'à la toute dernière page, on ne sait à quoi s'attendre. 

L'écriture de Claire Favan est des plus juste, incisive et permet au lecteur d'entrer totalement dans l'histoire qu'elle propose. Tout est approfondi au plus juste, chaque détail compte. Ses personnages sont plus vrais que nature, ils marquent le lecteur. Tout marque le lecteur dans ce roman d'ailleurs. L'auteure réussit à faire monter la pression, instaure une tension toujours plus forte au fil des pages, et alors qu'on se dit qu'elle a déjà atteint le point de non-retour, elle nous offre une fin... quelle fin ! On ne s'y attend pas, on en écarquille les yeux presque.

Dompteur d'anges est clairement un très très grand thriller psychologique. C'est un de ces thrillers qui nous retourne la tête, nous marque le cœur et l'esprit, un de ceux qui jouent avec nos nerfs du début à la fin, mais quand on le referme, on en redemande ! 

Vous l'avez compris, il s'agit ici d'un immense coup de cœur pour ce roman ! Je l'avoue Claire Favan est bel et bien l'auteur de thriller français que je préfère et puis j'ose aussi le dire, l'attente va être très longue en attendant le prochain... Dernière petite chose, vous risquez de croiser Nicolas Lebel et Olivier Norek ainsi que leurs personnages dans Dompteur d'anges, si si, croyez-moi et ouvrez l'œil... 

Dompteur d'anges de Claire Favan est disponible dès aujourd'hui aux Éditions Robert Laffont dans la collection La Bête Noire, foncez vous le procurer !

5 mots en bref pour décrire ce livre :
coup de poing
original
percutant
saisissant
haletant.

2 commentaires:

  1. On ne sent pas du tout que tu l'adores ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue xD
      Mais face à un roman et un auteur de cette qualité, ça se doit d'être souligné encore et toujours :D

      Supprimer