mardi 28 février 2017

"Quelqu'un à qui parler" de Cyril Massarotto : coup de coeur pour ce livre qui fait du bien.


Alors qu'il fête seul son trente cinquième anniversaire, Samuel réalise qu'il n'a personne appeler, personne à qui parler. Un seul numéro lui revient en mémoire, celui de son enfance, le numéro de la maison de son enfance. Une idée folle germe dans son esprit, et s'il appelait pour voir ?Alors qu'il fête seul son trente cinquième anniversaire, Samuel réalise qu'il n'a personne à appeler, personne à qui parler. Rapidement pour Samuel appelait l'enfant qu'il était devient un rituel quotidien, chaque soir, ils échangent, se confient, mais que dire au petit garçon qu'on était ? Samuel prend conscience que tout ce qu'il est devenu aujourd'hui, ce n'était pas ce qu'il avait imaginé...

Ayant déjà eu l'occasion de lire Cyril Massarotto il y a quelque temps, en apprenant que l'auteur sortait un nouveau roman, je n'avais qu'une hâte celle de pouvoir le lire. Son écriture m'avait marqué par sa douceur, par les émotions qu'il réussissait à faire passer et Quelqu'un à qui parler ne fait que confirmer tout cela.

Le résumé était prometteur et l'histoire l'est tout autant. En rencontrant Samuel, nous faisons la connaissance d'un homme qui semble plutôt seul, qui semble même se cacher un peu de tous derrière sa barbe et ses longs cheveux. Derrière tout cela, se cachent en fait une grande sensibilité et une timidité. Lorsque cette occasion unique de parler à l'enfant qu'il était lui est donnée, c'est bien entendu une véritable surprise, mais aussi rapidement une grande émotion pour lui. Ils échangent sur leur vie d'avant et actuelle, mais devant les nombreuses questions de son "petit moi" comment finalement lui avouer vraiment tout ? Le petit Samuel de dix ans amène alors à travers certaines questions, mais aussi réflexions, le Samuel d'aujourd'hui à se remettre en question finalement.

"L'enfant que j'étais n'aime pas l'adulte que je suis devenu. Y a-t-il pire chose qui puisse arriver, dans la vie ? A trop me laisser porter par le cours des choses, à trop laisser la vie choisir à ma place, j'ai abandonné mes rêves : j'ai trahi mon âme d'enfant."

Avec cette idée originale de pouvoir parler à l'enfant que Samuel était, Quelqu'un à qui parler est un livre sur la vie tout simplement. Sur l'enfance et nos rêves d'enfant, sur l'amitié, l'amour, mais aussi cette part d'enfant en nous que vous devons garder. A travers cette histoire, entre sensibilité et pointes d'humour se cache un véritable message, un message qui nous touche en plein cœur. Cyril Massarotto nous remue gentiment au fil des pages, autant que son personnage principal, le lecteur est amené à prendre conscience qu'il ne faut pas oublier l'enfant que nous fussions. Le lecteur se surprend alors à replonger aussi dans sa propre histoire, dans sa propre enfance avec tous ses souvenirs qui refont surface. De quoi être ému, mais de quoi être heureux également. 

L'écriture de Cyril Massarotto est douce, tendre, parfaitement juste. On sent que l'auteur a une véritable tendresse pour ses personnages et leur histoire. Les sentiments et les émotions nous mettent même à fleur de peau parfois. L'auteur nous entraîne au fil des pages dans une histoire qui fait sourire tout autant qu'elle touche. C'est délicat, ça fait du bien. C'est ça que j'aime chez Cyril Massarotto

Voilà, Quelqu'un à qui parler est un livre qui fait du bien. Un de ceux qu'on a envie de serrer dans nos bras, qui nous réconforte qu'importe la journée que nous venons de passer. C'est une histoire sans prise de tête, sans imbroglio, mais qui offre tout de même ses petits tracas. Quelqu'un à qui parler est un de ces livres doudou qu'on pourra ressortir quand ça ne va pas, parce que l'écriture de Cyril Massarotto est comme une thérapie, un peu comme un baume qu'on passe et qui guérit nos petits soucis pour quelques heures.

Je ne peux que vous conseiller ce livre qui est un vrai coup de cœur ! Il vous fera sourire, vous touchera plus d'une fois, vous réconfortera et peut-être vous aidera également un peu... Que diriez-vous aujourd'hui, à l'enfant que vous étiez ?

"L'amitié ça ne se demande pas, ça ne se réfléchit pas, on n'élabore pas de tactique pour trouver un ami, on n'offre pas de fleurs, on n'envoie pas de regards en coin séducteurs et équivoques... D'ailleurs je ne crois pas que qui que ce soit ait entendu des choses telles que : "Tu as vu la façon dont il te regarde, celui-là ? Je crois qu'il y en a un qui a envie d'être ami avec toi, petite chanceuse !", ou bien : "J'vous préviens, les gars, ce soir on sort en boîte et j'me fais une amie direct !" Non, l'amitié, c'est beaucoup plus subtil."

Quelqu'un à qui parler de Cyril Massarotto est disponible chez XO Editions.

Merci aux Editions XO.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
douceur
dialogue
tendresse
enfance
rêves.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire