vendredi 7 avril 2017

"Comment papa est devenu danseuse étoile" de Gavin's Clemente-Ruiz


À 47 ans, Lucien Minchielli est au chômage et passe ses journées vautré dans le canapé. Il ne fait plus rien, n'aide pas sa femme dans les tâches quotidiennes et rechigne à sortir. Un jour, subitement, il reprend le sport et le comble s'inscrit à un cours de danse dans l'école de danse de sa fille Sarah. Cette envie subite de Lucien divise sa famille, sa femme et sa fille courent se réfugier chez la mère de celui-ci, ancienne danseuse du Bolchoï, seul Paul, son fils, semble prêter un intérêt à cette lubie soudaine. Mais que cache ce désir de Lucien de se mettre à la danse ? Pourquoi semble-t-il soudain tellement investit dans ce projet ? Sa famille n'est pas au bout de ses surprises...

Vous l'avez sans doute remarqué, les Éditions Mazarine trouvent souvent leur place par ici. C'est une maison d'Édition que je suis depuis son lancement et que j'apprécie beaucoup, alors je dois avouer que j'ai pour objectif de réussir à lire tous les romans qu'ils proposent ! Projet ambitieux, je l'avoue, mais je vais y arriver, j'y crois. Alors quand je suis tombée par hasard à ma médiathèque sur Comment papa est devenu danseuse étoile de Gavin's Clemente-Ruiz, je n'ai pas hésité une seule seconde à le glisser dans mon sac...

Lucien Minchielli avec ses journées interminables à traîner en jogging et à ne rien faire, vit plutôt mal son chômage et sa famille commence à avoir du mal à le supporter, mais lorsque ce désir de se mettre à la danse apparaît soudainement personne ne comprend. La famille se divise, tandis que Paul semble spectateur de tous les événements qui s'enchaînent, pour la mère et la fille, c'est vraiment une toute autre histoire et la famille semble voler en éclats.

"Aujourd’hui, ça fait 1 an 4 mois et 13 jours que papa a été viré de son entreprise de photocopieurs. Plus d’un mois qu’il court, matin et soir. Et, désormais, il danse. En plus d’Usain Bolt, on a maintenant Benjamin Millepied à la maison. Il part tôt, rentre tard, haletant et rougeaud, tout transpirant. Maman, elle, se prend pour une mère célibataire. Elle s’est fait une raison."

Je ne m'attendais pas à cette histoire, je dois avouer, à tout ce que cache ce fameux espoir de devenir danseuse étoile. Comment papa est devenu danseuse étoile cache en fait une lourde histoire de famille, une histoire qui nous en plus de nous faire sourire et rire réussira aussi à nous toucher. Derrière l'humour du texte, et même de la couverture, il y a une véritable profondeur et une véritable quête (presque une quête d'identité même).

Comment papa est devenu danseuse étoile est un livre qui offre sa dose d'humour, mais aussi sa dose de tendresse. Cette histoire de famille est touchante, Lucien est attachant et nous comprenons son désir de réussir quand on connaît ce qui se trame derrière tout cela. On découvre aussi une relation père/fils qui s'avère plus profonde qu'il n'y parait, on y croise aussi cette possibilité d'offrir à tout le monde, peu importe leur physique, de devenir des étoiles montantes de la danse.

Gavin's Clemente-Ruiz a une écriture fluide et plaisante à lire. Même si je m'attendais à une histoire presque totalement loufoque au vu de la couverture et du titre, ce n'est pas l'histoire aussi drôle que j'espérais, mais ce n'en est pas une déception pour autant. J'ai aimé découvrir cette histoire dont je ne me doutais pas, et la lire du point de vue de Paul n'en est que plus plaisant, car il offre une jeunesse et un dynamisme à celle-ci.

Avec une histoire originale, ce roman aborde bon nombre de thèmes moins légers qu'ils n'y paraissent. C'est frais, tendre, dynamique, ça nous fait rire et sourire et ça se lit facilement et rapidement le rendant accessible à tous alors laissez-vous tenter ! On s'étonnerait presque à faire quelques entrechats durant notre lecture...

Comment papa est devenu danseuse étoile de Gavin's Clemente-Ruiz est disponible aux Éditions Mazarine et depuis peu également au Livre de Poche.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
humour
famille
projet
danse
tendresse.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire