jeudi 7 septembre 2017

"Police" d'Hugo Boris


Appelés pour une mission particulière, Virginie, Erik et Aristide vont se confronter durant quelques heures à une situation particulière. le temps d'un transfert en voiture, tout sera bousculé, tout risque même de basculer et dans Police vous serez alors plongés dans un huis clos qui ne vous laissera pas indifférent.
Le temps d'une mission, Virginie, Erik et Aristide doivent escorter un jeune étranger à l'aéroport afin que celui-ci retourne dans son pays. Loin de leurs tâches quotidiennes, les trois policiers sont alors confrontés à tout autre chose, à une détresse humaine dont ils prennent conscience chacun leur tour. Pour Virginie, qui est déjà en pleine remise en question, il est juste impossible de rester inactive face à cette situation. La jeune femme bouillonne à l'intérieur et est prête à tout pour éviter à cet homme une mort certaine dans son pays...

Premier roman que je lis d'Hugo Boris et je dois dire que celui-ci m'a marquée. Police est un roman court de moins de 200 pages mais qui sont largement suffisantes pour nous offrir une histoire vive, marquante, percutante dont on risque de se souvenir.

On rencontre donc Virginie, policière et maman qui concilie vie professionnelle et vie de famille difficilement surtout en ce moment. En acceptant la mission de reconduire cet étranger à l'aéroport, elle va vite être confrontée à ses idées et va finir par vouloir sauver cet homme en passant outre son uniforme. Mais aux côtés d'Erik et d'Aristide comment faire ? Rapidement elle prend conscience, et nous aussi, que les deux hommes ne sont pas indifférents à cette situation et qu'eux aussi souhaiteraient une autre issue.

Le temps de quelques heures, de quelques pages, on partage le quotidien de trois policiers. Un quotidien dur, éprouvant, imprévisible et loin de ce que l'on peut imaginer. Ils sont confrontés à bien des situations qu'on connaît plus ou moins mais ici sont surtout confrontés à la détresse humaine. Comment accepter cette mission et la faire jusqu'au bout ? Comment aider cet homme quand on sait l'issue qui l'attend ? Autant de questions, de doutes même qu'on se pose avec ces trois personnages. Virginie nous touche, nous émeut et on en vient presque à l'admirer. Mais l'admirer alors que celle-ci agit comme nous l'aurions probablement fait... ?

L'écriture d'Hugo Boris est vivante, prenante, vive. L'auteur nous emmène dans cette histoire sans détours et réussit à faire un huis clos saisissant dont on ne s'attend pas vraiment. Il réussit à faire que le lecteur partage les émotions, les contradictions ou encore les espoirs de Virginie, on s'imagine à la place des ces policiers traversant aussi bien les rues de Paris mais aussi traversant une part de leur existence.

Loin des clichés sur les "flics" ici on est même dans une véritable part d'humanité. Cette humanité qui s'éveille en nous sans prévenir, celle qui fait qu'on est prêt à se battre contre des règles établies, des codes qu'il nous faut respecter et qui nous fait hésiter entre droit et devoir... En lisant Police le lecteur est discrètement aussi poussé à réfléchir à tout cela.

Faisant cruellement écho à des situations qui doivent se jouer quotidiennement dans notre pays et à travers le monde, Police est un livre à lire absolument ! Se lisant d'une traite, l'écriture d'Hugo Boris vous entraînera dans une course contre la montre qui vous bousculera jusqu'à une confrontation sur les pistes de l'aéroport qui fera basculer plus d'une vie...

N'hésitez pas un seul instant à découvrir Police d'Hugo Boris disponible dès aujourd'hui aux Editions Pocket

5 mots en bref pour décrire ce livre :
flics
actualité
humanité
réflexion
huis clos.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire