mercredi 13 septembre 2017

"Une robe couleur de vent" de Sophie Nicholls


La petite ville de York voit arriver un jour Fabia Moreno et sa fille Ella. Fabia, qui a un véritable talent pour habiller et dénicher la robe idéale correspondant à chaque cliente, ouvre un magasin de vêtements vintage. Rapidement, celui-ci rencontre du succès grâce aux bouches à oreille, mais attise aussi les jalousies. Fabia et sa fille attirent les regards et Ella est une adolescente plutôt mystérieuse. Des rencontres vont se faire, l'amour va même frapper à leur porte, mais un secret semble aussi entourer nos deux femmes.

Une magnifique couverture et un titre léger, Une robe couleur de vent de Sophie Nicholls a attisé ma curiosité et d'autant plus qu'après avoir lu le résumé je me disais que cela offrait mille et une possibilités à cette histoire.

L'histoire se centre donc autour de Fabia et sa fille Ella qui viennent d'arriver à York. Rapidement, on parle d'elle dans tout le quartier, la notoriété de Fabia gonfle rapidement et son exubérance conquis plus d'une cliente. Ella quant à elle, découvre son nouvel environnement et se lie rapidement d'amitié avec un de ses camarades. Et pourtant, les jalousies se dévoilent petit à petit et la relation mère fille semble s'étioler au fil du temps. Un secret se cache derrière cela, on le sent, on le devine, mais Sophie Nicholls laisse cette impression flotter du début à la fin.

Une robe couleur de vent n'est pas un roman léger comme on pourrait s'y attendre. C'est un roman profond, lent, qui offre une histoire qui se découle au fil des pages sans réel suspens grandissant. On sait qu'il y a uns secret, un mystère autour de Fabia, mais ce n'est pas une impression qui croit au fil des pages, c'est plus comme si quelque chose flottait dans l'atmosphère et attendait juste son heure pour être révélé au grand jour

Ce roman met en avant la relation mère fille puissante qui unit Fabia et Ella, elles ont pratiquement passé toute leur vie seulement à deux, mais aujourd'hui des hommes s'invitent dans leur vie. C'est une relation fusionnelle qui doit s'adapter à ces changements, une relation que chacune, pourtant, se veut de préserver au mieux. Une robe couleur de vent, c'est une histoire de femmes et une histoire familiale.

L'écriture de Sophie Nicholls est douce, lente, tantôt légère et tantôt plus grave. L'auteure a su insuffler à son roman un rythme particulier, un rythme qui nous envoûte presque de pages en pages. L'histoire de Fabia et Ella nous entraîne dans leur quotidien et on se fait une place auprès d'elles sans difficulté. Ce mystère, ce secret qui ne se dévoile qu'à la fin, pèse sur l'atmosphère de ce roman, mais le lecteur finit par ne pas se poser réellement la question, on sait qu'on finira par tout savoir de toute façon.

Une robe couleur de vent n'est donc pas un roman léger comme on pourrait le croire aux premiers abords, c'est une histoire profonde, une histoire qui touche profondément ces deux femmes et une histoire qui se lit sans précipitions. J'ai beaucoup apprécié cette impression de lenteur qui se dégage de l'écriture de l'auteure, cette sensation que l'histoire va à son rythme sans se préoccuper d'y insuffler un vent de suspens qui nous tiendrait en haleine. C'est une lecture qui change par cette particularité que j'ai ressenti, et que j'ai alors beaucoup apprécié.

Une robe couleur de vent de Sophie Nicholls sera disponible le 4 octobre chez Préludes Éditions.

Merci à NetGalley & Préludes.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
nouveauté
famille
mode
jalousie
amour.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire