lundi 11 juin 2018

La chronique de Lili #9


Lili, ma sœur, est aussi une grande lectrice et plus particulièrement de thrillers et polars. Je lui ai alors proposé d'avoir une petite chronique de temps en temps pour parler de livres, de ce qu'elle veut même ayant un rapport avec ceux-ci, chose qu'elle s'est empressée d'accepter. Vous aurez donc l'occasion dorénavant de retrouver "La chronique de Lili" et c'est elle qui parlera un coup littérature, bibliothèque, auteurs, salons et j'en passe...


______________

Pour ce mois de Juin, je vais vous parler d'une lecture totalement différente de mon genre littéraire. J'ai vu passer le mois dernier un post sur la page Facebook des éditions de l'Archipel, qui proposait une sélection de livres à chroniquer en postulant via un lien. Je me suis dit pourquoi pas essayer. J'ai donc tenté ma chance en me disant que je ne ferais pas partie de cette sélection étant donné que je n'avais ni blog , ni page dédiée a mes lectures et encore moins un grand nombre d'abonnés sur Instagram. 

À ma plus grande surprise, j'ai trouvé dans ma boite aux lettres le livre qui correspondait à ma demande. Une histoire vraie, bien loin de mes fictions policières. Dans ce petit article je vais donc vous parler du livre On m'a volé ma vie de Jaycee Dugard à ma façon, loin des retours de blogueurs que je ne sais pas faire.

Résumé :
Kidnappée à l'âge de onze ans , Jaycee restera prisonnière de son bourreau pendant dix huit longues années.
Dix-huit ans de vie volés, dix-huit ans sans avoir le droit de prononcer sa véritable identité à vivre un véritable calvaire.
En 2009, tout prend une autre tournure. Libérée de ce calvaire, elle retrouve l'air libre totalement perdue et avec deux petites filles. Ces filles ….

"Jusqu'en 1991, j'étais une enfant comme les autres. Je faisais des choses normales. J'avais des amis et une famille aimante, mais un jour, on m'a volé ma vie…"

J'ai beaucoup aimé lire ce témoignage. Un témoignage poignant, terrifiant qui nous plonge littéralement dans ces dix-huit années de séquestration. Tout au long de ce récit, vous découvrirez, ressentirez le calvaire qu'à vécu Jaycee Dugard. De chapitres en chapitres, Jaycee Dugard nous livre avec détails ces 18 ans de séquestration. Des scènes démentes, horribles et incompréhensibles. Nos émotions sont torturées pendant cette lecture, j'ai même du mal à réaliser que l'être humain est capable de faire ce genre de chose. Des chapitres divisés, on passe du passé au présent totalement hallucinants.

Personnellement, même si on ne peut vraiment pas se mettre à la place de la victime, mais je n'aurai pas réussi à endurer un dixième de ce qu'elle a vécu. Un témoignage à lire sans hésitation afin de réaliser que le monde contient vraiment des êtres humains atroce capable de faire subir des horreurs aux autres.

Merci aux Éditions de l'Archipel pour cette découverte.

" Lire m'apporte une évasion. Cependant, je me pose la question : à quoi est-ce que j'essaie d'échapper ? Je ne sais pas, je m'efforce. Sans doute de me fuir moi-même."

Pour retrouver les Editions Archipel :

- Lili -

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire