jeudi 16 mars 2017

"Ne parle pas aux inconnus" de Sandra Reinflet


La fin du lycée devait être une fête, une libération, un nouveau départ même, mais pour Camille depuis qu'Eva ne répond plus à ses sms ou appels, elle est face à un terrible silence. Son été sans sa fidèle amie, et même plus, risque d'être terne et ennuyeux surtout que malgré son âge sa mère ne cesse de ponctuer son quotidien de "ne pas" comme "ne parle pas aux inconnus", "ne sors pas le soir", "ne pas", "ne pas"... Sur un coup de tête, Camille décide de partir, de partir retrouver sa chère Eva et de fuir le cocon familial qui l'étouffe. Un voyage à travers l'Europe avec son sac à dos seulement sur les épaules qui va la mener à rencontrer bon nombre d'inconnus et à leur faire confiance, ces inconnus l'aideront dans sa quête, mais surtout l'aideront à se trouvait elle-même, car Camille ne se doute pas que cette fuite va surtout lui permettre de se découvrir elle-même... 

Une jeune fille qui s'émancipe un peu de sa vie quotidienne et décide de partir à l'aventure, il n'en fallait pas plus pour que je sois tentée par Ne parle pas aux inconnus de Sandra Reinflet.

On rencontre Camille lors d'un "rite de passage" qu'est le bac, la fête qui suit, cette liberté qu'on éprouve presque à ce que ce soit derrière nous. Ce sentiment d'euphorie la quitte rapidement lorsque son amie Eva ne répond plus à aucun de ses messages. Elle se retrouve face à l'absence, au silence, se sent délaissée même par celle-ci. Et on découvre alors Camille comme une jeune fille qui semble fragile et perdue sans son Eva. Lorsqu'elle décide de partir sur ce coup de tête, on sent que c'est pour fuir sa famille, sa mère surtout et retrouver Eva n'est qu'un prétexte. Camille part à l'aventure, une aventure qui va la marquer plus qu'elle n'imagine et qui va finalement la rapprocher de sa famille...

Quel livre ! Je l'ai dévoré d'une seule traite en une soirée tellement Camille a su me toucher. Cette jeune fille a qui on s'attache rapidement est le reflet de la jeunesse de notre société actuelle, mais également le reflet d'une envie de liberté. 

"Moi, j'espère que devenir adulte, c'est pas forcément ne plus être une enfant. J'espère qu'on peut vieillir sans ternir, sans s'interdire tout ce qui n'est pas "sérieux", sans renoncer comme elle."

On la suit donc dans la fuite de son quotidien, la fuite de la routine et surtout la fuite de cette relation avec sa mère. Rapidement, avant elle surement, on se rend compte que finalement ce voyage qui la mène à travers l'Europe est une véritable quête de soi. Elle se cherche, se découvre tout en faisant des rencontres, découvre d'autres valeurs et la fin démontre quelle évolution cela lui a permis d'avoir en seulement quelques semaines. 

Sandra Reinflet a une écriture douce, sensible, mais addictive et particulièrement juste. En utilisant la deuxième personne du singulier à de multiples reprises tout au long de son roman, Camille interpellant Eva, c'est le lecteur surtout qu'elle interpelle plus d'une fois. Elle le met face aux réalités, face aux choix, aux doutes et hésitations de Camille et face à son histoire. L'auteure propose avec Ne parle pas aux inconnus un livre riche, dense en émotions également. L'émotion persiste même en refermant ce roman. 

Ne parle pas aux inconnus, c'est l'abandon de l'enfance, c'est le passage parfois difficile qui se fait vers l'âge adulte. C'est aussi une prise de conscience sur soi-même et sur les autres. En fait, c'est un véritable voyage initiatique que nous propose l'auteure, qui marque et que vous devez découvrir rapidement ! 

"Je ne sais pas si protéger, c'est aimer. Si s'inquiéter, c'est aimer. Si enfermer, c'est aimer. Mais peut-être que ma mère est comme Buca. Le portail, les ne pas, les interdits tout ça, elle doit croire que c'est pour mon bien. Et donc... Te laisser disparaître, ce serait ça, t'aimer vraiment ?"

Ne parle pas aux inconnus de Sandra Reinflet est disponible aux Éditions JC Lattès.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
voyage
quête
fuite
rencontres
jeunesse.

1 commentaire: