jeudi 24 août 2017

"La maison bleu horizon" de Jean-Marc Dhainaut


Alan Lambin est enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises, un peu comme un chasseur d'esprits ou de fantômes. Après un message laissé sur son répondeur en hiver 1985, il part à la rencontre de la famille Anneraux dans leur grande demeure d'un village de la Somme. Depuis quelque temps, le quotidien de toute la famille est bouleversé par d'étranges phénomènes et Alain va donc tenter de lever le mystère à ce propos. L'enquêteur ne se doute pas une seconde qu'il va y vivre une expérience bouleversante, une qu'il n'oubliera jamais et qui le projettera au coeur des tranchées de 1915...

Vous avez déjà pu constater à de nombreuses reprises, qu'entre les Éditions Taurnada et moi, c'est une longue histoire d'amour. Leur catalogue étant pourtant très diversifié, jusqu'ici chacune des lectures de cette maison d'édition a été une vraie belle découverte et je n'ai donc pas hésité à me plonger dans La maison bleu horizon de Jean-Marc Dhainaut.

Autant l'avouer de suite, je ne suis pas forcément très amatrice de fantastique et plus particulièrement de tout ce qui touche aux esprits ou autres fantômes. Ce qui m'avait dont attiré dans la quatrième de couverture de ce roman, c'est surtout l'aspect historique, qui lui me plaît beaucoup plus déjà ! Alors en cours de lecture, j'ai dû reposer une ou deux fois le livre, privilégiant de le lire en journée car oui Jean-Marc Dhainaut vous avez vraiment réussi à me faire frissonner et à rendre suspect le moindre petit bruit autour de moi.

La maison bleu horizon, c'est donc la rencontre d'Alan avec la famille Anneraux, une rencontre qui bouleverse la vie de chacun. Ce sont quelques jours pour lever le mystère sur des phénomènes étranges, quelques jours pour plonger dans une histoire de famille, mais également l'Histoire elle-même.

"Tous les fantômes ne hantent pas les maisons pour la même raison. Tous, sont là parce que quelque chose les retient : un choix personnel, une contrainte, une chose à finir, à dire, ou parfois même l'ignorance d'être mort. Mais il l'a toujours affirmé : il n'y a jamais de fantôme sans raison."

Dans ce roman, plusieurs personnages ont leur importance, même plutôt chaque personnage a son importance. Alan bien entendu, mais aussi chaque membre de la famille Anneraux que ce soit Hélène la mère, Thomas le petit garçon ou encore l'absence inquiétante du père. Chacun réagit d'une façon différente à ce qui leur arrive, et chacun à cette angoisse qui couve. Au fil des chapitres, on s'attache, on doute, on espère même sans se douter de la tournure que vont prendre les événements.

Et puis vient le côté historique, cette plongée dans les tranchées en 1915. La manière dont cela est amenée est très intéressante, comme Alan, on se dit que ce n'est qu'une simple coïncidence, alors quand le lien se fait l'histoire prend un tout autre tournant. Aborder un passage de l'Histoire n'est jamais chose aisée, il faut que ce soit recherché et maîtrisé surtout et c'est le cas dans La maison bleu horizon, on sent que l'auteur a fait des recherches, a voulu en parler de la manière la plus juste et cela s'apprécie fortement renforçant encore plus les passages à ce propos.

"Ce rêve était de ceux que l'on n'oublie pas, sans savoir pourquoi. Il était de ces rêves qui nous marquent, alors que sur le coup ils n'avaient pour nous aucun sens."

Également, les apparitions et autres phénomènes paranormaux sont recherchés. Ce n'est pas quelque chose de bateau, une porte qui claque, une apparition fantomatique indistincte ou un bruit isolé, non tout est parfaitement construit dans le moindre détail. C'est ça qui en est frissonnant, c'est qu'on s'imagine parfaitement chaque élément, on s'imagine projeté dans cette maison grâce aux détails et à cette maîtrise qu'a l'auteur pour cela.

Jean-Marc Dhainaut maîtrise tout dans ce livre ! Son écriture est juste, fluide, teintée de mystère et de sincérité. Le lecteur passe par une palette d'émotions, que ce soit cette petite peur qui s'insinue en lui, cet attachement pour la famille Anneraux et ce bouleversement quand l'histoire prend un nouveau cap avec le côté historique et avec les dernières révélations. Notre cœur s'emballe au fil des pages, nous n'avons pas de répit dans notre lecture reposant difficilement le bouquin en cours de lecture (sauf si comme moi, vous avez un petit côté froussard). L'auteur réussi à livrer un roman qui transporte véritablement, aussi bien dans cette maison hantée qu'au cœur des tranchées de la Première Guerre Mondiale.

Vous l'avez sûrement compris maintenant, mais La maison bleu horizon de Jean-Marc Dhainaut est un livre à lire ! Même si je ne suis pas amatrice de ce genre, j'ai vraiment aimé ce roman qui a réussit à allier deux histoires en une sans aucun problème. Tout découle naturellement de l'histoire, tout est juste et quand arrive la fin... ah si vous imaginiez un seul instant cette fin ! Vous imaginiez une simple histoire de fantômes ? Détrompez-vous ! Alors accrochez-vous et installez-vous confortablement, la demeure de la famille Anneraux vous est grande ouverte et n'attend plus que vous...

N'hésitez pas ! La maison bleu horizon de Jean-Marc Dhainaut est disponible aux Éditions Taurnada.

Merci aux Editions Taurnada.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
enquête
Histoire
phénomènes paranormaux
drame
suspens.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire